Conseil Ressources

Newsletter - mai 2012

Vous recevez cette lettre d’information parce que vous êtes le délégu ou point de référence  pour les communications sociales.
Si ce message ne s'affiche pas correctement Cliquez ici..

SSCS

Bulletin n. 33   mai 2012

En un clin d'œil
Autres nuovelles

Le père Plathottam nommé directeur du Niscort

George P.

L’Assemblée permanente de la Conférence épiscopale indienne (CBCI), réunie à Bangalore du 25 au 27 avril, a nommé le salésien père George Plathottam Directeur de l’Institut national de Recherche et Formation sur la Communication sociale (NISCORT).
     La nomination du père Plathottam, che recouvre déjà depuis 2008 le rôle de Secrétaire exécutif de la Commission pour la Communication sociale de la CBCI, arrive à la suite de la mort du père Jacob Srampickal, SJ, qui aurait dû prendre le rôle de directeur du Niscort (dont il était le cofondateur) au mois de juin prochain. Malgré cette nouvelle fonction, le salésien maintiendra son rôle actuel au sein de la Commission de Communication sociale de la CBCI.
     Le père Plathottam, appartenant à la Province de Guwahati, a obtenu un doctorat en Communication à la “North Eastern Hill University” de Shillong et trois mastères en théologie, sociologie, journalisme et communication des médias. Il a été directeur du Département pour les médias du “St. Anthony’s College” et Président de l’Association de la presse catholique indienne (ICPA). Depuis longtemps membre du Comité international des Conseillers de Communication de la Société salésienne, il est auteur de nombreux livres et articles sur le thème des médias.
     Quand il assumera cette fonction, au mois de juin, le père Plathottam deviendra le troisième directeur du Niscort, après le père Sebasti L. Raj, SJ, et le père Jude Botelho.
     Le Niscort, dont le siège est à Vaishali, dans la région métropolitaine de Delhi, offre trois mastères et plusieurs cours certifiés dans le domaine de la communication. Au cours des quinze dernières années, le centre a formé de nombreux professionnels des médias parmi lesquels beaucoup de prêtres, religieux, religieuses et laïcs engagés dans la communication pastorale.

Lisbonne: Délégues de CS, Europe

Lisbon

Un an après, les Délégués pour la Communication sociale des Provinces salésiennes d’Europe se sont réunis à Lisbonne pour faire le point de la situation. Entre l’attention à l’évolution de la communication, surtout dans le domaine numérique, et le partage de quelques initiatives un thème nouveau est ressorti: la spiritualité du salésien communicateur.
     “Nous sommes intéressés à connaitre et partager la spiritualité du salésien communicateur non pas comme un nouveau contenu, mais comme une expérience intérieure de ceux qui s’occupent de la communication. – a souligné le père Filiberto Gonzalez, Conseiller pour la Communication sociale – Les salésiens, et plus récemment de plus en plus de laïcs, sont engagés dans ce domaine qui, comme tout habit pastoral comporte un engagement et, parfois, un surmenage intérieur. Il n’est pas secondaire pour nous, engagés dans la Communication sociale, de rappeler constamment nos deux passions: Dieu et les jeunes”.
     Un grand espace a été dédié à la présentation du travail en cours dans les 23 Provinces représentées à Lisbonne dans la maison des “Irmãs Franciscanas Hospitaleiras da Imaculada Conceição”. Sont intervenus, en qualité d’hôtes, un salésien et une laïque de la Province brésilienne de Recife.
     C’est la troisième année que le Dicastère pour la Communication sociale promeut les rencontres des Délégués CS au niveau européen dans le but d’offrir une vision et une contribution continentale.
     La rencontre a fait ressortir un cadre multiforme de chemins et initiatives qui met en évidence d’une part un fort engagement de quelques Provinces et de l’autre un refroidissement et une chute d’intérêt d’autres dans le domaine de la communication. Différentes étaient également les qualités et les modalités de collaboration à l’intérieur des Provinces entre les domaines de la mission salésienne: pastorale des jeunes, missions et Communication sociale. Si d’une part la présence des Provinces sur l’Internet (sites institutionnels et des œuvres) et la mission des jeunes (sites MJS et revues multimédia) sont bien développés, de l’autre il manque une action visant la formation initiale et, surtout, permanente du salésien.
     Les interventions présentées ont fait ressortir l’engagement dans certaines Provinces à présenter et appliquer le Système salésien de Communication sociale renouvelé et présenté il y a un peu plus d’un an.

