Conseil Ressources

Bulletin d'Animation Missionnaire Salésienne Cagliero11 octobre 2012

MISSIONS


Cagliero11

1     2

Titolo n otiziario Nome società N. 46 - Octobre 2012 Bulletin d'Animation Missionnaire Salésienne Une publication du Dicastère des Missions pour les communautés salésiennes et les amis de la mission salésienne C h e r s m i s - s i o n n a i r e s salésiens et amis des Missions Salésiennnes!

Que signifie pour nous l’entrée dans l’Année de la Foi (11 octobre 2012 – 24 novembre 2013)? Pour moi, c’est une Année de Grâce, une belle occasion de rendre grâce pour le don de la foi et pour la partager.

Parmi les missionnaires du 2012, je ne puis en oublier trois: Samuel – issu de la religion africaine traditionnelle, baptisé à 18 ans; David – issu de l’hindouisme et Taras – un ukrainien converti avec toute sa famille pendant ses études supérieures.

Tous sont poussés comme saint Paul à partager le don précieux de Dieu en tant que missionnaire pour toute la vie. La rencontre avec Jésus remplit notre coeur et nous ne pouvons taire son Nom! De petits gestes – offrir une prière personnalisée pour mon ami bouddhiste, hindou, musulman ou sans religion, l’inviter à l’Oratoire, raconter une parabole de Jésus – tout est simple et facile.

Je vous invite tous à prier pour que tous les membres de la Famille salésienne sachent partager le don de la foi surtout avec les ados et les jeunes qui n’ont jamais rencontré Jésus-Christ. Le chapelet missionnaire nous aide durant le mois du Rosaire à prier pour vivre avec un coeur plus grand et ouvert vers ceux qui ne connaissent pas le Christ!

P. Václav Klement, SDB Conseiller pour les Missions La Première Annonce et le Chapelet Missionnaire pour l’Année de la Foi D ans une entrevue le cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples invite à célébrer l’Année de la Foi dans la perspective de la première annonce du Christ. Dans ce sens, le Dicastère pour les Missions a organisé les Journées d’Etude sur la Première Annonce du Christ dans les diverses régions (Europe, 4-10 nov 2010, Asie du Sud 7-11 août 2011, Asie de l’est 14-18 août 2011, Océanie 21-25 août 2011, présence salésienne parmi les musulmans 30 juillet – 4 août 2012, Afrique 5-9 nov 2012, Amérique 2013).

Ces journées d’études ont mis en lumière que la première annonce est le récit bref, joyeux et entraînant de Jésus. C’est destiné à ceux qui ne connaissent pas le Christ, aux baptisés qui se sont éloignés de la pratique chrétienne, à ceux qui vivent un christianisme culturel et sociologique, à ceux qui pratiquent la foi chrétienne occasionnellement au moment des sacrements de passage ou d’actions de religiosité populaire, et à ceux qui pratiquent la foi habituellement et qui, malgré cette pratique, n’ont pas encore rencontré le Christ personnellement comme un sauveur personnel.

La première annonce constitue simplement le point de départ du processus évangélisateur, qui a la priorité chronologique mais qui n’est pas extensif dans le temps. Dans la mesure où son objectif est de susciter (chez celui qui écoute) un intérêt pour Jésus qui peut le conduire à une première adhésion ou à une revitalisation de la foi et au désir d’en approfondir la connaissance, la première annonce renvoie au parcours suivant de l’évangélisation, c’est-à-dire le catéchuménat.

La première forme de l’annonce de l’Evangile est le témoignage de vie de chaque chrétien, de la communauté salésienne et de toute la communauté chrétienne. Ce qui , à son tour, est toujours un défi lancé à l’interlocuteur et une invitation à poser des questions existentielles, à chercher des réponses de manière consciente , plus personnalisée et d’une manière plus approfondie.

Le cardinal Fernando Filoni souligne aussi que l’Année de la Foi devra être avant tout une année durant laquelle nous devrons prier pour la foi, c’est-à-dire d’en demander le don au Seigneur. Sans cela, toutes nos initiatives perdront leur véritable raison d’être. C’est pourquoi on a pensé à promouvoir la prière du chapelet missionnaire ( blanc pour l’Europe, rouge pour l’Amérique, jaune pour l’Asie, bleu pour l’Océanie et vert pour l’Afrique). De la sorte, chacun pourra prier la Mère du Seigneur pour la première annonce de l’Evangile dans chaque continent .

