Conseil Ressources

INDICATIONS POUR LA RÉVISION DE LA PARTIE ÉCONOMIQUE DU DIRECTOIRE PROVINCIAL

ÉCONOMIE - DOCUMENTS

 

2.2 INDICATIONS POUR LA RÉVISION DE LA PARTIE ÉCONOMIQUE DU DIRECTOIRE PROVINCIAL

P. Gianni MAZZALI
économe général

Dans le Projet d'animation et de gouvernement du Recteur majeur et de son Conseil pour les six années 2002–2008, le secteur de l'économat général indique la pauvreté évangélique comme premier terrain d'animation à travers quelques grands objectifs : « l'austérité prophétique dans le style de vie personnel et dans celui des communautés », et « la transparence et la disponibilité dans l’utilisation de l'argent et dans la destination des moyens mis à notre disposition par la Providence » (ACG 380, p. 55).
Pour atteindre le premier objectif, il indique en particulier une intervention libellée comme suit : « Orienter les Conseils provinciaux à évaluer la partie économique du Directoire provincial, spécialement à propos de l'utilisation et de la disponibilité des biens de la part des confrères et des communautés » (ACG 380, p. 55).
Les indications qui sont fournies à présent ont donc pour but d'orienter et d’aider la rédaction ou la révision de la partie économique du Directoire provincial, à l'occasion du prochain Chapitre provincial.
Elles représentent une grille qui permet de préciser les sujets sur lesquels le Chapitre provincial entend orienter la vie des communautés et des confrères à propos de la pratique de la pauvreté et des questions qui en résultent pour l’économie, l'administration et la gestion.
Nous avons cherché à faire une lecture comparée d’une série de Directoires pour obtenir une vision complète des problèmes qui s’y rattachent.
Plusieurs Provinces ont introduit dans le Directoire un chapitre sur la partie économique et administrative ; d'autres ont même produit un Directoire économique de la Province, dans le souci d'être le plus complets possible.
Les titres peuvent varier selon la sensibilité de l'organisation particulière : pauvreté et économie ; pauvreté et administration des biens ; l'administration des biens etc.
Il est de toute façon important de toucher tous ces aspects personnels et communautaires qui regardent la pratique de la pauvreté et, sur ce terrain charismatique, l'administration des biens, tant du point de vue des communautés locales que de la communauté provinciale.
Il est déterminant de tenir compte du milieu culturel particulier où se situent les communautés de la Province et, évidemment, des diverses mentalités des confrères, là où les communautés sont des communautés internationales. Des thèmes tels que le rapport avec la famille, l'accès personnel aux biens nécessaires pour la mission, le style même et le niveau de vie sont toujours à mettre en relation avec le contexte et la culture où l'on travaille.
Dans ce sens, le « directoire économique » est à contrôler souvent, pour y spécifier ou y introduire les points qui se révèlent urgents et sur lesquels il n'y a pas encore de directives.

 
1. Critères généraux en matière de pauvreté et d’économie

– Lecture de la situation ;
– Mention des Constitutions (art. 72-73 en particulier) et d’éventuels Chapitres provinciaux ;
– Pauvreté et communauté ;
– Pauvreté et mission pour les jeunes ;
– Travail et tempérance ;
– La solidarité ;
– Rapport entre pauvreté, justice sociale et indigence à la lumière de l’Evangile ;
– Les aspects relatifs à la pauvreté dans la tradition salésienne.

 

2. La pauvreté personnelle

– Référence à Constitutions 75 et à Règlements 55 ;
– Traitements, honoraires de ministère ou pour prestations professionnelles, pensions…
– Instruments de travail (ordinateurs, téléphones portables, livres, instruments divers etc.) ;
– Disponibilité d’argent courant et cartes personnelles de crédit ;
– Comtes courants personnels aux bureaux postaux ou banques ;
– Automobiles et moyens de transport ;
– Vacances et moments de repos ;
– Dépôts personnels d’argent (provenant d’héritages, d’offrandes de bienfaiteurs pour activité pastorale ou missionnaire) ;
– Dons ou cadeaux ;
– Testament personnel ;
– Révision personnelle de la pauvreté ;
– Sortie de l’institut.