Pierre Babin est décédé

Pierre Babin

Le 9 mai dernier, âgé de 87 ans est décédé Pierre Babin, Missionnaire oblat de Marie Immaculée, grand expert de communication religieuse. Il fut fondateur du Centre de Recherche et Éducation en Communication (CREC), dans lequel se sont formés des centaines de communicateurs surtout des continents africain et asiatique, et créateur de la “voie symbolique” pour la nouvelle évangélisation.
Né à Paray-le-Monial (France) en 1925, il est entré dans la Congrégation des Oblats de Marie Immaculée (OMI) en 1942; il a été ordonné prêtre en 1949. Il a complété ses études en théologie à l’Université catholique de Lyon, se spécialisant dans le rapport entre théologie et psychologie. En 1955, il a commencé l’enseignement universitaire: d’abord à Lyon, puis à Paris, Strasbourg, Ottawa, Montréal, Bangkok. Dans les années 1980 et 1990, il a été professeur hôte à l’Université salésienne à l'occasion de plusieurs congrès et séminaires.
À Lyon, en 1971, Pierre Babin fonde le CREC, spécialisé dans la formation aux médias et à la communication et au service des institutions chrétiennes. Il publie de nombreux articles et livres, où on remarque un engagement constant pour la conciliation de la communication médiatique avec la provocation évangélique, à partir d’une intégration féconde des idées du catéchète Joseph Colomb et de l’expert de médias Marshall McLuhan, avec lequel il avait été en contact et duquel il avait déduit quelques idées qu’il avait appliqué à la communication dans le domaine ecclésial et missionnaire.
En 2011, année du centenaire de la naissance de Marshall McLuhan, il avait reçu un prix intitulé à la mémoire de l'éducateur et communicateur canadien.
Sa proposition reconnait une véritable suprématie à l’“image” par rapport à toute forme de communication “orale”, une image entendue au sens large de manière à inclure le symbole, l’intuition, la musique, le son. Pour lui, le langage audiovisuel est bien plus qu’un simple instrument pédagogique fonctionnel à l’émission du message de la foi. D’où la proposition de la “voie symbolique”, terme par lequel Babin indique une attitude spirituelle, une nouvelle manière d’entrer en contact avec la réalité et la culture, plutôt qu’une méthode didactique pour faciliter l’apprentissage.
Les obsèques ont été célébrées le 12 mai dans la chapelle Saint-François-d'Assise à Lyon.

banner

Voulez-vous préparer une bannière pour sdb.org? Vous pouvez préparer pour une Fête à venir, ou le thème , ou autres .... avec dimensions de 570x165 px svp.

Faire  suivre  à un ami

Vous connaissez quelqu'un d'autre qui pourrait être intéressé par cet email? Pourquoi ne pas lui transmettre ce message?

Réunions

Guadalajara-Mexico: Délégués CS, Amérique. 4-7 août à Guadalajara, et 7-9 août à Mexico

