Conseil Ressources

Manual du Délégué provincial pour l'animation missionnaire

MANUEL  DU  DELEGUE  PROVINCIAL POUR L'ANIMATION  MISSIONNAIRE

Dicastère pour les Missons Salèsiennes – Roma 1998

 

Documentation et notes 5
Présentation  7
   
I  - GENÈSE DE LA FIGURE DU DÉLÉGUÉ PROVINCIAL POUR L'ANIMATION MISSIONNAIRE  9
   
1.  La tradition missionnaire salésienne  11
2.  Evénements historiques significatifs  
3.  Les Chapitres généraux postconciliaires  12
4.  Le délégué provincial pour l'animation missionnaire 13
   
II  - L'ANIMATION MISSIONNAIRE SALÉSIENNE  17
1.  L'animation missionnaire 20
2.  L'animation missionnaire dans sa dimension anthropolo gique et théologique-  22
3.  L'animation missionnaire salésienne  26
4.  Objectifs 34
   
III  - LE DÉLÉGUÉ PROVINCIAL POUR L'ANIMATION  
MISSIONNAIRE  Profil et tàches 35
1.  Le profil du délégué provincial pour l'animation missionnaire 37
2.  Les tàches du délégué provincial pour l'animation missionnaire 38
2.1  - Promouvoir I'intérèt pour les missions ad gentes  
2.2  - Favoriser la formation de tous les membres de la communauté educatrice et pastorale  42
2.3  - Proposer des moyens concrets pour faciliter l'engagement pour les missions ad gentes 44
   
IV - ORGANISATION  49
1.  L'animation missionnaire salésienne au niveau provincial  51
2.  L'animation missionnaire salésienne au niveau régional 53
3.  L'animation missionnaire salésienne au niveau mondial    54
   
CONCLUSION   57

 

Documentation

Jean Paul II, Redemptoris missio.

Paul VI, Evangelii nuntiandi.

Concile   cecumenique   vatican    il    Constititions,    Décrets, Déclarations.

Constitutions et Règlements - SDB, 1984 (1986).

XIXe Chapitre general - SDB, 1966.

XXe Chapitre general special - SDB, Rome 1972.

Eduquer à la dimension missionaire, Dicastere pour les Missions Salésiennes, Rome 1995.

direction generale des ceuvres de don bosco, L'Ispettore Salesiano. Un ministero per l'animazione e il governo della Communità Ispettoriale. Rome, 1987" (Certains chapitres ont été traduits en francais).

DELEGACION   NACIONAL   SALESIANA   DE   PASTORAL   JUVENIL,    La

propuesta pastoral  de la animacion misionera salesiana, Madrid, 1991.

melida Antonio, La figura del delegado inspectorial para la Animacion misionera : responsabilidades, competencias, mètodo, in Animacion Misionera Salesiana. Printer Encuentro de Delegados Inspectoriales de America Latina. Lima - 1991. Rome 1991.

odorico Luciano,

•    Lectura misionera del CG XXIII : " Educar a los jóvenes en la Fé ", in Animacion Misionera Salesiana. Primer Encuentro de Delegados Inspectoriales de America Latina. Lima, 1991. Rome 1991.

•    Missionary Animation accordine to the Encyclical " Redemptoris Missio ", in Missionary Animation, First Meeting of the Provincial delegates of Missionary Animation for Asia and Australia . Bangalore - 1992. Rome, 1993.

La prassi missionaria secondo la tradizione carismatica salesiana ; Rome 1997.

SOCOL cario, Description of the Provincial Delegate for Missionary Animation : Identity, Responsability, Competence, Organisation, in Missionary Animation, First Meeting of the Provincial delegates of Missionary Animation for Asia and Australia . Bangalore - 1992. Rome, 1993.

van looy Lue,   L'animation  missionnaireACG  323,  octobre-décembre 1987, p. 37-52.

vecchi Juan e., Pastorale Giovanile, una sfida per la comunità ecclesiale. LDC 1992.

VIGANO Egidio, Appel du Pape pour les missions, ACG 336, avril-juin 1991, p. 3-46.

Sigles
Sigles  
ACG Actes du Conseil general (à partir de 1984).
ACS Actes du Chapitre supérieur (avant 1984).
AM Animation missionnaire.
AMS La propuesta pastoral de la animacion misionera salesiana, Madrid, 1991.
Const. Constitutions de la Socìété de saint Francois de Sales.
CG Chapitre general.
CGS Chapitre general special (XXe).
DPAM Délégué provincial pour l'animation missionnaire.
EDM Eduquer à la dimension missionnaire (Rome, 1995).
EN Paul vi : Evangelii nuntiandi, 1975.
JMSM Journée missionnaire salésienne mondiale.
PSJ Pastorale salésienne des jeunes.
Règi. Règlements de la Société de saint Francois de Sales.
RM JEAN PAUL II, Redemptoris missio.
 
Présentatìon

Très cher Pére Provincial,

Je suis heureux de présenter le " Manuel du délégué >rovincial pour l'animation missionnaire ".

L'animation missionnaire a toujours été une caractéistique de notre Congrégation depuis sa  naissance, et elle ustifie notre engagement dans la mission ad gentes comme in trait essentìel de notre charisme.

Ces dernières années, notre Congrégation a approfondi la limension missionnaire du charisme salésien et a donne des lirectives vigoureuses pour rénover notre engagement dans la ;piritualité, dans l'éducation des jeunes à la foi et dans la éponse à apporter aux nouvelles nécessités et demandes des nissions ad gentes.

Ce souci missionnaire a suscité chez les confrères un vaste nouvement de générosité, de nature à ouvrir de nouvelles Tontières, de fonder l'Eglise et de rendre présent le charisme >alésien dans toutes les cultures.

Le profil du délégué provincial pour l'animation mission-raire ne s'est affirme que récemment en méme temps que la •énovation de la conscience missionnaire de la Congrégation ìt que la vision toujours plus systématique du projet éducatif ìt pastoral des Provinces.

La réalité complexe de notre Congrégation a des rythmes ie marche différents et, tout en travaillant pour les missions id gentes, toutes les Provinces ne connaissent pas encore ;ertaines méthodes ou formes d'animation globales, systéma-:iques et complémentaires entre elles.

