Conseil Ressources

Cagliero11 août 2014

MISIONES


MISIONES - Cagliero 11

1 2

Titolo notiziario Nome società N. 68 - août 2014 Bulletin d'Animation Missionnaire Salésienne Une publication du Dicastère des Missions pour les communautés salésiennes et les amis de la mission salésienne C hers amis, Les célé brations du Bicen tenaire de la nais sance de notre cher père Don Bosco commencent dans le monde entier. Nos antennes mis sionnaires se tournent avec attention vers les Becchi. Nous contemplons là l'enfant qui naît : le petit Jean.

Depuis la naissance, cet enfant, comme chaque enfant, est « en rou te ». « En route » d’abord des Becchi, à cause de l'extrême pauvreté et des tensions familiales. « En route », pour construire son rêve et devenir le père d'une nouvelle famille, une famille missionnaire. Des Becchi… jusqu'à l’Australie ! Commencer à célébrer ce bicen tenaire de la naissance signifie aussi revenir à nos racines missionnaires.

Nous vivons donc ce jubilé en terme de route missionnaire salésien ne. Que la conclusion solennelle de ces célébrations, le 15 Août 2015, trouve les fils de Don Bosco « accidentés, blessés et sales pour être sortis sur les routes, plutôt que malades pour le re pli sur soi et la commodité de s'agrip per à ses sûretés » (cfr. Le Pape Fran çois, EG 49) : «sortons, sortons pour offrir à tous la vie de Jésus Christ !» Voilà le meilleur cadeau d’anniversaire que nous pouvons offrir à notre cher petit Jean ! Bonnes fêtes! P. Guillermo Basañes SDB Conseiller pour les missions Le cri du coeur missionnaire Le cri du coeur missionnaire Le cri du coeur missionnaire de Don Bosco: de Don Bosco: de Don Bosco: “Da mihi animas!” “Da mihi animas!” “Da mihi animas!” “ Un regard plus attentif à cet élan missionnai re de Don Bosco dévoile qu’il ne s’agit pas d’autre chose que du fruit dernier recherché et de la plus vive manifestation de son zèle missionnaire pour faire connaître Jésus. Cette passion apostolique est le dynamisme qui est à la base de toutes ses initiatives. En effet, si nous examinons de près son mi nistère auprès des jeunes il est facile de se rendre compte qu’il a été imbibé de sa passion pour la prédication de l’É vangile: en 1854, pendant l’épidémie du choléra Don Bosco a présenté à ses jeunes les meilleurs le défi de regarder au delà des limites de l’Oratorio et d’aller aider les touchés par la maladie. Le songe – vision de Dominique Savio qui a vu le Pape Pie IX portant la lumière de la foi à l’Angleterre sont indices clairs de l’esprit missionnaire qu’il y avait à l’Oratorio. “L’Oratorio de Don Bosco – soulignait Don Viga no - est conçu comme une “proposition missionnaire” pour les jeunes sans paroisse.” Son zèle missionnaire, syn thétisé dans le “Da mihi animas” était le dynamisme trans versal qui animait toutes ses initiatives.” (La Formation missionnaire des Salésiens de Don Bosco, p.52-53)Intention Missionnaire Sal Intention Missionnaire Sal Intention Missionnaire Sal Intention Missionnaire Salésienne sienne sienne sienne Tous les numéros précédents de "Cagliero 11" se trouvent sur purl.org/sdb/sdl/Cagliero J e suis le cinquième d’u ne famille de six en fants, deux garçons et quatre filles. Je n'ai pas grandi dans un milieu très catholique même si j'ai été baptisé très jeune. J'ai fait ma première communion alors que j’avais déjà dix-sept ans. Je ne savais alors rien de la vie religieuse ou sacerdotale. Mais lors que je suis entré à l'Oratoire de Don Bosco, j'ai pu ren contrer pour la première fois les salésiens qui se mé langeaient à nous, les jeunes. Je fus interloqué de voir des prêtres européens jouer, plaisanter, sauter et même manger avec des enfants pauvres et sales. Cela semblait amusant et en même temps étrange pour moi. Je ne réussissais pas au début à comprendre pourquoi ces étrangers faisaient cela. Mais je n'avais pas le courage de les approcher pour le leur demander parce que j'étais nouveau dans l'oratoire. Lentement leur style de vie simple et leur façon d'accueillir le jeune devinrent une puissante aspiration et attraction pour moi.

