Conseil Ressources

Animation concernant les vocations

FORMATION - LETTRES

Collaboration entre pastorale des jeunes et formation
au sujet de l’animation concernant les vocations

logo

DIREZIONE GENERALE OPERE DON BOSCO
Via della Pisana 1111 – 00163 ROMA

Il Consigliere generale per la Formazione

Rome, 29 avril 2006
Prot. 06/0312

Aux Révérends
Délégués provinciaux pour la Pastorale des Jeunes
Délégués provinciaux pour la Formation

Oggetto: Collaboration entre pastorale des jeunes et formation au sujet de l’animation concernant les vocations

 

Très chers Délégués provinciaux,
Nous vous écrivons pour vous présenter quelques réflexions, qu’ensemble nous avons partagées dans les Dicastères pour la Pastorale des Jeunes et pour la Formation, à propos de l’animation des vocations.
Notre mission nous demande d’aider tout jeune à découvrir et à réaliser le projet de vie que Dieu a sur lui. Dans ce sens toute la pastorale des jeunes est une pastorale de la vocation, parce qu’une telle dimension doit toujours être présente dans tous les moments, tous les processus et toutes les interventions de notre action.
En particulier, pour l’animation de la vocation des jeunes qui sentent en eux un appel à la vie religieuse salésienne, il est nécessaire de créer un lien entre pastorale des jeunes et formation. Dans ce sens nous vous demandons de commencer un chemin de partage et de collaboration au niveau provincial et au niveau régional au sujet de la maison de vocations. C’est pourquoi nous vous proposons un cadre de référence commun.


1. Critères d’animation concernant les vocations

Nos Constitutions portent trois articles qui présentent les critères fondamentaux pour comprendre les différents niveaux auxquels se situe l’animation concernant les vocations dans la pastorale des Jeunes et qui aident à déterminer le lien entre animation concernant les vocations et formation initiale. Ces niveaux d’animation requièrent des phases diverses de maturation de la vocation.


* Vocation humaine et chrétienne

Chaque salésien, toutes les communautés et chaque communauté éducative et pastorale sont, à des titres divers, responsables de l’animation concernant les vocations au moyen du témoignage, de la proposition, de l’accompagnement personnel, de la prière, afin que tout jeune découvre sa vocation humaine et chrétienne.
“Nous éduquons les jeunes à développer leur vocation humaine et baptismale par une vie quotidienne que l’Evangile inspire et unifie progressivement. Le climat de famille, d’accueil et de foi, créé par le témoignage d’une communauté qui se donne avec joie, est le milieu le plus propice à la découverte et à l’orientation des vocations. Ce travail de collaboration au dessein de Dieu, couronnement de toute notre action éducative et pastorale, est soutenu par la prière et le contact personnel, surtout dans la direction spirituelle” (Const. 37).

* Vocation apostolique


La vocation chrétienne doit mûrir en une vocation apostolique. La pastorale salésienne des jeunes doit donc aider les jeunes à s’ouvrir, à discerner et à développer leur propre vocation dans l’Eglise. Elle s’applique à prendre soin des vocations, qu’elles soient laïques, consacrées ou sacerdotales.
“En réponse aux besoins de son peuple, le Seigneur ne cesse d’adresser des appels à le suivre et de prodiguer les dons les plus variés pour le service de son Royaume. Nous sommes convaincus que beaucoup de jeunes sont riches de ressources spirituelles et présentent des germes de vocation apostolique. Nous les aidons à découvrir, à accueillir et à mûrir le don de la vocation, qu’elle soit laïque, consacrée ou sacerdotale, pour le bien de toute l’Eglise et de la Famille salésienne. Avec la même attention nous prenons soin des vocations d’adultes” (Const. 28).

* Vocation religieuse salésienne


Enfin une particulière attention est due à ces jeunes qui font preuve de dispositions et de volonté pour la vocation religieuse salésienne : doivent leur être offertes des propositions et des interventions spécifiques qui puissent les préparer en vue d’un choix clair et responsable.
“A celui qui s’oriente vers la vie salésienne, on offrira le milieu et les conditions qui lui per-mettront de connaître sa vocation et de mûrir comme homme et comme chrétien. Ainsi pourra-t-il, avec l’aide d’un guide spirituel, faire son choix de façon plus consciente et libre de pressions externes et internes” (Const. 109).

2. Moments de maturation de la vocation

Dans nos Constitutions nous avons noté que l’animation concernant les vocations présente trois niveaux, en conséquence la maturation de la vocation demande des moments distincts, qui puissent aider le jeune à découvrir et à développer la vocation humaine et chrétienne, la vocation apostolique et peut-être aussi la vocation religieuse salésienne. Par ailleurs les Règlements font référence à ces moments en des termes d’action, en particulier quand ils parlent des vocations apostoliques et des vocations religieuses salésiennes.