Je vous engagé donc, Pére Provincial, à évaluer la presence de l'engagement pour les missions ad gentes dans le projet éducatif et pastoral de votre Province, à nommer le délégué pour l'animation missionnaire, à stimuler sa collabo-radon avec le délégué pour la pastorale des jeunes et avec les autres membres de l'equipe de pastorale des jeunes et de la Famille salésienne.

Je confie à votre attention ce nouveau Manuel. Il est le fruit d'un long travail et d'une relecture attentive de la part du Conseil general, de groupes de Provinciaux, de rencontres de délégués provinciaux pour l'animation missionnaire en différentes régions et d'apports informels d'autres confrères.

Je vous invite enfin à encourager le délégué provincial pour l'animation missionnaire pour que, dans le contexte d'une vision organique de la pastorale salésienne des jeunes, il se consacre le plus possible à susciter chez les jeunes l'ardeur de la foì qui en fait des témoins et des annon-ciateurs crédibles de l'Evangile

P. Luciano ODORICO Conseiller general pour les missions

8 décembre 1997

fete de l'Immaculée Conception

I. GENESE DU PROFIL DU DELEGUE PROVINCIAL POUR L'ANIMATION MISSIONNAIRE
Bref parcours historique

Le caractère missionnaire de notre Congrégation s'affirme dès le début de notre histoire salésienne ; l'idéal mission­naire, en effet, a toujours été agissant dans l'activité aposto-lique et educative de Don Bosco.

1. Dans la tradition missionnaire salésienne, à présent plus que centenaire, ont toujours nourri et l'enthousiasme mis­sionnaire des événements tels que :

  • Les expéditions missionnaires annuelles ;
  • Les fréquents dossiers missionnaire du Bulletin salésien ;
  • Les lettres des missionnaires ;
  • Les activités de récolte de fonds pour les missions ;
  • Les visites des supérieurs majeurs aux aspirants et aux maisons de formation etc. ;
  • Les publications de divers genres à caractère mission­naire : vies de missionnaires, revues etc.

2. Au cours de ces dernières décennies, l'animation mission­naire s'est précisée peu à peu par des événements histori-ques significatifs dans l'Eglise, la Congrégation et la so-ciété ;  en particulier :

  • Le tournant conciliaire de l'ecclésiologie ;
  • La rénovation postconciliaire de la vie religieuse ;
  • le travail de chaque Province pour definir son projet éducatif et pastoral ;
  • Le développement des nouveaux fronts missionnaires ;
  • La conscience progressive de la dimension missionnai­re de notre charisme ;
  • Un changement de mentalité de la communauté provinciale : elle a peu à peu pris conscience de la vocation missionnaire commune et a cherché à concré-tiser sa réciprocité missionnaire : les jumelages entre les Provinces qui envoient et celles qui recoivent ;
  • La découverte des nouveaux faits d'engagement social comme l'objection de conscience, le volontariat, l'édu-cation à la dimension mondiale etc.

3. Les Chapitres généraux postconciliares n'ont cesse de souligner les tàches de la Congrégation inhérentes à la mission ad gentes, et ont propose des structures et des formes d'animation missionnaire qui imposaient toujours davantage la nécessité d'un délégué provincial pour l'ani-mation missionnaire (DPAM). Voici quelques apports significatifs :

  • La célébration de la Journée missionnaire salésienne et la création d'un Bureau missionnaire  centrai au service de l'animation missionnaire' ;
  • La fixation des tàches du conseiller pour les missions, telles que " l'animation, la coordination et le développe-ment de l'activité missionnaire salésienne à tous les ni-veaux "2 ;
  • " les normes provinciales pour l'animation et la coordi­nation de l'action missionnaire "3 ;
  • La conscience missionnaire de la communauté provin­ciale et locale et " la participation des lai'cs, spécialement ceux qui appartiennent à la Famille salésienne, à l'action missionnaire directe "4 ;
  • Le développement de la littérature missionnaire salésien­ne, en particulier sous la direction du Centre d'étude des missions salésiennes et de l'Institut salésien d'histoire ;
  • La relance de l'intérét pour les missions, en particulier avec le projet africain, le projet de l'Est  asiatìque et de l'Europe de l'Est : ces projets sont lancés et exécutés avec la participation de presque toutes les Provinces du monde et, par elles, est apparue une ligne ecclésiale d'ani-mation missionnaire à l'enseigne de la réciprocité mis­sionnaire dans l'Eglise et dans la Congrégation ;
4. Le délégué provincial pour l'animation missionnaire
4.1 - La proposition d'un délégué provincial pour l'ani­mation missionnaire

A propos du projet AFRICAIN, le P. E. Vigano s'exprime en ces termes : " Vous tous, chers confrères, mais spécialement les provinciaux et les délégués pro-vinciaux, vous devez savoir animer avec intelligence et constance les différents groupes de la Famille salésienne en ce nouvel élan missionnaire ".

C'est le conseiller pour les missions, le P. Lue VAN LOOY (1984-1990), qui propose : " Pour coordonner les divers secteurs de la Province au pian missionnai-re et sensibiliser avec compétence les confrères et les jeunes, le Provincial choisit, cornine délégué provin­ciale un confrère ayant les capacités voulues.

4.2 - Le Manuel du Provincial

La première référence officielle à un délégué provincial pour l'animation missionnaire se trouve dans le Manuel du Provincial qui affirme :

" Il appartient à chaque Provincial de promouvoir l'esprit et l'engagement missionnaire"7. Il le fera en fixant avec son Conseil " les normes pour l'animation et la coordination de l'action missionnaire"8.

