Etrenne 2017 - réflexions de mai

 

Prendre soin de l'autre           mai  

 « La tâche des parents est de promouvoir la croissance humaine et spirituelle, la formation éthique de leurs enfants, avec des méthodes positives, avec un dialogue attentif. » (Recteur Majeur)

Lily, quinze mois, est assise sur un chariot du supermarché, les yeux à l’iPad. Sa mère se concentre sur les dépenses. Lily n'a regardé ni les pommes rouges brillantes, ni l'étagère où les Cheerios, ses céréales préférés, sont triés sur affichage.

Chaque jour, après l'école, Jason, un élève de CE2, se précipite devant la télévision, qui restera allumé pendant cinq heures, jusqu'à ce qu'ils aillent dormir.
Melissa, seize ans, est en classe terminale. Le mois dernier a envoyé 3500 messages texte (110 messages par jour).

Malheureusement, Celles-là ne sont pas des situations inhabituelles. Elles sont en effet devenues la norme dans un monde qui tourne autour des écrans. Pour attirer l'attention d'un garçon, maintenant, vous devez rivaliser avec un Smartphone.

Les parents demandent : « Que pouvons-nous faire?  Si nous leur disons que nous aimerions faire quelque chose ensemble, nous nous disputons et peu après ils vont à leurs bidules. »

Aujourd'hui, plus que jamais dans l'histoire, il est nécessaire  avoir le sens de don Bosco pour l'éducation.

L'éducation est positive. Les parents ne sont pas seulement les gardiens de l'esprit et de l'âme de leurs enfants. Ils sont ceux qui doivent « remplir » le « vide » d’humanité et de spiritualité qui se forme à leur intérieur. Pour donner, il faut posséder et personne ne mène une autre où il n'a jamais été. La liste des qualités essentielles que les parents et les éducateurs «à la façon de Don Bosco» doivent donner à leurs enfants est presque infinie : la gratitude et la reconnaissance, la bonté, la douceur, le sentiment d'appartenance, l'ordre et la propreté, l'amour à l’étude, la responsabilité, la maîtrise de soi, l’avoir des objectifs à atteindre, la joie, la spiritualité et la foi.