Conseil Ressources

Bulletin d'Animation Missionnaire Salésienne Cagliero11 - novembre 2012

MISSIONS


Cagliero11

1     2

Titolo n otiziario
Nome società
N. 47 - Novembre 2012
Bulletin d'Animation Missionnaire Salésienne
Une publication du Dicastère des Missions pour les communautés salésiennes et les amis de la mission salésienne
Tous les numéros précédents de "Cagliero 11" se trouvent sur purl.org/sdb/sdl/
C . .
hers missionnaires salésiens et
amis des Missions Salésiennes!
A la fin de novembre se réunissent
les Provinciaux d’Eur
o p e p o u r l a
quatrième fois déjà.
Le Projet Europe,
lancé en 2008 a déjà
porté quelques fruits
pour la revitalisation
du Charisme salésien
et pour la nouvelle
évangélisation du
Vieux Continent.
Parmi les thèmes de
réflexion se trouvent
les résultats de la recherche
sur l’Engagement Salésien
pour les migrants en Europe. Selon
les statistiques officielles, il y a environ
40 millions de migrants en
Europe: 20 millions d’extracommunautaires,
10 millions d’intra
-communautaires, 10 millions de
“gitans”. Nous , Salésiens, sommes
engagés dans diverses oeuvres pour
migrants.
La commission pour le Projet Europe
a souligné en 2011 que l’engagement pour les migrants en
Europe est un thème charismatique porteur et qui contribue à la
nouvelle évangélisation, et qu’il constitue une ressource pour la
revitalisation endogène de notre charisme. De la même façon
qu’un jeune migrant Bartolomeo Garelli à Turin a signé le début
de la mission salésienne et que le
travail pour les italiens en Argentine
fut le point de départ des missions ad
gentes. Quelques intuitions fondamentales
inspirent le chemin des 28
provinces européennes: le domaine
des migrants est un domaine prophétique
pour devenir crédible dans l’Eglise,
c’est un domaine humanitaire
témoin visible pour les non-croyants,
c’est un champ vocationnel, c’est un
champ nouveau étudier les synergies,
c’est un champ pleinement réalisé
avec les laïcs, c’est un champ qui facilite
une implication possible des provinces non-européennes à
l’intérieur du Projet Europe. En plus c’est un domaine de formation
et de préparation spécifique des Salésiens.
Un missionnaire européen écrit dans le Bullettin Salésien italien
de juillet 2012 un article sur le jeune Nicolas du Ghana qui prie
pour l’évangélisation de l’Europe avec ses pauvretés économiques
et spirituelles ! Laissons-nous surprendre par la dynamique
du monde qui change très vite ! Les migrants présents en Europe
sont des frères à accueillir et une ressource pour l’Eglise et la
Congrégation.
P. Václav Klement, SDB
Conseiller pour les Missions
Les Migrants: des frères à accueillir et une ressource pour lla Congrégatiion
5-9 > Addis Ababa, Ethiopie: Journées d’étude sur la Première Annonce
du Christ en Afrique et à Madagascar
10-12 > Addis Ababa, Ethiopie:: Rencontre des DIAM de l’Afrique et de
Madagascar
24 > Macas, Equateur: Béatification de Sr. Maria Troncatti
NOVEMBRE - Quelques Evénements
Dans les cinq dernières années, toutes les Provinces d’Europe ont débuté un itinéraire pour
revitaliser, de l’intérieur, le charisme salésien en Europe. C’est ainsi que se sont ouverts de
nouveaux horizons, de nouvelles espérances, pour les six mille trois cents confrères présents
dans le continent. La Commission pour le Projet Europe, qui se réunit tous les six
mois, et l’Assemblée des Provinciaux d’Europe qui se réunit tous les deux ans, ont retenu deux thèmes spécifiques pour
l’itinéraire à suivre. En plus de la contribution salésienne pour la nouvelle évangélisation des jeunes, on vise aussi de
manière concrète les jeunes migrants et leurs familles présents en Europe (vingt millions venus en Europe d’autres