" Le service d'un délégué présent et travaillant en coordination avec la commission pour la pastorale des jeunes et la commission provinciale pour la formation, et la collaboration avec les autres groupes de la Famille salésienne peuvent  elargir cette tàche et  la rendre plus feconde"9

" L'animation missionnaire est encore plus incisive. Un engagement plus marqué se note, en fait dans les Provinces où  existe une  animation  globale   'de  qualité',   gràce  à  la coordination    exercée    par    le   délégué    pour    l'animation missionnaire   au    sein   de   l'equipe   de   la   pastorale   des jeunes»10

II. L'ANIMATION MISSIONNAIRE SALÉSIENNE

" L'Eglise est missionnaire par nature, car le précepte du Christ n'est pas quelque chose de contingent ni d'extérieur, mais il est au coeur mème de l'Eglise. Il en résulte que toute l'Eglise, que chaque Eglise, est envoyée aux pai'ens " .

  • La globalisation de la mission engagé chaque chrétien à ne pas se dispenser de son devoir d'évangéliser. La tension missionnaire, en effet, ne connait de limites ni ad intra ni ad extra ; elle ne se laisse pas enfermer dans des frontières géographiques, des situations religieuses ni des contextes culturels. " Partout où il se trouve et travaille, chaque chrétien est envoyé dans le monde, parmi ceux qui l'entourent, pour annoncer l'Evangile ".
  • La vocation salésienne se situe au coeur de l'Eglise. Dès le début, Don Bosco a voulu pour nous un authentique engagement dans les missions ad gentes et a transmis à toute la Famille salésienne l'idéal missionnaire comme un point constitutif de son patrimoine spirituel et apostolique. Salésiens, " nous reconnaissons dans le travail missionnaire un trait essentiel de notre Congrégation "13.
  • Outre qu'elle est une part essentielle de l'heritage charismatique de notre Fondateur, la dimension missionnaire " a été et est encore aujourd'hui un point irremplacable de nouveauté et d'enthousiasme dans la mission et dans  la vie de beaucoup de confrères.  Elle représente vraiment l'avant-poste de la mission salésienne et l'expression la plus authentique de la spiritualité salésienne des jeunes "14.
1. L'animation missionnaire

Par animation missionnaire, nous entendons :

toute   activité exercée pour   créeret   maintenir vivante dans l'Egglise la con science de se  sentir envoyée annone Jesus Christ à tous les peuples, et    susciter chez les chrétiens    le besoin    de témoigner de lui avec générosité, mème jusqu'à donner sa vie.

De facon plus spécifique, l'animation missionnaire :

  • Promeut l'ensemble des activités que déploie l'Eglise avant tout pour annoncer l'Evangile " à tous ceux qui ne connaissent pas encore le Christ rédempteur de l'homme"15, pour affronter le défi de la nouvelle évangélisation et se faire une interlocutrice autorisée dans le dialogue cecuménique et interreligieux.16

Il reste donc explicite que l'activité spécifiquement missionnaire de la première annonce est essentielle et qualifiante dans toute l'évangélisation. " Sans la mission ad gentes, cette dimension missionnaire de l'Eglise serait privée de sa signification fondamentale et de sa réalisation exemplaire "17.

  • Est importante, parce que, loin de se laisser enfermer dans des limites trop étroites, elle est plus attentive à tout ce qui constitue son fondement, à sa capacitò de faire des projets et d'exercer sa créativité pastorale, à la com-plémentarité et à la coopération entre les Eglises, aux grandes transformations de la situation sociale et religieuse, aux cultures qui apparaissent etc.
  • Fait ressortir :
    • La priorité de la  première évangélisation,  l'implantation de l'Eglise ;
    • La dimension universelle de l'Eglise et l'appel de tous les chrétiens à s'associer à sa mission de salut ;
    • L'engagement   missionnaire   dans   des   territoires   de grandes religions anciennes, parmi des ethnies minoritaires, dans des zones de nouvelles frontières et denouveaux aréopages19 ;
    • La vie chrétienne qui doit ètre s'imprégner tout entière de l'Esprit de Jesus pour porter du fruit en abondance par rapport à la diffusion de l'Evangil 20 ;
    • Le travail de catéchèse pour la nouvelle évangélisa-tion, en privilégiant les itinéraires du catéchuménat ;
    • Une vision globale de la mission de l'Eglise dans ses contenus, ses méthodes et ses interventions pratiques.
2. L'animation missionnaire dans sa dimension anthropo-logique et théologique

Nous estimons opportun de souligner quelques points qui sont à la base de toute animation missionnaire21.

