Conseil Ressources

Directeurs du Bulletin Salésien (Bs), Centre Amérique et Panama

COMMUNICATION - BULLETIN SALÉSIEN DOCUMENTS

 

DIRECTEURS DU BULLETIN SALÉSIEN (BS) - Centre Amérique et Panama

El Salvador

DIRECTION GÉNÉRALE ŒUVRES DE SON BOSCO
Via della Pisana, 1111 P. 18333 - 00163 ROMA - Tel. 06.656.121 Fax: 06.65612556 - www.sdb.org
Dicastère pour la Communication Sociale: Dicasterocs@gmail.com; Bollettino Salesiano: biesse@sdb.org

RENCONTRE INTERNATIONALE DU BULLETIN SALÉSIEN
Rome, Italie, 16-20 mai 2012
Le Bulletin Salésien en CENTRE AMÉRIQUE (CAM)

 

Un peu d’histoire
  • En 1999, don Juan Vecchi encouragea la modernisation du Bulletin Salésien (BS). En réponse à cette impulsion, le Provincial du Centre Amérique et Panama m’appela pour cette tâche. Puisque je n’avais pas participé à la rencontre de Rome 1999, j’en ai lu les actes avec une grande attention, en particulier la conférence de don Vecchi qui m’a beaucoup orienté dans ma nouvelle charge de directeur du BS.
  • Étant donné mon inexpérience dans la fonction, j’ai décidé de m’entourer de personnes compétentes. Mon premier choix a été celui d’un dessinateur/graphiste professionnel de sensibilité salésienne. Je l’ai trouvé en la personne d’un jeune coopérateur salésien déjà affirmé dans sa profession. À partir de ce moment-là, il a mis son cœur et son intelligence  au service du projet.
  • J’ai embauché une coopératrice salésienne comme assistante. Elle n’avait pas d’expérience professionnelle mais une excellente sensibilité salésienne, et elle était en outre animatrice de pastorale des jeunes.

 

Quelques éléments de qualité
  • J’ai cherché à donner de la qualité au contenu du BS. C’est ainsi que nous avons commencé à traiter de thèmes d’actualité dans une optique chrétienne. Nous avons essayé d’alterner  des thèmes spécifiquement religieux avec des sujets « profanes ». Pour cela, je me suis fait aider de Salésiens qui travaillaient dans le domaine de la formation. Je me suis vite rendu compte que certains d’entre eux peinaient à passer d’un langage académique à un langage plus  journalistique.
  • Dès le début nous avons soigné la qualité des contenus, de la rédaction, du graphisme et de l’impression. On a aussi fait un effort notable pour accélérer la distribution dans les maisons. Ce dernier point est une tâche compliquée dans une Province composée de six pays.
  • Le BS imprimé tire à 13 000 exemplaires en édition bimestrielle. Il produit aussi un calendrier annuel qui est mis en vente.
 
Quelques réalisations : BS Web 2.0 et Vidéos
  • Avec le cours du temps, nous avons vu l’opportunité d’ouvrir un site web pour le BS. J’ai engagé dans ce but une journaliste avec une solide expérience chrétienne. Nous avons commencé avec un site simple (1.0). Actuellement, nous sommes en tain de fusionner le site du BS avec le site officiel de la Province, selon le modèle sdb.org et ANS.
  • Pour mettre en place la version 2.0, nous avons commencé à organiser des ateliers de formation pour collaborateurs bénévoles. Chaque session durait trois jours et concernait les secteurs rédaction journalistique, photographie et utilisation du web 2.0. Pour le moment, nous avons réalisé 6 ateliers dans différents lieux de la Province. La réponse a été favorable : 20 laïcs et 10 religieux/ses comme collaborateurs habituels. Nous pensons continuer avec ce stage de formation.
  • Alors que le BS imprimé intéresse surtout les adultes, le BS numérique attire de préférence les jeunes.
  • Le site web offre un flux quotidien d’informations provenant des œuvres de la Province. Il présente en plus des informations d’actualité sur l’Église catholique et la Congrégation salésienne.
  • Les ressources de notre site web 2.0 sont multiples : textes, images, vidéos, chat, blogs, tracts, affiches, concours. Il ressemble à la version papier du BS pdf et flip. La section Caléidoscope abrite des interventions libres de qualité réalisées par les visiteurs du site.
  • Le site fournit des liens à des sites de nos maisons salésiennes d’Amérique Centrale, de la Radio Don Bosco et d’événements spécifiques comme les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ), Journées de la FS, etc.
  • Nous avons dans la pratique établi un partenariat avec l’Université Don Bosco pour ses étudiants en Communication Sociale qui peuvent s’exercer en réalisant des vidéos salésiennes pour notre site. Il en est de même avec l’Institut Technique Ricaldone pour la préparation des affiches par des étudiants en arts graphiques (graphic design).
 