* Culture des vocations


Le premier moment de maturation consiste à créer une culture de la vocation. Il s’agit de développer la dimension de la pastorale des jeunes en ce qui concerne la vocation, pour que tout jeune découvre sa propre vocation humaine et chrétienne. Il y a un appel commun et chacun a sa propre vocation.
Chaque œuvre salésienne développe une culture de la vocation, qui doit faire preuve de quelques attentions :
- milieu éducatif avec des témoins significatifs qui vivent leur vie comme une vocation chrétienne ;
- orientation pédagogique et professionnelle qui permette d’aider tout jeune à découvrir ses ressources personnelles ;
- expérience de la grâce à travers les sacrements, la prière, la remise de soi-même à Marie ;
- présentation des diverses vocations dans la société et dans l’Eglise à travers des modèles ;
- offrande d’expériences de service gratuit envers ceux qui sont dans le plus grand besoin, à titre d’exercice de générosité ;
- attitudes d’écoute, de disponibilité et de service révélant une vocation ;
- accompagnement des adolescents et des jeunes dans leur recherche de vocation.

* Orientation des vocations

Le deuxième moment concerne le soin des vocations apostoliques. Il s’agit, en effet, d’offrir des expériences et des propositions d’orientation vers une vocation apostolique dans l’Eglise et dans la Famille Salésienne. Les Règlements généraux contiennent deux articles à ce sujet : l’un sur l’orientation des vocations et l’autre sur les centres d’orientation des vocations.
“Avec l’aide d’éducateurs qualifiés et en programmant des activités appropriées, on travaillera à l’orientation vocationnelle des jeunes. On aura une sensibilité particulière pour découvrir et accompagner, par des initiatives adéquates, les jeunes qui manifestent des signes de vocation laïque, religieuse et sacerdotale” (Règl. gén. 9).
“Les centres d’orientation vocationnelle accueillent et accompagnent les jeunes qui se sentent appelés à un engagement dans l’Eglise et dans la Congrégation. On peut aussi réaliser ce service par l’organisation de rencontres locales ou régionales, la formation de groupes spécifiques ou l’insertion de jeunes dans l’une de nos communautés” (Règl. gén. 16).
L’orientation des vocations se développe à travers :
- l’approfondissement de la formation humaine : connaissance de soi, développement des attitudes de base révélant une vocation telles que le service, la gratuité, la responsabilité, la formation à l’amour, … ;
- l’aide dans la formation chrétienne et spirituelle avec l’initiation à la prière, à l’écoute de la Parole de Dieu, à la fréquentation des sacrements, à la liturgie et à la dévotion mariale ;
- la participation active à la vie de la communauté ecclésiale dans les groupes et les mouvements apostoliques, considérés comme des lieux privilégiés de maturation de la vie chrétienne et de la vocation ;
- la mise en présence et au contact de témoins et de communautés significatives faisant découvrir les différentes vocations à une consécration spéciale dans l’Eglise et dans la Famille Salésienne ;
- les moments de réflexion et d’approfondissement de la vie accueillie comme vocation et des diverses vocations avec la participation à des groupes de vocation, des rencontres de vocation, des retraites spirituelles de vocation, des camps d’été ;
- une communauté spécifique pour accompagner et approfondir plus soigneusement l’itinéraire de formation humaine et d’éducation à la foi avec un accent mis sur la vocation.
Au terme de cette phase d’orientation les chemins se différencient. Pour celui qui se dirige vers la vocation religieuse salésienne, il y a la proposition de la maison de vocations. Pour ceux qui s’orientent vers d’autres formes de vocations chrétiennes, qu’elles soient laïques ou consacrées ou sacerdotales, on doit offrir des chemins spécifiques de maturation de la vocation. En particulier il est important de déterminer des chemins pour ceux qui s’orientent vers la vocation du mariage chrétien.