2.1 - Fondement anthropologique
  • La personne humaine est subjectivité et ouverture à l'altérité, entendue comme responsabilité personnelle et comunautaire à l'égard des besoins d'autrui. Ce fait oriente à :
    • Se comprendre soi-mème comme partie d'un tout ;
    • S'ouvrir à des horizons et à des intéréts universels ;
    • S'associer et participer personnellement et en commu­nauté aux besoins et aux problèmes du monde.
  • La maturité humaine se révèle quand la personne se réalise avec les autres et est capable de donner des réponses concrètes aux situations de besoin. L'accepta-tion de soi conduit en general à accueillir l'autre comme un hòte apprécié dans son existence personnelle, à estimer ses valeurs et à en comprendre les limites.
  • Le sentiment d'appartenir à une communauté de peuples crée en outre dans le coeur de l'homme la capacité de" sentir " avec les autres, de vivre en communion et de partager au point d'embrasser un style de vie simple et sobre et d'assumer des attitudes où Tètre compte plus que l'avoir et donner plus que recevoir.
  • L'horizon de la personne ne s'arrète pas seulement à l'histoire. La capacitò de l'homme de se livrer lui-mème pour que les autres aient la vie, le porte à s'ouvrir à la Valeur absolue. La dimension anthropologique, par conséquent, con-duit spontanément à la recherche du sens et de la vérité defi­nitive. D'où la necessitò de s'associer à la recherche de la foi22
2.2 - Fondement christologique
  •  Il n'y a aucun doute sur le fait que le point de réference des contenus et le modèle d'inspiration de l'animation missionnaire soit le Christ lui-mème23.
  • Ce rapport absolu au Christ est du au fait qu'il est celui qui a révélé de fagon definitive le pian de salut du Pére, qu'il est avec le Pére et qu'il est la réalité divine devenue histoire humaine24.
  • surtout son mystère pascal qui nous portent vers le Pére.
  • Jésus-Christ est le premier missionnaire, le missionnaire par excellence parce qu'il est le Médiateur unique : sa vie est un message de salut et sa parole et ses oeuvres sont les moyens d'animation pour la rencontre entre Dieu et les hommes25.
2.3 - Fondement pneumatologique
  • La mission unique portée à terme par Jesus Christ, une fois pour toutes, est animée et accompagnée dans l'histoire de l'Eglise par l'Esprit Saint26.
  • L'Esprit Saint, en effet, est l'Esprit de Jesus Christ ; il est l'Esprit qui procède du Pére et du Fils; il est l'Esprit qui anime, inspire, donne une force nouvelle, ouvre à la nouveauté et pousse vers de nouvelles frontières, surtout des frontières ad gentes. Par l'étymologie aussi esprit et animation sont synonymes et indiquent l'action de transformer par l'intérieur.
  • Dans l'histoire de l'Eglise, l'expansion missionnaire, et donc aussi l'animation missionnaire qui lui est indissolu-blement unie, a toujours été attribuée à l'action de l'Esprit Saint27.
  • La dimension pneumatologique est la source de la spiri-tualité missionnaire. L'Esprit Saint en effet représente :
    • La surprise de l'appel missionnaire ;
    • La gràce et le courage pour annoncer le kérygme par des routes ardues et difficiles ;
    • La  sécurité de la  persévérance  dans   l'entreprise  de l'évangélisation ;
    • L'enthousiasme  pour  le défi  de la  nouvelle évangélisation28.
2.4 - Fondement ecclésiologique
  • L'Eglise est dans l'histoire le signe et le sacrement du Christ. Elle est le fruit de l'activité missionnaire de Jesus, est sans cesse animée et poussée à l'expansion mission­naire par l'action sanctificatrice de l'Esprit .
  • Le but de son existence est la mission de salut parce qu'elle est essentiellement une communauté  envoyée pour le salut de tous. L'encyclique Redemptoris missio dit explicitement que la mission révèle la nature la plus intime de l'Eglise30. Par conséquent, l'animation mission­naire est le moyen de son enthousiasme pastoral et de sa spiritualité.
  • Le long des vingt siècles de son histoire, l'Eglise a toujours souligné le caractère essentiel de la  dimension missionnaire, tant sur le territoire de chaque Eglise particulière qu'en territoires de missions " ad gentes " 31. Elle a fait de l'animation missionnaire la dimension de toutes les diverses composantes de son activité de promotion humaine, d'évangélisation et d'implantation d'Eglises.
  • Par l'animation missionnaire, l'Eglise a vécu le fait enrichissant de la reciproche missionnaire  entre les différentes Eglises particulières. Cette réciprocité a été à son tour le moyen de la communion de l'Eglise universelle.
  • La dimension mariale de l'animation missionnaire se rattache intimement au fondement ecclésiologique : après l'Ascension du Christ, en effet, les apòtres, comme pre­mier noyau de l'Eglise, se rassemblent au cénacle " avec Marie, Mère de Jesus "32, afin d'implorer l'Esprit et d'obtenir force et courage pour remplir leur mandat mis­sionnaire33.
  • Marie est donc le modèle de l'amour maternel dont doivent ètre animés tous les apótres de l'Eglise qui coopèrent à la régénération et au salut des hommes34. L'itinéraire accompli par Marie, qui commence par le fiat sans conditions d'adhésion à la mission de Jesus et culmine dans la fidélité jusqu'au martyre de la Croix, est l'exemple de l'animateur et de l'apòtre missionnaire.
 
3.   L'animation missionnaire salésienne
3.1 - L'animation missionnaire salésienne dans la communauté educatrice et pastorale - CEP 35

La dimension missionnaire fait essentiellement partie de notre nature de baptisés et de membres de l'Eglise. Chaque communauté est donc appelée à devenir missionnaire, et donc à faire de la mission sa raison d'ètre et de travailler36.

Etre une " communauté missionnaire " signifie avant tout se mettre elle-mème en état de conversion et de mission, prète à " ètre visitée par l'Evangile et à s'ouvrir à l'universalité de l'Eglise"37.

Le charisme salésien est explicitement missionnaire, en particulier quand il affirme son option pour les jeunes les plus pauvres qui ont le plus besoin d'ètre aimés et évangélisés, pour les jeunes travailleurs et les milieux popu-laires et l'action missionnaire auprès des peuples non encore évangélisés38.

" Le style missionnaire salésien se caractérise par l'amabilité, la joie, la disponibilité, la créativité, le zèle et le travail au-delà de toute limite. Dans certains cas, plusieurs missionnaires aussi ont affronté avec courage le martyre "39.

Les implications de ces prémisses poussent chaque commu­nauté educative à :

  • Acquérir une vision plus large de l'Eglise universelle afin qu'un " problème lointain soit aussi notre problème, que la solidarité n'ait pas de frontières, tout comme la responsabilité "     ;
  • ODORICO L., La prassi missionaria secondo la tradizione ca­rismatica salesiana. Rome, Dicastère pour les missions, 1997, p. 9. 40 Vecchi J. E., Pastorale giovanile, una sfida per la comunità ecclesiale. Turin, LDC 1992, p. 299.

  • Sentir à nouveau le soufflé d'une animation missionnaire authentique et enthousiaste de nature à susciter un enga­gement renouvelé de tous pour les derniers, pour les plus éloignés, jusqu'aux dernières conséquences de la marche à la suite du Christ ;
  • Faire tomber les préjugés et développer la comprehension et l'accueil envers les personnes différentes par la provenance, la race, le niveau économique et la foi reli-gieuse, en étudiant leurs cultures et en s'éduquant à la capacité du dialogue cecuménique et interreligieux ;
  • Rechercher la collaboration des laics, en vertu du baptème commun, pour les associer et leur donner une coresponsabilité41 dans la mission ad gentes, de facon à susciter des réponses généreuses de volontariat et de vocations missionnaires ;
  • Se mettre à Fècole des missions pour éduquer à la radicalité évangélique, à la sainteté, à l'optimisme et à la joie d'accomplir une mission voulue par Dieu.
  • Une communauté educative animée d'un esprit missionnaire est celle qui se sent responsable de la mission de FEglise, qui s'engage dans l'évangélisation patiente, qui est heureuse de s'enrichir des richesses d'autrui et de s'ouvrir aux besoins de tous, en surmontant la tentation facile de limiter son horizon missionnaire à sa " propre " mission.
3.2 - L'animation missionnaire salesienne dans la pasto­rale des jeunes

L'animation missionnaire fait partie intégrante de la pastorale salesienne des jeunes et, par consequent, est un point essentiel qui imprègne tout le projet éducatif et pastoral salésien (PEPS).