Le personnel
  • Le personnel qui travaille dans le département de la Communication Sociale provinciale est très peu nombreux : un sdb à temps plein qui rédige le BS papier, une assistante du sdb à mi-temps, une journaliste à temps plein pour l’édition numérique. Le dessinateur travaille à son compte, il illustre notre BS papier et entretient le site web. Le BS est imprimé dans une imprimerie salésienne autonome. La maison d’édition salésienne distribue le BS papier dans toute l’Amérique Centrale. L’ensemble des bureaux de l’équipe de CS est modeste en place et en ressources.
  • On a mis sur pied une équipe-pilote composée d’un sdb, son assistante, la journaliste, le dessinateur, la responsable de l’imprimerie et une collaboratrice laïque invitée. On a commencé à se réunir chaque mois pour unifier les critères et donner des idées.

 

Positionnement dans le contexte du SSCS, du POP (POI) et du PICS
  • Nous avons l’appui inconditionnel du Provincial et de l’Économe Provincial.
  • La promulgation du SSCS 2011 nous a aidés à perfectionner nos fondements et nos objectifs de communication. Du reste, c’est le même personnel qui s’occupe de CS et du BS dans la Province. Nous avons présenté le SSCS au Conseil Provincial, aux Directeurs et à chaque Communauté salésienne.
  • Dans le POP (POI), la CS a peu d’importance. On peut espérer une révision pour définir avec une plus grande incidence la place de la CS dans la Province au niveau institutionnel et non seulement opérationnel.
  • En conformité avec le modèle adopté par la Congrégation pour promouvoir la synergie des Dicastères de la Pastorale des Jeunes, de la Communication Sociale et des Missions, nous avons commencé, cette année, à travailler dans la même direction.

 

Les défis majeurs
  • Le BS du CAM a rencontré divers obstacles ou résistances de la part des SDB et en particulier des Directeurs de Communauté. La CS est vue comme « fille mineure » dans le panorama de la mission salésienne. Elle est plus considérée comme l’activité d’un SDB individuel que comme un projet provincial. Le tirage du BS représente une dette modeste que les Directeurs doivent payer : 50% des frais d’impression, dépense considérée comme un poids pour la maison salésienne. Dans certains cas, la distribution du BS est peu efficace, sans un choix intelligent des destinataires. De nombreux SDB accordent moins d’importance au BS et à la CS en général, eu égard au grand intérêt manifesté par les laïcs. On est en train de projeter avec le Provincial et son Conseil certaines stratégies pour promouvoir davantage la diffusion du BS.
  • Je n’ai pas encore réussi à former une rédaction. J’invite les collaborateurs à écrire des textes selon les nécessités. Voilà sans doute une des faiblesses les plus importantes de notre revue.

 

Perspectives de synergie CS-BS (Province – Dicastère)
  • Pour l’avenir, ce qui nous intéresse :
  • impliquer des jeunes des écoles dans la communication sociale ;
  • étendre le réseau des collaborateurs ;
  • avoir recours à des consultants pour nos travaux de réalisation de sites web professionnels ;
  • collaborer avec l’équipe de la Formation pour que la CS ait une place dans le projet de formation ;
  • configurer le département de la CS dans un organisme structuré techniquement et humainement ;
  • continuer à sensibiliser les SDB, surtout les Directeurs, sur l’importance de la CS dans la mission salésienne.

 

San Salvador, El Salvador, 7 febbraio 2012