Conseil Ressources

Cagliero11 juin 2014

MISIONES


MISIONES - Cagliero 11

Download file     CINA
1 2

Titolo notiziario
Nome società
N. 66 - juin 2014
Bulletin d'Animation Missionnaire Salésienne
Une publication du Dicastère des Missions pour les communautés salésiennes et les amis de la mission salésienne
C hers amis,
Le mois de Juin est tout
tourné vers le coeur mi-
séricordieux et mission-
naire de Jésus. Ce mois,
nous lui demandons plus de zèle apostolique
dans l'Europe Salésienne ! C’est vrai, l'âge
moyen continue à croître dans le « vieux
continent », cependant ceci ne peut devenir
un motif pour refroidir le ` de mihi animas' !
Dans mes communications continues avec les
confrères, j'ai reçu ces jours-ci la question
d’un Salésien, de plus de septante ans, me
demandant s'il y a une limite pour l'envoi
missionnaire ad gentes. Je lui ai répondu
que nous ne pouvons pas mettre de limite ni
à la mission ni à la Providence !
En visitant le Mozambique j'ai rencontré à
Maputo Mr Pedrosa SDB, 81 ans, de nationa-
lité portugaise, en mission là-bas depuis
1968. Il est heureux chaque week-end – en
plus de ses innombrables activités hebdoma-
daires - de pouvoir être catéchiste de diffé-
rents groupes de jeunes.
D'autre part, le Chapitre Général 27 vient de
constater « que la prière et l’offrande du
sacrifice de sa vie de la part des salésiens
âgés et malades sont un véritable apostolat
avec et pour les jeunes ; ils restent une part
` active' de la communauté qui vit le “ da
mihi animas”. Les communautés, en effet,
s'engagent à ne pas les exclure de la mis-
sion ». Que personne, donc, ne se sente
dans le « garage » de la mission. Nous vous
demandons, à vous particulièrement, chers
confrères dans les infirmeries de la Congré-
gation, de prier de façon assidue pour les
missionnaires, spécialement ce mois-ci,
pour les Salésiens en Europe. Merci !
P. Guillermo Basañes SDB
Conseiller pour les Missions