  • Elle pénètre et dynamise la pastorale des jeunes en associant des confrères, des groupes de jeunes et des membres de la Famille salesienne.
  • En communion avec la pastorale des jeunes, elle doit ètre présente dans l'ensemble du projet éducatif et pastoral :
    • dans  ses contenus,  en visant résolument à travailler pour la première évangélisation ;
    • dans   son   style,   en   encourageant   l'ouverture  à  une mentalité d'Eglise universelle, la qualité du dialogue interreligieux  et  cecuménique,   la  disponibilité à  une solidarité active ;
    • dans le choix de ses destinataires, en renouvelant avec plus de décision l'option pour les jeunes pauvres et nécessiteux42.
  • Une animation missionnaire bien pensée :
    • Accentue dans la pastorale des jeunes l'option prioritaire pour la première évangélisation par le témoignage de la vie, l'annonce explicite de Jesus Christ, le sens de l'universalité de
  • l'Eglise ;

    • Mobilise toutes les instances éducatives et pastorales typiques de notre charisme dans leur soutien de notre " oeuvre de patiente évangélisation et de fondation de l'Eglise "44 ;
    • Donne de la qualité à la pastorale des jeunes en lui conférant un horizon, une finalité et une sensibilité spéciales pour la dimension universelle de la pratique ecclésiale ;
    • Eclaire le cheminement d'éducation à la foi et d'initiation à la spiritualité salésienne des jeunes en proposant des buts, des objectifs, des dispositions et des expériences missionnaires capables de ramener les jeunes aux racines de la foi et de leur faire percevoir la signification et la joie donnée pour les autres45 ;
    • Ouvre les cceur des jeunes et des communautés aux grands problèmes de l'humanité et développe en eux la capacité de dialoguer avec d'autres cultures, religions et groupes humains appartenant à des minorités ethniques46 ;
    • Suscite chez les jeunes l'ardeur de la foi, qui en fait des témoins et des annonciateurs crédibles47, en pro-voquant chez eux un fort questionnement sur leur style de vie personnel et sur leur capacité de s'engager :
    • Dans le volontariat et dans les groupes d'animation missionnaire ;
    • Dans l'accueil et l'éducation des personnes de différentes provenance, race, foi et culture, des immigrés et des réfugiés, des enfants à risque et non accompagnés48 ;
    • Dans l'évangélisation de ceux qui ne connaissent pas encore Jesus Christ et sont en attente de la première annonce du salut49, etc.
    • L'animation missionnaire et la pastorale des jeunes orientent donc les jeunes à aimer la vie de grande envergure, ouverte à la culture comme aux idéaux, au partage et à la solidarité, et à ètre capables d'avoir le courage de rèver comme Don Bosco des mondes nouveaux, des hommes nouveaux5 .
3.3 - Animation missionnaire salésienne et pastorale des vocations

" Dans la pédagogie salésienne de la foi, le choix de la vocation est le résultat indispensable de la maturité de toute croissance humaine et chrétienne "51.

  • Une authentique animation missionnaire pour tàche de présenter la vocation missionnaire au sein de la pastorale des vocations, en " aidant le jeune à découvrir la place qui lui revient dans la construction du Royaume et à l'assumer avec joie et décision "52  et à donner un sens particulier à sa vie personnelle : " une confession de la valeur absolue de Dieu et une réponse à son amour "53.
  • La réalité missionnaire ouvre toujours de nouveaux horizons et révèle des zones de frontière là où est en cause l'avenir de l'homme. C'est pourquoi elle est capable de susciter des motivations puissantes, de secouer les consciences et de susciter des réponses d'engagement dans une vocation généreuse.
  • Au coeur de la pastorale des jeunes et de sa relation privilégiée avec la pastorale des vocations, l'animation missionnaire présente la vocation missionnaire (lai'que, religieuse et sacerdotale) comme ayant la particularité d'ètre la réponse la plus gratuite que quelqu'un puisse donner à l'appel de Dieu.
  • L'animation missionnaire et la pastorale des vocations trouvent d'ailleurs un terrain commun dans l'éducation des jeunes à des valeurs, à des dispositions et à l'engagement, comme :
    • La gratuite  du  service dans les postes les plushumbles, incommodes et difficiles ;
    • Le sens de la dimension mondiale ; 
    • Le don total de soi dans des expériences de volontariatmissionnaire à moyen et à long terme ;
    • La capacité de s'ouvrir à des personnes appartenant àd'autres cultures et à d'autres religions, et de dialoguer avec elles ;
    • L'engagement généreux au service des plus pauvres et de ceux à qui l'amour de Dieu n'a pas encore été révélé ;
    • Le désir de donner une réponse généreuse et ad vitam dans la mission ad gentes54.
  • " Il n'y a pas de témoignage sans témoins, de mème qu'il n'y a pas de mission sans missionnaires " 55. L'engage­ment commun entre les secteurs de l'animation mission­naire et de la pastorale des vocations trouve sa forme la meilleure dans le soin et le développement des vocations missionnaires au sens strict : la vocation 'speciale' des missionnaires ad vitam " n'est pas chez eux une manière d'exception par rapport aux autres confrères, mais l'expression plus vive et plus généreuse de la vocation de
  • " Faites tout ce que vous pouvez pour avoir des vocations pour les soeurs comme pour les salésiens "57. " Les salésiens vont en mission pour y rester. Respectueux des saisons du Maitre de la moisson, leur engagement se caractérise par une 'indigénisation' immediate de la Con-grégation. Cela requiert une inculturation adequate dans le discernement des vocations et un accompagnement special des candidats des minorités ethniques "58.
  • L'animation missionnaire renforce enfin la foi et la vocation de ceux qui s'en chargent. Ces dernières décen-nies, on a note - ce n'est pas par hasard - une corrélation entre l'engagement missionnaire et la rénovation de la vie religieuse : " Car les missions sont le lieu où se fait la meilleure   expérience   que   l'Evangile   est   la   précieuse'Bonne nouvelle' pour aujourd'hui, et que la foi des confreres se réveille en proclamant les événements du Christ "59. " La foi s'affermit quand on la donne "60.
4.- Ce   que   nous   avons   dit   sur   l'animation   missionnaire salésienne fait ressortir les OBJECTIFS suivants :
  • Promouvoir l'intérèt pour les missions ad gentes dans la communauté educatrice et pastorale.
  • Favoriser la formation de tous les membres de la communauté educatrice et pastorale à témoigner par leur vie et à travailler à rayonner et à communiquer leur foi.
  • Proposer des moyens de réalisation concrète pour faciliter dans la communauté educatrice l'engagement pour les missions ad gentes.
III  - LE DÉLÉGUÉ PROVINCIAL POUR L'ANIMATION MISSIONNAIRE
Identité et tàches
1.   L'identité du délégué provincia! pour l'animation missionnaire61
  • Le délégué provincial pour l'animation missionnaire est le témoin et le promoteur de l'engagement de la Province pour la mission ad gentes.
  • " Vivre et travailler ensemble est pour nous, salésiens, une exigence fondamentale et une voie sùre pour réaliser notre vocation62. Pour étre une authentique oeuvre d'évangélisation, l'animation missionnaire est par nature communautaire. Le DPAM en est conscient et s'efforce de travailler en accord avec tous les organes d'animation provinciale.
  • Son profond sentiment d'Eglise le rend capable d'organiser avec efficacité des activités variées de nature à créer un salutaire souci missionnaire au sein de la pastorale, pour la pousser à sortir de ses horizons étroits et à en indiquer de nouveaux.61
  • Comme tout salésien, le DPAM " assume la responsabilité de sa formation "63. Outre ses qualités et ses dons personnels, il cherchera à acquérir des compétences comme la connaissance des contextes interreligieux et interculturels, la capacité de communiquer et de conduire une réflexion sur le fait missionnaire.