* Maison de vocations

Pour le jeune qui s’est orienté vers la vocation religieuse salésienne, il y a l’expérience de la maison de vocations.
La maison de vocations “est un centre d’orientation pour les vocations salésiennes. En se maintenant ouvert au milieu social et en contact avec les familles, il aide les adolescents et les jeunes qui montrent des aptitudes à la vie religieuse ou au sacerdoce, à reconnaître leur vocation apostolique personnelle et à y répondre” (Règl. gén. 17).
La maison de vocations constitue une phase nécessaire pour discerner et mûrir le choix possible pour la vie religieuse salésienne. Elle est essentiellement une expérience d’accompagnement et de discernement, dans laquelle on s’occupe des candidats à la vie religieuse salésienne.
Il existe différentes formes de maison de vocations : maisons de vocations de cours supérieur, maisons de vocations pour universitaires, maisons de vocations pour le volontariat lié à la vocation, communautés porteuses de proposition, … Une province peut même avoir plus d’une communauté pour candidats, en fonction des différentes situations des candidats et de la possibilité d’avoir des animateurs de vocation qui puissent les accompagner.
Cette expérience de maison de vocations demande :
- une communauté vivante et ouverte, où apparaissent clairement les rapports d’amitié avec les salésiens ;
- une communauté qui puisse aider à développer les capacités humaines et chrétiennes et à personnaliser la foi ;
- une communauté ouverte à la famille du candidat, à son propre milieu de vie et à la pastorale des jeunes de la Province, de façon à faciliter un choix libre de pressions ;
- une communauté qui puisse offrir un cheminement sérieux sur le plan scolaire et sur le plan culturel ;
- une communauté où l’on approfondit la connaissance de Don Bosco et où l’on fait une expérience de la vie et de la mission salésiennes, en aidant le candidat à connaître son aptitude personnelle pour elles ;
- une communauté qui puisse offrir l’expérience communautaire avec d’autres candidats ;
- une communauté qui offre un accompagnement spécifique dans la vocation et qui puisse aider le candidat à discerner son choix vis-à-vis de la vocation, à formuler son projet personnel de vie, à connaître les deux formes de la vocation salésienne, à se préparer pour le prénoviciat.

3. Animation concernant les vocations et formation initiale

La maison de vocations constitue une phase pendant laquelle se rencontrent le cheminement de la vocation et l’expérience de la formation. La Ratio demande qu’avant le prénoviciat le candidat fasse “un cheminement sérieux de pastorale des vocations” (FSDB 329) et qu’il ne soit admis au prénoviciat que “lorsqu’il « a fait choix de la vie salésienne » et présente, au jugement des responsables, les conditions d’aptitude humaine, chrétienne et salésienne qui lui correspondent” (FSDB 330).
C’est pourquoi le chemin qui est fait avant le prénoviciat revêt une grande importance ; en particulier dans les Provinces le choix de la maison de vocations est stratégique (Règl. gén. 17). Il ne peut pas y avoir de bon processus de formation sans l’expérience de la maison de vocations (ACG 385 pp. 45 - 46). Il n’est pas possible qu’en une année de prénoviciat on puisse acquérir la formation humaine et chrétienne requise pour accéder au noviciat. La maison de vocations est d’autre part nécessaire pour le discernement ; avec cette expérience le candidat est dans les conditions lui permettant de faire le choix pour la vie salésienne avant de commencer le prénoviciat.
L’expérience communautaire et l’accompagnement de la maison de vocations assurent le chemin de croissance humaine et chrétienne et aident à surmonter des carences d’ordre culturel et familial. En même temps ils facilitent la connaissance du candidat et de sa famille. Pour une meilleure évaluation des motivations, vu l’âge élévé et la préparation culturelle insuffisante des prénovices il est nécessaire d’exercer un meilleur contrôle et cela invite à rechercher de nouvelles solutions pour la maison de vocations.
La maison de vocations est le point de raccordement entre la pastorale des jeunes et le chemin de formation. Au niveau provincial et au niveau régional une rencontre est nécessaire entre délégués provinciaux pour la Pastorale des Jeunes, délégués provinciaux pour la Formation, animateurs de vocation, responsables des candidats, responsables des prénovices, avec le thème : comment se réalisent la formation humaine et chrétienne et le choix pour la vie salésienne avant le prénoviciat.


Très chers Délégués, par cette lettre nous souhaitons que puisse être donnée une impulsion à la collaboration entre pastorale des jeunes et formation au sujet de la réalité de l’animation concernant les vocations et en particulier au sujet de l’expérience de la maison de vocations. Le Dicastère pour la Pastorale des Jeunes offrira ensuite une proposition plus charpentée sur l’animation concernant les vocations.

Nous vous remercions de votre attention, vous souhaitons un travail profitable et vous saluons cordialement.


Père Antonio Domenech Père Francesco Cereda
Conseiller général pour la Pastorale des Jeunes Conseiller général pour la formation

Collaboration entre pastorale des jeunes et formation au sujet de la maison de vocations

Au niveau provincial et au niveau régional, que les Délégués provinciaux pour la Pastorale des Jeunes et les Délégués provinciaux pour la Formation étudient ensemble quelques thèmes relatifs à l’animation concernant les vocations. En particulier qu’ils mènent une réflexion et un choix sur des critères communs et des orientations communes au sujet de l’expérience de la maison de vocations :
- éléments pour un projet de la maison de vocations relatif à la vocation et à la formation : la nature et le but, le type d’expérience, les conditions relatives à la vocation et à la formation ;
- critères de choix des candidats en vue de leur faire commencer l’expérience de la maison de vocations ;
- itinéraires offerts par la maison de vocations au niveau de la vocation et de la formation ;
- modalités d’accompagnement et de discernement ;
- proposition aux candidats de la vocation du salésien coadjuteur ;
- projet personnel de vie du candidat ;
- préparation des animateurs de vocation pour la maison de vocations.