LA RENCONTRE AVEC LE SEIGNEUR
NOUS POUSSE À PROCLAMER A TOUS
“ Evangéliser, à cette époque de grandes
transformations sociales, exige une Église
missionnaire entièrement en sortie,
capable d’opérer un discernement pour se
confronter avec les différentes cultures et
visions de l’homme. Pour un monde en
transformation, il y a besoin d’une Église
renouvelée et transformée par la contemplation et
par le contact personnel avec le Christ, par la
puissance de l’Esprit…. Nous ne pouvons retenir
nos faiblesses, ni nos péchés, ni les nombreux
obstacles qui sont posés au témoignage et à la
proclamation de l’Évangile. C’est l’expérience de
la rencontre avec le Seigneur qui nous pousse et
nous donne la joie de L’annoncer à toutes les
nations.
… L’évangélisation, qui doit atteindre chacun, est
appelée toutefois à partir des derniers, des
pauvres, de ceux qui ont le dos courbé sous le
poids et la fatigue de la vie … L’Église est le
peuple des béatitudes, la maison des pauvres, des
affligés, des exclus et des persécutés, de ceux qui
ont faim et soif de justice. Il vous est demandé
d’œuvrer afin que les communautés ecclésiales
sachent accueillir avec un amour préférentiel les
pauvres, en gardant les portes de l’Église ouvertes
afin que tous puissent y entrer et y trouver
refuge.”
Pape François
aux participants à
la rencontre
des oeuvres ponti-
ficales missionnai-
res
9 mai 2014 Intention Missionnaire Salésienne
L orsque j'étais postnovice j’avais écrit à D. Luc van Looy, conseiller pour les
missions, et il m'a offert quelques missions, puis de nouveau comme étudiant
de théologie et aussi comme jeune prêtre… je me souviens que, dans les
lettres, il m'avait conseillé de continuer à prier… et que le Seigneur m'appellerait à
travers les supérieurs… Beaucoup d'années passèrent… en 1996, alors que j'étais
depuis 5 ans Maître des novices d'Argentine et du Paraguay… je sentis comme un
appel pour retourner au Japon. Je ne savais pas si c’était comme missionnaire,
mais …. le futur de ma vie était seulement en Dieu… comme mes parents en 1964
émigrèrent en Argentine en écoutant la voix de Dieu, comme Abraham je retour-
nerais au Japon… ce fut comme mon second exode… le premier, en 1964, lorsque
nous sommes partis pour l'Argentine avec mes parents et quatre frères…. Angel et
Fidel SDB… Domingo et Paulino, et là sont nés quatre frères et une soeur qui mou-
rut vite…
Comme missionnaire au Japon, le premier défi fut la langue japonaise. Je vécus au
Japon seulement jusqu'à la troisième élémentaire (j'avais 8 ans et demi lorsque nous avons émigré) et en Argentine
où nous étions, dans une ville appelée Media Agua, il n'y avait aucune famille japonaise… je ne savais pas au début
que j'étais japonais ainsi j’ai pu apprendre très vite l'espagnol… non seulement boire le mate et manger l’asado,
jouer au football et être l'enfant de choeur officiel à la messe dominicale du pays…
Maintenant, j'ai 58 ans et je suis le Vicaire Provincial du Japon, mais en 1997, lorsque je suis retourné au Japon
après 33 ans, j'avais 42 ans. J'étais un Ursashima Taroo (un personnage mythique japonais qui, après avoir passé des
années au paradis sous la mer,
revient dans son village, où dé-
sormais, il est inconnu et où
personne ne peut dire où était
sa maison). Avoir un visage ja-
ponais et ne pas savoir parler
assez bien le japonais , cela a été difficile… j’étais redevenu comme un enfant… en devant apprendre non seule-
ment la langue mais la culture, les coutumes de la société japonaise, y compris la
façon d'être chrétien parmi les Japonais où le catholicisme est une minorité (un
million de Japonais et d’étrangers parmi 126 millions d'habitants).
Comme missionnaire, ma plus grande joie réside dans mes frères et mes amis
que le Seigneur m'a donnés au Japon… pour moi, ils sont tous merveilleux et à
chaque fois, je découvre mieux leur gentillesse, leur patience, leur solidarité,
leur respect, leur religiosité, leur ordre et propreté…. même après avoir été frap-
pé par les tsunami, en particulier dans la région de Fukushima, j'ai découvert un
nouveau Japon avec un esprit de solidarité au-delà des murs des églises chrétien-
nes et des monastères bouddhistes. J'ai expérimenté la puissance de la solidarité
interreligieuse…
Dans le cours de ma vie j'ai dû dire oui à des tâches qui ont toujours dépassé mes capacités. La peur humaine de
l'inconnu est normale, mais la confiance dans la présence aimante de Dieu te donne tant de paix, de force pour al-
ler de l’avant. Je vous invite tous, vous qui êtes plus jeunes que moi (probablement) à être plus courageux pour
écouter la voix du Seigneur qui vous appelle comme missionnaire et pour vous lancer dans une aventure pleine d'es-
poir. Celui qui obéit à Dieu avec promptitude aura toujours sa bénédiction et il ne l’abandonnera jamais !
P. Mario Yamanouchi
migrant japonais en Argentine et missionnaire au Japon

Pour le “Project Europe” particulièrement les Pays de l’Europe du Nord
Nous sommes partis pour l'Argentine
et je suis revenu comme missionnaire au Japon !!!
Les provinces de l’Europe du Nord-Occidentale souffrent du manque des vocations et du vieillissement des confrères. La revitalisa-
tion à l’intérieur est soutenue avec la présence des jeunes confrères et des volontaires provenant des autres provinces. Ainsi les
confrères commencent à croire que la régénération est possible. Il est nécessaire de continuer le processus du Projet Europe avec
le soutien de toute la Congrégation. La nécessité de la présence du charisme éducatif salésien en Europe est indiscutable; les jeu-
nes sont souvent perdus dans les sociétés européennes, ils attendent des guides et le soutien éducatif pour trouver le bonheur. Ces
jeunes ont besoin des repères dans cette société actuelle. Chaque effort de collaboration au niveau international bien vu et ac-
cueilli, il apporte en soi des signes de la renaissance de l’enthousiasme et des bonnes pratiques pour l’avenir. Le soutien dans la
prière est toujours une grande aide pour que les jeunes croient que seul l’Esprit a le pouvoir de faire revivre l’Espérance et la Foi
chrétienne dans la vieille Europe et donner aux jeunes la vision de la vie heureuse et chrétienne. .

Prions pour les communautés qui sont en Europe qui vivent dans avec le syndrome
du vieillissement pour que grâce à la présence des jeunes missionnaires et des
confrères des autres pays que ces communautés de l’Europe puissent croire dans la
force de la régénération dans l’Esprit et puissent répondre aux attentes des jeunes
nécessiteux qui à la recherche du sens de la vie. Prions pour les provinces de la Polo-
gne afin qu’elles soient toujours plus ouvertes et qu’elles puissent contribuer d’une
manière concrète au Projet Europe en dehors du pays.