2.  Les tàches du délégué provincial pour l'animation missionnaire

Pour atteindre les objectifs indiqués au chapitre précédent, le délégué provincial pour l'animation missionnaire assume la tàche de les traduire en stratégies et en interventions dans la programmation provinciale de notre secteur.

Pour ce chapitre nous renvoyons en particulier à :

  • MELIDA A., La figura del delegado inspectorial para la Animación misionera : responsabilidades, competencias, mètodo, in Animación Misionera Salesiana, Primer Encuentro de Delegados Inspectoriales de America Latina. Lima- 1991. Rome, 1991.
  • La propuesta pastoral de la ANIMACIÓN MISIONERA SALESIANA. Delegacion Nacional Salesiana de Pastoral Iuvenil, Madrid, 1991.
2.1 - Promouvoir  l'intérèt  pour  les  missions  ad gentes dans la communauté educative et pastorale.

Les tàches qui dérivent de ce premier objectif sont les suivantes :

  • Temoigner de sa foi en rendant compte des options et des motivations qui nous poussent à assumer un certain style de vie.
  • Ce qui qualifie l'animation n'est pas seulement le savoir faire, mais ce qu'on est et la capacité de rendre accessible par le langage éloquent de sa vie personnelle les valeurs à transmettre et l'expérience dans laquelle on cherche à associer nos destinataires : "On est missionnaire avant tout par ce que l'on est, avant de l'ètre par ce que l'on dit ou par ce que l'on fait" .
  • Promouvoir l'information et la connaissance de l'activité missionnaire dans des contextes culturels et sociaux d'autres peuples, et des possibilités et des difficultés que rencontrent l'évangélisation et le travail des missionnaires65. Il sera donc utile de :
    • Promouvoir un centre de documentation provinciale ou une banque de données, de la mettre à la disposition des activités d'animation missionnaire, et en encou-rager la communication au sein de la communauté educative ;
    • Encourager la mise à jour des expériences de vie missionnaire dans l'Eglise et dans la Congrégation en en parlant dans les feuilles de nouvelles provinciales, le Bulletin salésien locai et en particulier dans les mots du soir ou les mots du matin du 11 du mois, en sou­venir de la première expédition missionnaire66 ;
    • Favoriser la production de publications et de moyens audiovisuels, la proposition de miniprojets, l'abonne-ment à des revues missionnaires et leur consultation facile ;
    • Soigner en particulier la documentation didactique sur des thèmes de développement, de dimension mondiale, de dialogue interreligieux ;
    • Collaborer avec les organismes de l'Eglise locale pour s'enrichir les uns les autres de l'ìnformation, de la formation et de la réalisation coordonnée des activités.
  • Garder   les   contacts   avec   les   missionnaires   de   sa Province ou de passage. Cela implique de :
    • Informer à temps les communautés locales de la présence dans la Province des missionnaires de pas­sage, afin de les inviter à donner un témoignage vivant et éloquent de la mission ad gentes, pour qu'ils racon-tent l'histoire de leur décision ad vitam, communiquent la joie du don qu'ils ont fait d'eux-mèmes, trans-mettent la soif de la vérité et qu'ils documentent de facon autorisée la force transformante de l'Evangile67 ;
    • Programmer avec eux au niveau provincial des rencontres, des forums, des journées de formation missionnaire ;
    • Faire connaìtre aux confrères missionnaires de sa Province les cours de missionologie et les sessions de formation missionnaire dans les différents centres d'étude et les universités, ainsi que les rencontres de formation et d'évaluation organisées pour les mission­naires résidents ;
    • Connaitre et garder les contacts avec les familles des missionnaires de sa Province, en organisant des rencontres de partage et d'information missionnaire avec eux, en associant la Famille salésienne.
  • Raviver le sentiment d'appartenir à l'unique mission de I'Eglise et de la Congrégation. Dans ce but, le délégué provincial pour l'animation missionnaire aura soin de former et d'informer les confrères et les groupes de la Famille salésienne de la Province sur :
    • La réflexion, les propositions et les directives éventuelles qui émanent du centre de la Congrégation :
      • Les lettres du Recteur majeur sur les missions ;
      • Les activités, les publications et les orientations du conseiller et du dicastère pour les missions ;
      • Les   projets   de   développement   proposés   par   la journée missionnaire mondiale et salésienne ;
      • Les propositions de formation permanente des mis­sionnaires au niveau mondial.
    • Les activités d'animation missionnaire coordonnées avec l'equipe pour la pastorale des jeunes et les autres branches de la Famille salésienne, en particulier les activités à caractère missionnaire et qui demandent une participation responsable dans des stratégies d'engage­ment dans les secteurs le plus à risque et de fort besoin social ;
    • Les manifestations, célébrations et rencontres ecclé-siales à caractère missionnaire, en particulier celles de l'oeuvre pontificale missionnaire nationale, des autres congrégations   missionnaires, de la" Caritas " nationale et diocésaine, des commissions locales de Justice et paix ...
2.2 - Favoriser la formation de tous les membres de la communauté educatrice et pastorale à témoigner par leur vie et à travailler à rayonner et à communiquer leur foi.