     
Lettre d’animation  du Père Filiberto
Fili

Mes chers confrères et amis de CS,
Depuis le milieu du mois dernier jusqu’au milieu de ce mois-ci, nous avons eu des rencontres très significatives : rencontres des maisons d’édition, des imprimeries et des radios d’Amérique ; rencontres des Délégués Provinciaux pour la CS d’Europe, des référents pour le Projet Europe, d’Euro Clip Don Bosco ; rencontres des SDB et FMA en formation et de leurs formateurs d’Italie pour célébrer la Journée de la CS, et des Directeurs Provinciaux du BS.
     De ces rencontres, je souligne seulement deux aspects transversaux, fondamentaux et complémentaires, qui se répètent et qu’il vaut la peine de suivre en les approfondissant.
     Le premier aspect : repérer les éléments spécifiques de la spiritualité du Salésien communicateur. Nous devons repérer et incarner certains éléments spécifiques de la spiritualité salésienne qui maintiennent vivants et en progression la vocation et le goût pour la mission parmi les jeunes les plus nécessiteux, dans une culture et dans une société multi médiatique ; culture et société pleine d’opportunités et de risques aussi bien pour les Salésiens et les laïcs que pour les éducateurs et les jeunes. Il ne s’agit pas d’inventer une nouvelle spiritualité, mais de trouver des éléments propres à soutenir la vocation du Salésien et du laïc qui donnent leur vie pour Dieu, pour leurs frères et pour les jeunes dans la CS. S’il est vrai que, comme personnes, nous ne pouvons pas ne pas communiquer, alors il est nécessaire de nous convertir en chercheurs de Dieu pour que, pleins d’amour pour Lui, nous Le communiquions aux jeunes, car telle est notre mission ; et nous réalisons ainsi le message véhiculé par les moyens de communication.
     Le deuxième aspect : l’insertion du charisme dans la nouvelle culture numérique. Il s’agit d’une réalité irréversible et rapide. Qui plus qui moins, nous utilisons tous internet et consommons de la technologie numérique. Il ne s’agit donc pas de choisir entre être ou ne pas être mais de savoir comment être et pour quoi y être. Nous nous trouvons devant la plus grande opportunité salésienne de vivre dans le continent le plus habité par les jeunes, le continent numérique. C’est l’occasion la plus grande pour témoigner de Dieu, de Jésus et de son Évangile à des millions de jeunes qui ont soif de Lui, qui ont droit à Lui. C’est pourquoi il faut changer de mentalité, multiplier les lieux de rencontres avec les jeunes, apprendre à utiliser de nouvelles technologies et de nouveaux langages. Qui leur parlera de Dieu, à ces millions de jeunes répandus dans le continent numérique ? Qui leur manifestera son amour ? Aujourd’hui, ce n’est pas une question de goût, c’est une question de fidélité.
     Avec l’équipe du Dicastère pour la CS, je vous souhaite une belle fête de Marie Auxiliatrice.
Fraternellement en Don Bosco
P. Filiberto González,
Conseiller général pour le CS

Information : Bulletin Salésien: statistiques
sb

Au niveau continental, les éditions de BS augmentent là où les présences salésiennes sont plus récentes ou encore en phase d’expansion (Afrique, Asie et Océanie), alors qu’elles sont stables dans les pays où la présence est historiquement enracinée (Amérique et Europe). En relation à cela, des nouvelles langues de publication apparaissent, comme le vietnamien, le tetum, le kannada… (dans les pays orientaux), et croit le poids du français (parlé dans beaucoup de pays africains). L’espagnol compte le nombre d’éditions le plus élevé, suivi par l’anglais; certaines éditions sont bilingues ou trilingues.
     Presque la moitié des éditions sont bimestrielles, une dizaine sont mensuelles, alors que le reste ont une fréquence plus basse, 2-3 numéros par an.
     Même la quantité de copies diffusées change d’une manière importante, des quelques milliers des éditions les plus jeunes aux plus de 4 millions de tirage annuel du BS italien, fondé par Don Bosco lui-même. Si on fait la somme des tirages des BS on calcule environ plus de 8,5 millions de copies par an dans le monde.
     Très variée et équilibrée est l’offre de contenus, qui vont de la Spiritualité salésienne aux jeunes, de l’éducation aux missions, des réflexions internationales aux réalités locales… Et tout autant varié est le bassin de lecteurs, ce qui prouve qu’en général les BS réussissent à intercepter les gouts de toutes les tranches d’âge.
     L’analyse a fait ressortir en même temps quelques défis et des thèmes sensibles de portée générale. La diffusion des BS, par exemple, est dans la plupart des cas effectuée par les salésiens même; dans ce sens, il est donc indispensable d’encourager à la promotion également des personnes externes à la Congrégation – les membres de la toujours plus nombreuses Famille salésienne. Cela d’autant plus nécessaire que de plus en plus souvent les BS ont également – et dans certains cas “uniquement” – une version numérique.
     La présence sur l’Internet est certainement un autre défi: à présent la grande majorité des BS sont présents sur l’Internet, mais leur présence est presque toujours statique. Le but, c’est produire une migration verso une présence plus participée, au moyen des réseaux sociaux, et secondairement, vers l’adoption des standards les plus évolués du web sémantique.
     D’autres thèmes sensibles ressortis de l’analyse sont: les modalités de présentation de la lettre mensuelle que le Recteur Majeur écrit expressément pour le BS; la présence de la publicité; et la nécessité de passer de l’idée d’un “directeur à tout faire” à celle d’une équipe de rédaction.