Dans l’exhortation post synodale « Africae Munus » (n° 127), le pape Benoît XVI déclare : « Chers catéchistes, souvenez-vous que, pour un grand nombre de communautés, vous êtes le visage concret et immédiat du disciple zélé et le modèle de la vie chrétienne. Je vous encourage à proclamer, par l’exemple, que la vie familiale mérite une très grande considération, que l’éducation chrétienne prépare les enfants à être, dans la société, honnêtes et fiables dans leurs rapports avec autrui. » De nombreux catéchistes, dans les grandes villes comme dans les villages, sont jeunes – en général déjà mariés– et doivent affronter d’énormes difficultés et épreuves dans l’exercice de leur mission. Prions afin que, grâce à l’accompagnement des confrères et à une bonne formation, ils puissent croître dans leur foi et rendre service aux Églises locales.

Pour que les jeunes catéchistes d’Afrique continuent à croître dans leur foi .

Intention Missionnaire Salésienne Tous les numéros précédents de "Cagliero 11" se trouvent sur purl.org/sdb/sdl/Cagliero Pour lles Jeunes cattéchiisttes d’’Affriique Ma vocation missionnaire vécue comme disponibilité D ès mon plus jeune âge, j’ai fréquenté l’Oratoire salésien saint Dominique Savio de Madrid. Plus tard, j’ai été étudiant à l’école et j’ai fait partie d’un groupe missionnaire. Nous avions lu quelques articles de “ Juventud Misionera” (Jeunesse missionnaire), et je ne sais pas exactement comment, mais la semence missionnaire a commencé à prendre racine...le désir de devenir prêtre se fit jour, et la possibilité du petit séminaire fut aussi pour moi l’occasion de découvrir Don Bosco et de m’enthousiasmer pour sa vie et sa mission.

Et j’entrai au noviciat. L’idée du missionnariat salésien se renforça de jour en jour. A la seconde année de mon stage, en 1974-75, est arrivée la possibilité d’aller à Bata (Guinée Equatoriale). Une expérience forte, humainement parlant, et riche sur les plan vocationnel et spirituel. Ma vocation était clairement définie: je serais missionnaire.

Après les années d’étude théologiques arriva l’ordination. Comme choix du thème de l’ordination le verset de Marc 16,15 vint spontanément:”Allez dans le monde entier proclamer la bonne nouvelle à toute créature.” En 1986, un jeune salésien perdit la vie dans un accident d’avion. L’annonce arriva au bureau de la province; ...l’offre spontanée d’aller le remplacer, si nécessaire, surgit, dans la douleur du moment. Après trois jours, le provincial me demanda de rester disponible car il pourrait être nécessaire d’aller à la paroisse de Ela Nguema à Malabo (Guinée Equatoriale). L’été arriva et la mission fut confirmée. Mais la destination changea pour le séminaire diocésain Banapá de Malabo. Ce furent 5 ans de travail joyeux ... et la mission qui m’avait porté à Malabo, m’a porté à nouveau à l’aspirandat-prénoviciat de Guadalajara. Et plus tard j’atterris au noviciat de Sanlucar la Mayor de Séville.

En 1999, une lettre de Don Vecchi m’offrit la possibilité d’aller à Cuba. Deux mois n’étaient pas passés qu’une nouvelle lettre me communiquait que, nonobstant la proposition faite, il voulait me faire une proposition et qu’il serait enchanté que je l’accepte... Et en effet il m’était demandé d’être maître des novices... Le désir de vouloir comprendre ma propre vocation comme disponibilité me rendit prêt à accepter une mission qui initialement me coûtait... Et comme toujours, la grâce du Seigneur accomplit ce qui m’apparaissait comme un poids. Après la mission je retournai dans ma province d’origine SMA, mais apprenant qu’ils cherchaient des salésiens pour le Maroc, je fis la demande... Et acceptant l’offre, le Recteur Majeur m’a proposé Cuba qui m’avait déjà été proposé il y a 10 ans... Et me voici ici à Cuba depuis deux ans, cherchant à vivre ma vocation, comme j’ai toujours cherché à la vivre, dans la disponibilité. L’accueil splendide que j’ai reçu a fait que depuis le début, je me suis senti ici comme chez moi!

P. Santiago Martínez Martin, Espagnol, missionnaire à Cuba Le mandat de prêcher l’Evangile ... doit impliquer toute l’activité de l’Eglise particulière, tous ses secteurs, en bref tout son être et son agir. ...Aujourd’hui encore, la mission ad gentes doit être l’horizon constant et le paradigme de toute activité ecclésiale parce que l’identité même de l’Eglise est constituée par la foi dans le Mystère de Dieu qui est révélé par le Christ pour nous porter le Salut et par la mission de Lui rendre témoignage et de L’annoncer au monde jusqu’à Son retour. Pape Benoît XVI (pour le texte intégral voir http://tinyurl.com/9xnqwut) Message pour la Journée Mondiale des Missions 2012 Video sur le cours pour les nouveaux missionnaires 2012 (http://tinyurl.com/d3qh8gz) Video sur sa remise de la croix missionnaire (http://tinyurl.com/brr3nbv).

Facebook (http://tinyurl.com/95prnhr)