Conseil Ressources

QUELQUES INDICATIONS POUR L`ANIMATION DE LA FAMILLE SALÉSIENNE AU NIVEAU PROVINCIAL ET AU NIVEAU LOCAL (p.47-51)

FAMILLE SALÉSIENNE - DOCUMENTS

 

QUELQUES INDICATIONS
POUR L’ANIMATION DE LA FAMILLE SALÉSIENNE
AU NIVEAU PROVINCIAL ET AU NIVEAU LOCAL

P. Adriano BREGOLIN
Vicaire du Recteur majeur

A la suite de la vérification de la programmation de la période des six annnées 2002-2008, effectuée par le Conseil Général en juin dernier, il me semble opportun, en ce qui concerne la Famille salésienne, de rappeler quelques éléments auxquels on devrait prêter attention au niveau provincial et au niveau local, pour une animation plus efficace de la Famille Salésienne.

1. La Consulte Provinciale de la Famille Salésienne

Elle est un organisme de communion prévu dans l’art. 37 de la Charte de Communion (1998). Elle est convoquée dans le but de développer le sens d’appartenance à la Famille salésienne, dans une redécouverte commune du Charisme de Don Bosco, dont chacun des groupes a sa part, et dans l’intention de renforcer la collaboration en vue de la mission auprès des jeunes.
Cette Consulte, conduite dans la régularité des rencontres et dans l’esprit de fraternité qui doit l’animer, sera un grand instrument pour sensibiliser tous les groupes de la Famille Salésienne et pour faire prendre davantage conscience de la mission, à laquelle tous (avec cependant des spécificités diverses) nous sommes appelés.
A partir d’indications présentées précédemment par des Conseillers généraux pour la FS, je rappelle qu’elle peut opérer :

Au niveau de la formation, selon les points suivants :

  1. Etudier Don Bosco fondateur pour connaître, comprendre et assumer son projet de base et ses critères d’action pastorale.
  2. Connaître des expériences positives d’action pastorale, accomplies en tant que FS, dans l’histoire de la Congrégation et de la FS. Des anniversaires et des fêtes (centenaires, cinquantenaires, etc.) sont des occasions propices pour acquérir ou pour approfondir ces connaissances.
  3. Acquérir des connaissances directes et concrètes des groupes de la FS et mettre en valeur leur identité spécifique.
  4. Faire des expériences concrètes de FS, même à partir d’actions menées en commun, qui soient programmées et vérifiées, avec un souci explicite de formation.
  5. Faire en sorte que le PEPS (Projet Educatif et Pastoral Salésien) engage vraiment toute la FS en vue de la mission commune salésienne, en ayant conscience de l’autonomie et de la complémentarité réciproques.
  6. Encourager les Salésiens SDB à sentir qu’ils font partie de la FS sans se situer au-dessus d’elle, de manière à acquérir le sens d’appartenance et à développer une vision de réciprocité (et non hiérarchique).

Au niveau pastoral :

  1. Bien connaître les défis pastoraux de l’Eglise locale, dans laquelle s’insère la FS : défis généraux et défis particuliers à la mision spécifique salésienne.
  2. Etablir des rapports de confiance réciproque et de collaboration avec les Evêques et avec les forces vives de l’Eglise, en privilégiant les personnes, les groupes et les forces qui sont plus proches de notre mission propre spécifique. L’Eglise locale doit nous considérer comme des gens de la maison et non comme des hôtes et des intrus.
  3. Entrer en contact et établir des rapports de collaboration avec les forces de la société civile directement ou indirectement intéressées à la mission de la FS. La ville ou la région doivent sentir le bienfait de nos initiatives et pouvoir nous considérer aussi comme des gens de la maison.
  4. Se sentant vivement appartenir à l’Eglise locale, la FS confronte l’ensemble des défis locaux, sur le plan pastoral et social, avec l’ensemble des engagements spécifiques de la mission salésienne, afin de déterminer les urgences pastorales et d’apporter des réponses appropriées, en préparant un Projet Educatif et Pastoral Salésien (PEPS) commun à la FS.