L'information sur l'activité missionnaìre va au-delà de la curiosité et de l'intérèt occasionnel. Elle pousse à la mentalité universelle, éduque à réfléchir sur la signification des faits, des problèmes et des cultures qui sont interdépen-dants entre eux, éclaire la perception de l'expérience religieuse présente dans les peuples comme une recherche universelle de l'absolu pour arriver à comprendre l'histoire habitée et conduite par Dieu68.

Dans   le   secteur   de   la   formation,   les   tàches   du   DPAM recouvrent autant les contenus que les routes pour y arriver :

  • Former une conscience missionnaìre ad gentes  de nature à rendre chacun conscient d'ètre envoyé pour rayonner sa foi et sentir comme force intérieure impérieu-se le besoin de communiquer aux autres les raisons de son espérance: "Annoncer l'Evangile est une necessitò qui s'impose à moi ; malheur à moi si je n'annoncais pas l'Evangile"69. On utilisera à ce propos les temps forts de l'année liturgique, le mois d'octobre pour les mìssions, la journée missionnaìre mondiale salésienne (JMSM), les expéditions missionnaires etc. ;
    • Faire en sorte que les programmes de formation initiale et permanente  de  la  communauté educatrice  et  pastorale
    • (CEP) contienne les thèmes spécifiques de missionologie systématique, comme la mission de l'Eglise, l'approche de l'oecuménisme, du dialogue interreligieux et de l'inculturation, l'histoire des missions salésiennes, les figures missionnaires typiques etc. ;

  •  Souligner les contenus catechistiques explicitement missionnaires dans les itinéraires d'éducation des jeunes à la foi, en particulier :
    • L'urgence du Royaume, l'appel universel de tous les hommes au salut, la mission de l'Eglise d'ètre " signe et moyen " de cette vocation dans le monde, l'apprentissage des " voies de la mission : pauvreté, douceur, acceptation des souffrances et des persécutions, désir de justice et de paix, charité, c'est-à-dire précisément les Béatitudes réalisées dans la vie apostolique "    ;
  • Favoriser des activites de solidarite visant à créer de nouveaux modèles éthiques de comportement parce que " celui qui n'agit pas, sa foi est bel et bien morte "71
  • Proposer un cheminement spirituel de conversion permanente en confrontant la vie  personnelle avec le kérygme de Pàques : cette attitude est essentielle à toute espèce d'évangélisation, première ou nouvelle, pour faire de son témoignage personnel une " consigne " libre et joyeuse de sa propre foi. Il sera utile d'organiser dans ce but des journées de spiritualité missionnaire ou des retrai-tes animées par des missionnaires ou par des spécialistes en missionologie.
2.3 - Proposer des fa^ons de réaliser concrètement pour faciliter dans la communauté educative le travail pour les missions ad gentes.

La communication de la dimension missionnaire ad gentes et sa formation s'appuient sur des propositions et des structures concretes d'animation de nature à créer et à soutenir des dispositions d'appartenance ecclésiale, de service et d'engagement pour les missions. C'est pourquoi le délégué provincial pour l'animation missionnaire aura la tàche de :

  • Elaborer et offrir à la communauté educatrice et pastorale un PROJET d'ANIMATION MISSIONNAI­RE simple, conerei et réaliste. Ce " projet " :
    • Sera intègre - non ajouté - dans le projet éducatif et pastoral salésien au niveau Provincial et locai72 pour offrir une relecture dans l'optique des missions ad gentes ;
    • Saura proposer et évaluer des engagements, des activi-tés et des expériences d'ouverture et une mentalité d'Eglise universelle, en éduquant à des dispositions de gratuite, de service et d'engagement à long terme dans des présences missionnaires de frontière    ;
    • Tiendra compte des indications du document Eduquer à la Dimension Missionnaire tant dans l'élaboration du projet indiqué ci-dessus, que dans les rencontres de formation missionnaire avec les jeunes animateurs du mouvement salésien des jeunes.
  • Favoriser la formation et le développement de groupes missionnaires, en s'assurant que :
    • ils travaillent au sein du mouvement salésien des jeunes pour maintenir vivace chez les jeunes et chez les animateurs la conscience, l'ouverture et la capacité de répondre en faveur des secteurs plus nécessiteux que leur région géographique et en faveur de présences missionnaires ad gentes de frontière74 ;
    • Ils aient une formation spécifique basée sur les contenus de la mission ad gentes, mème s'ils doivent assumer, selon les lieux et les moments, des formes et des échéances différentes. Ils peuvent se développer comme :
    • Groupes de réflexion et d'étude pour approfondir les informations recues et faire mieux connaìtre l'activité missionnaire de l'Eglise universelle, les peuples, les cultures, les religions

      des peuples lointains et des immigrés, les contextes de frontière " à risque " où les missionnaires sont le plus exposés etc.