Très vite j'ai eu le désir sincère de devenir l’un d'entre eux. Voilà comment est née ma vocation missionnaire salésienne. Comme jeune salésien, j'ai exprimé le désir de me donner moi-même au service du Seigneur en tant que missionnaire là où Il voudrait m'envoyer. Je rends grâce à Dieu parce que ma demande a été ac ceptée par le Recteur Majeur.

Je suis très reconnaissant d’avoir eu l'opportu nité de fréquenter le Cours pour les Nouveaux Mission naires à Rome et à Turin. Cela a été une merveilleuse occasion de mieux comprendre les dynamiques de la mission, sur l’Eglise, Don Bosco et son charisme. Cette expérience a vraiment renforcé ma vocation et mon engagement à être avec les jeunes toute ma vie. Pen dant le cours, j'ai vécu et j’ai partagé avec les autres nouveaux missionnaires. J'ai aussi pu rencontrer beau coup de missionnaires salésiens qui avaient beaucoup d'années d'expérience missionnaire. J'ai beaucoup ap pris des expériences qu’ils ont partagées. Grâce au cours j'ai été informé et préparé à affronter les défis de la vie missionnaire, comme les difficultés dues aux langues et aux cultures. Un homme averti est à moitié sauvé, dit un proverbe ! Ma vie missionnaire est le fruit de la promotion vocationnelle dans la Province. Mais, étant un des deux premiers missionnaires salésiens malgaches, cer taines personnes ne réussissent pas à comprendre les motifs pour lesquels j'ai décidé de quitter Madagascar alors que nous avons encore besoin de missionnaires.

Notre province a tant reçu d'autres Provinces ! Je crois qu’aujourd’hui, c’est le moment pour Madagascar de contribuer à la réalisation du rêve de Don Bosco pour beaucoup de jeunes dans d’autres parties du monde.

Je suis heureux et très reconnaissant de tra vailler ici en Zambie avec d’autres salésiens provenant de Zambie et d’autres pays. Je prends tout comme des cadeaux de Dieu.

C’est une bénédiction de soutenir le peuple Zambien qui est très gentil, accueillant et cordial. Je ne trouve pas de difficultés à être avec eux, même si j'ai encore be soin de beaucoup travailler pour connaître la langue et la culture de la Zambie.

Aux jeunes salésiens, je voudrais leur rappeler de ne pas avoir peur de répondre s'ils sentent l'appel de Dieu à être missionnaire hors de leur pays. De ne se préoccuper de rien. Dieu est toujours là à nous soutenir ! Cl. François de Paul Rakotomalala malgache, missionnaire en Zambie Pour l’evangélisation dans la Province Australie Pour l’evangélisation dans la Province Australie Pour l’evangélisation dans la Province Australie --- Pacifique Pacifique Pacifique “Je voudrais contribuer à la réalisation du songe de Don Bosco pour beaucoup de jeunes dans le monde” La communauté provinciale de l’Australie compte 99 salésiens qui vivent et travaillent dans 4 pays, 12 profès temporaires (3 coadjuteurs et 9 candidats au sacerdoce), 12 coadjuteurs, 75 prêtres et 10 novices (Personne en 2013), 14 communautés salésiennes ( 1 au Fiji et New Zé lande, 3 au Samoa et 9 en Australie) qui soutienne la mission éducative-pastorale dans 8 éco les, 10 paroisses, centres des jeunes. Ce milieu est composé d’un très beau mosaïque des confrères provenant de 10 différentes nationalités.

Prions pour les salésiens de l’Autralie, de la Nouvelle Zélande, de Fiji et de Samoa fas sent chaque jour l’expérience personnelle de Dieu, pour proclamer et partager le don de la foi avec témoignage dans les milieux sécularisés de l’Australie et parmi les jeunes de l’Ile du Pacifique avec joie et enthousiasme.