J’invite tous les Provinciaux à faire vivre la Consulte provinciale et à en devenir les principaux animateurs, dans l’esprit de l’art. 5 de nos Constitutions. Cela exige une réflexion en Conseil provincial et une programmation, spécifique et réalisable, à porter progressivement à exécution. Ainsi qu’il y a déjà été fait allusion ci-dessus, de nos jours, nous nous apercevons que nos confrères ont souvent le sentiment d’être peu impliqués et peu associés. La Famille Salésienne n’est pas “un quelque chose en plus” dans notre travail apostolique. Elle correspond à une manière particulière de vivre le Charisme Salésien, et cela depuis les origines, avec la plus grande implication de religieux et de laïcs.

2. Délégué Provincial pour la Famille Salésienne

Même si cette fonction n’est pas personnifiée de façon solide et typique dans toutes les Provinces, il est bon que chaque Province ou chaque quasi-Province ait un Confrère qui soit particulièrement désigné pour assumer l’animation de la Famille salésienne. Le plus souvent (à l’image de ce qui existe aujourd’hui dans l’organisation du Conseil Général) ce rôle est confié au Vicaire du Provincial. Sa tâche sera d’agir comme coordinateur des différentes initiatives au niveau provincial : maintenir des contacts, au nom du Provincial, avec les divers groupes et veiller à ce que le travail des Délégués et des Assistants au niveau provincial et au niveau local soit effectué avec diligence et soin dans un continuel renforcement de chacun des groupes.
Au cas où dans vos Provinces ce personnage ne serait pas encore présent, il est opportun d’établir quelqu’un qui doit assumer cette charge particulière, en l’indiquant aussi dans les annuaires respectifs au niveau général et au niveau provincial.

3. Délégués et Assistants

Certains groupes de la Famille Salésienne reçoivent un service particulier d’animation par l’intermédiaire de délégués (Coopérateurs et Anciens Elèves) ou d’assistants ecclésiastiques (VDB – CDB), nommés selon des accords inclus dans les textes constitutionnels ou selon des accords prévus par des Conventions.
Dans la nomination pour un tel ministère j’invite à choisir et à proposer des Confrères aptes, étant doués des qualités nécessaires pour cette tâche d’animation, et, si possible, pas trop âgés. L’animation de la Famille Salésienne ne devrait pas faire l’objet d’une obédience de pis-aller, mais être plutôt un champ d’apostolat grâce auquel les forces salésiennes dans le territoire prennent une majeure vitalité et influent positivement sur le contexte civil et ecclésial. Pour tout cela il faut des personnes ayant un grand dynamisme et de bonnes capacités.
Pour la nomination de ces Confrères, je vous demande de suivre, même dans la forme, ce qui est prévu par chacun des Statuts ou chacune des conventions (information et dialogue avec les responsables des différents groupes).
Dans le dicastère de la Famille Salésienne on a considéré comme prioritaire un parcours de formation des Délégués et des Assistants. Pour cette raison on a pensé programmer pendant les deux années à venir des rencontres spécifiques, au niveau de la Région et, là où cela serait possible, au niveau provincial.

4. L’Etrenne du Recteur majeur comme instrument unitaire d’animation de la Famille Salésienne

Ces dernières années l’Etrenne du Recteur majeur a été de plus en plus mise en valeur par chacune des Provinces Salésiennes comme instrument de formation pour les communautés salésiennes et comme base pour la mise en place de parcours pastoraux avec les jeunes.
Egalement la Consulte Mondiale de la Famille Salésienne a opté pour que l’Etrenne reste le point de référence pour la réflexion de la Famille Salésienne, dans son ensemble, surtout à l’occasion des Journées de Spiritualité Salésienne qui ont lieu au mois de Janvier au “Salesianum” à Rome.
J’invite les Provinciaux et les Directeurs des communautés locales à tenir compte de cette indication, en donnant à l’Etrenne du Recteur majeur la valeur d’un “instrument unitaire” d’animation de la Famille Salésienne. Tout cela pourra se concrétiser dans des moments communs de réflexion, dans la production de documents et de moyens en lien avec le thème et dans des actions de type pastoral visant à traduire dans la pratique ce que le Recteur majeur indique comme priorité dans son message annuel.
Une particulière attention à l’Etrenne consolidera chez tous la conscience que le Recteur majeur, comme Successeur de Don Bosco, est le Père et le centre d’unité de la Famille Salésienne (cf. Const. 126).