continents, dix millions de déplacés à l’intérieur du continent et environ dix millions de Gitans – Rom) ; la majorité
d’entre eux sont chrétiens.
Intention Missionnaire Salésienne
Don Bosco voulait sa Congrégation fortement missionnaire
L e 11 novembre est un rappel important de la dimension missionnaire de notre Congrégation. Tous les
membres de l’Eglise, par leur baptême, sont appelés à vivre cet état missionnaire. Aucun baptisé
n’est exclu (laïcs, consacrés, prêtres) de l’activité missionnaire de l’Eglise. Notre vocation salésienne
se place au coeur de l’Eglise (Const.6) qui est missionnaire par nature (Ad Gentes, 2).
Au Valdocco le ministère de Don Bosco pour les jeunes était profondément ouvert à la mission comme
une force qui animait toutes ses initiatives. Il a utilisé les moyens de communication de son temps pour
défendre la foi et faire connaître les activités missionnaires de la Congrégation. Ce zêle missionnaire –
synthétisé dans le da mihi Animas – a été la force qui anima ses initiatives : “Il ne faisait pas un pas, ne
prononçait une parole, ne mettait la main à une entreprise sans avoir en vue le salut de la jeunesse...En
vérité, il n’avait rien d’autre au coeur que les âmes” (Don Rua). C’est à cette lumière que de suite après
l’approbation des Constitutions (1874), le 11 novembre 1875, il envoie la première expédition missionnaire.
Don Bosco nous a transmis cet idéal missionnaire comme un élément constitutif de son héritage
spirituel et apostolique. C’est pourquoi le Chapitre Général Spécial souligne que la dimension missionnaire
est une «part essentielle de notre charisme». Et pour maintenir vivante cette ardeur missionnaire, le même
Chapitre Général a insisté pour que « dès la fin de la première formation soit proposé aux jeunes salésiens,
de manière objective mais attrayante, l’idéal missionnaire , et que soit promue l’admiration pour les
entreprises missionnaires de notre Congrégation; que soient étudiées l’histoire et la figure des grands
missionnaires, et surtout que soient cultivés le zêle apostolique et l’esprit surnaturel de générosité, bases
de toute vocation missionnaire » (CG XX, 476).
La dimension missionnaire du charisme salésien n’exclut pas, mais au contraire, implique qu’en
réalité c’est nous les salésiens qui avons une vocation spécifique à être engagés dans l’apostolat
missionnaire envers ceux qui n’ont pas encore entendu l’Evangile, où l’Eglise n’est pas encore entièrement
stabilisée ou bien là où il y a un abandon de la foi (ad gentes) pour ceux qui sont loin de leur propre patrie,
de leur milieu culturel et de leur groupe linguistique (ad exteros), avec un engagement pour toute la vie (ad
vitam). Un salésien qui se sent appelé à être missionnaire doit chercher, avant tout, l’aide d’un guide
spirituel pour discerner l’appel de Dieu, purifier et approfondir ses motivations, discerner ses qualités et ses
attitudes en vue de déterminer ses aptitudes pour la vie missionnaire salésienne. C’est le premier pas et le
plus important dans le processus de discernement missionnaire qui conduira à la remise de la lettre de
demande au Recteur Majeur pour être envoyé en mission et qui se concluera par la remise de la croix
missionnaire et l’envoi en mission.
P. Alfred Maravilla, SDB
Dicastère pour les missions M embres de la 143ème expédition
missionnaire salésienne
L’animation du Projjett Europe
Dans ttouttes lles 28 Proviinces d’’Europe
Pour que le Projet Europe ouvre de nouveaux horizons et suscite de nouvelles espérances
pour promouvoir la revitalisation, de l’intérieur, du charisme salésien dans le continent