Formation: Silence et Paroles
Silence and Word

Le Dicastère et le Domaine pour la Communication sociale des salésiens et des Filles de Marie Auxiliatrice, en collaboration avec les Facultés de Sciences de la Communication sociale de l’UPS et de l’Auxilium, promeuvent,  le 12 mai, une journée d’étude et réflexion sur le thème de la XLVIème Journée mondiale des Communications sociales: Silence et Parole: chemin d’évangélisation. Protagonistes de la journée, les jeunes salésiens et fma en formation initiale.
     Une semaine après la célébration de la XLVIème Journée mondiale des Communications sociales, les deux Conseillers généraux de la Communication sociale, père Filiberto Gonzalez et sœur Giuseppina Terrugi, ont voulu promouvoir une occasion de rencontre et de formation entre les jeunes religieux salésiens et les fma en formation initiale à une réalité qui caractérise toujours plus notre culture et, surtout, le monde des jeunes.
     Le programme de la journée prévoit, après les moments initiaux de salutation et d’accueil, la présentation de la première partie thématique du message du Pape “Silence et Parole”. Aura ensuite lieu une célébration de la Parole s’inspirant du thème de la XLVIème Journée mondiale des Communications sociales. Dans l’après-midi sera développée la deuxième partie du message – “Chemin d’évangélisation” – par quelques laboratoires qui aideront les participants à connaitre quelques langages et méthodologies de la communication dans une clé pastorale: Théâtre, Diction, Musique, Cinéma, Vidéo, écriture & réseaux sociaux, organiser et planifier un évènement.
     “J’espère que cette initiative puisse servir de modèle pour d’autres qui pourront être développées, également dans les années à venir, au niveau local ou provincial. – affirme le père Gonzalez – La réalité de la communication est importante; soigner la formation à la communication et à la Communication sociale rentre dans le cadre des priorités de ceux qui sont appelés à être ouvriers dans le Royaume de Dieu et pasteurs des jeunes.

Production: Le Dictionnaire FSC en ligne
dictionary

Dix ans après sa publication, le dictionnaire “La communication. Dictionnaire de sciences et techniques” de la Faculté de Sciences de la Communication sociale de l’Université salésienne est disponible pour la consultation sur l’Internet. www.lacomunicazione.it
  Ce qui est mis à la disposition de tous est bien plus que la simple transposition du texte imprimé en format numérique; en outre, une simple inscription gratuite permet d’en explorer toutes les potentialités et de transformer le dictionnaire dans un instrument personnalisé de travail et de recherche.
     Le projet est né et s’est développé avec l’Institut de Sciences de la Communication sociale (ISCOS) de l’Université pontificale salésienne de Rome, institué en 1988, le centenaire de la mort de Don Bosco, et devenu Faculté de Sciences de la Communication sociale (FSC) en 1998. Le Dictionnaire entendait être, au moins au début, un espace privilégié de réflexion et de dialogue entre les enseignants et les collaborateurs de la Faculté, dans le but d’identifier quelques lignes théoriques fortes, capables d’en favoriser la cohésion et le projet culturel. Dans un deuxième moment, grâce également à la confrontation et à la collaboration avec les professeurs d’autres universités italiennes et étrangères, il a connu une plus vaste ouverture devenant une occasion précieuse de dialogue avec la communauté scientifique.
     L’œuvre est aux soins de trois professeurs de la Faculté: Franco Lever, Pier Cesare Rivoltella et Adriano Zanacchi. La version imprimée (avec en annexe la version numérique sur CD-card) a été présentée officiellement au Salon international du livre de Turin au mois de mai 2002. La nouvelle version, étudiée spécialement pour l’Internet par Paolo Sparaci, également professeur à la FSC, et enrichie de nombreuses nouvelles fonctions, est disponible en ligne depuis le 21 avril dernier.
     L’œuvre est destinée aux étudiants universitaires des orientations intéressées à la communication; aux professionnels de la communication (journalistes, opérateurs, prêtres, éducateurs, politiciens, entrepreneurs…) et à ceux qui sont intéressés à la compréhension des nouvelles technologies. Constante est l’attention à l’éducation et aux exigences d’une communication qui veut se dire chrétienne.
     Au moyen d’une inscription gratuite, il est possible de personnaliser le Dictionnaire avec des notes en marge, insérer des contributions et des listes de préférences. Les utilisateurs enregistrés peuvent envoyer des suggestions, signaler de erreurs éventuelles, contribuer à l’approfondissement des textes publiés et également participer à la rédaction des nouvelles voix.
     Le Dictionnaire est pour le moment disponible uniquement en langue italienne, mais - comme le précise le père Franco Lever -  “l’œuvre est conçue comme un service à tous les lecteurs qu’il sera possible de toucher; pour cette raison, la proposition de traductions ou adaptations de voix en d’autres langues n’est pas seulement acceptée, mais désirée”.