 

3. La pauvreté et l'administration au niveau des communautés locales

– Aspects communautaires de la pauvreté et scrutinium paupertatis communautaire ;
– Tâches et attributions de l'économe local (veille au style de vie de la communauté ; responsable du budget et du bilan ; pourvoit à la prudente information des confrères par l'assemblée communautaire ; en relation avec l'économe provincial par l'envoi d'informations et pour la consultation ; responsable des acquisitions et de la manutention etc.) ;
– Préparation et formation permanente des économes locaux (formation et mise à jour) ;
– Ouverture, gestion et contrôle des comptes courants postaux et bancaires (normes détaillées concernant celui qui les ouvre, le choix de la banque en relation avec l'économe provincial, le rapport entre les comptes courants de la communauté et les comptes personnels…).
– Gestion des investissements ;
– Les réserves d'argent au niveau local (spécifier les raisons, où elles se conservent de préférence, sous la responsabilité de qui...) ;
– La comptabilité (comptabilités différenciées pour les différents aspects de l'œuvre ; centralisation des mouvements comptables et du contrôle au niveau de l'économat provincial ; unique système comptable adopté et appliqué pour toutes les maisons de la Province) ;
– Contrats de travail et gestion du personnel ;
– La manutention ordinaire et extraordinaire des immeubles ;
– Les autorisations ;
– La documentation à jour sur les immeubles (les archives patrimoniales), les assurances, les contrats et l’archivage des factures et des documents économiques et financiers ; l'inventaire des biens.
– Contrats ou conventions avec le diocèse ou d'autres organismes pour l'utilisation de biens non propres ou pour la gestion d'une paroisse ou d'un patronage (en liaison avec le Provincial et son Conseil) ;
– L’ouverture de prêts bancaires et de prêts d'argent à des tiers.

 

4. La pauvreté et d'administration au niveau de la communauté provinciale

– La responsabilité du Provincial et de son Conseil pour promouvoir l'esprit de pauvreté dans les communautés de la Province ;
– Tâches et attributions de l'économe provincial (consulte économique, coordination des consulteurs ; budget et bilan de la Province ; contrôle de la comptabilité et des bilans des maisons ; informations au Conseil provincial et au Chapitre provincial ; supervision et contrôle régulier de toutes les interventions pour les bâtiments dans les communautés) ;
– Fixation de la contribution provinciale et de l'excédent de la part des communautés locales ;
– Les dépôts des maisons au centre provincial ;
– Fonds provinciaux (santé, bourses d’étude, formation, solidarité...) ;
– Organisation rationnelle de la solidarité provinciale ;
– Dépenses extraordinaires des communautés locales (manutention et nouvelles constructions, maladies, voyages, calamités...) ;
– La gestion des héritages et des legs ;
– Le fonds d’indemnités de fin de contrat ;
– Les dossiers d'approbation pour les nouvelles constructions et la documentation à faire parvenir au Recteur majeur et à son Conseil ;
– Le compte rendu annuel à envoyer à l'économe général.

À propos de la méthodologie, il est possible de préciser divers parcours, compte tenu du fait que les Provinces sont en majorité déjà dotées d'un directoire économique. Il sera opportun que l'économe provincial ait soin de préparer avec ses collaborateurs une première ébauche du texte, avec les ajouts et les corrections opportunes, et qu'il la soumette à l'examen de la consulte financière et des consulteurs éventuels. Le matériel produit fournira au Conseil provincial les indications opportunes pour une évaluation attentive et pour produire le texte à soumettre à l'examen et à l'approbation du Chapitre provincial.
Après l'approbation il faut prévoir la phase de la communication aux communautés et aux confrères de la façon la plus opportune, en veillant surtout à ce que les économes provinciaux et locaux assument la responsabilité de la mise en œuvre concrète des normes décidées par le Chapitre provincial. L'économe provincial pourvoira, selon la pratique établie ou à mettre en route, à définir les moyens les plus opportuns pour les évaluations indispensables aux divers niveaux.
Je termine en déclarant la disponibilité de l'économat général à fournir toutes les indications supplémentaires qui seraient nécessaires pour réaliser de façon satisfaisante ce moyen, dont la finalité, selon le projet de Recteur majeur et de son Conseil pour les six années 2002-2008, est d’aider les communautés et chaque confrère à vivre en plénitude sa propre consécration pour la mission en faveur des jeunes.