    • Groupes de travail pour coordonner la réalisation de projets déterminés et de miniobjectifs, en maintenant les contacts avec des personnes ou des pays et en faire connaìtre la situation concrète75.

      " Le réveil de la conscience missionnaire pour obtenir de nouveaux niveaux de fai et d'engagement caractérise les groupes et les mouvements qui ont un intérèt spécifique pour les missions, le développement des peuples et la collaboration internationale : l'expérience missionnaire se transforme alors en itinéraire de croissance et de maturation de lafoi "

  • Encourager et developper le volontariat missionnaire salésien dans l'ensemble du volontariat salésien promu par la Province77. C'est pourquoi le délégué provincial pour l'animation missionnaire, d'accord avec le délégué provincial pour le volontariat :
    • Veillera à ce que les candidats au volontariat missionnaire suivent un itinéraire de formation au moins d'un an, selon les programmes qui existent ai niveau national et interprovincial ;
    • Preparerà les volontaires missionnaires sur la facon dont ils devront prendre place dans le projet educati/ de la province qui les accueille, sur leur disposition d'écoute et d'"ouverture à la dimension mondiale, à l'interculture!, au dialogue interreligieux et cecumé-nique " et sur la place à donner à l'engagement plus direct sur le front de l'évangélisation78.
    • Preparerà avec les communautés qui accueillent les volontaires un programme de formation et de travail et accompagnerà les volontaires durant leur expérience;
    • Aidera les communautés qui accueillent les volontaires missionnaires à résoudre avec équité et discrétion quelques conditions inhérentes à la vie des volontaires mèmes, comme le salaire minimum, l'habitation, le pécule, les voyages, le rapatriement ... ;
    • Saura rester en contact avec les volontaires méme après leur retour, pour qu'ils soient des témoins actifs dans la communauté chrétienne qui les a envoyés et qu'ils apportent la richesse de leur expérience dans la formation d'autres volontaires et dans l'animation de groupes missionnaires ;
    • Sensibilisera le communauté educative et pastorale à entretenir une " culture du volontariat ", en soulignant que :
      • Le volontariat missionnaire fait mieux percevoir la liaison et l'échange de richesses entre les commu­nautés chrétiennes et constitue le pont humain qui rend possible la réciprocité missionnaire " 9 ;
      • Le volontariat missionnaire salésien est la forme la plus mure de l'aboutissement de la formation salé-sienne ; il concrétise, de facon exceliente, l'idée que Don Bosco avait du Coopérateur80.
  • Associer la communauté la communauté educative et pastorale à la célébration de la journée missionnaire mondiale et salésienne. C'est pourquoi il sera utile de :
    • faire precèder cette "journée" d'une préparation dans toutes les communautés locales, en chargeant les responsables de l'animation missionnaire et en sollicitant leur créativité ;
    • Utiliser dans ce but divers moyens disponibles : le ma­tèrici envoyé par le dicastère pour les missions salé-siennes, la multiplication de gadgets qu'ils contiennent éventuellement ou qui résultent de leur créativité, les feuilles de nouvelles de la Province, le Bulletin salé-sien locai, les subsides des ceuvres pontificales mis-sionnaires ;
    • Sensibiliser et éduquer la communauté chrétienne et les jeunes en particulier au devoir de contribuer mème par leurs finances à l'oeuvre missionnaire, en en justifiant la destination, en remerciant les donateurs et en les informant de la réalisation des projets.
       
IV – ORGANISATION

L'animation missionnaire a besoin de structures d'organisation pour lui donner consistance et continuité.

Il est utile de rappeler que les orientations qui suivent sont à évaluer selon la situation du pays et les possibilités concrètes de la Province, et qu'elles doivent figurer dans son projet éducatif et pastoral81.

L'ANIMATION MISSIONNAIRE SALÉSIENNE AU NIVEAU DE LA PROVINCE
1° - " Avec l'accord de son Conseil, le Provincial nominerà un délégué provincial pour l'animation missionnaire "82.

  Selon un sain réalisme, compte tenu des priorités du programme de la Province et de l'intérét de tous les secteurs d'animation, il faut veiller à ce que le DPAM :

  • Ait une certaine expérience dans le secteur des missions ad gentes, ait le temps suffisant pour exercer son travail et y trouve des encouragements, afin de mieux garantir l'efficacité de cette animation83 ;
  • Se tienne en rapport étroit avec le Conseil provincial et soit invite à y participer quand il s'agit de traiter ou d'approuver  des  projets  pastoraux   de  la  Province  qui concernent le secteur de sa compétence ;
  • Ait soin d'envoyer au dicastère pour les missions du matériel et des synthèses d'activités missionnaires significatives, des schémas et des programmations de formation à la dimension missionnaire, des célébrations, des études et des recherches d'utilité commune afin qu'il soit possible de les utiliser sur une plus large échelle dans la Congrégation.
2° -  Le DPAM sera effectivement présent dans Porgani-gramme de Panimation pastorale de la Province.

C'est pourquoi il :

  • Participe aux diverses rencontres de programmation et d'animation de la Province ;
  • Présente au Provincial et à son Conseil le pian d'animation missionnaire au sein du projet éducatif et pastoral de la Province ;
  • Fait partie de l'equipe pour la pastorale des jeunes ;
  • Coordonne les activités et les initiatives provincia-les de caractère missionnaire : journées et campa-gnes missionnaires, groupes missionnaires existants dans les différentes maisons, formation des volontaires missionnaires
  • Evalue la présence de la dimension missionnaire dans les programmes d'éducation des jeunes à la foi et dans l'accompagnement des vocations ;
  • Eveille la sensibilité missionnaire dans les communautés de formation de la Province par des groupes missionnaires, des réunions, des journées, des informations, des visites, des campagnes mis­sionnaires etc. ;
  • Aide les communautés locales à planifier l'anima-tion missionnaire et à y associer toute la commu-nauté educatrice locale ;
  • Est en relation avec les groupes de la Famille salésienne en ce qui concerne l'animation mission­naire en promouvant avec eux les activités mis­sionnaires ad gentes ;
  • Garde le contact avec les missionnaires de sa Province et est attentif à leur passage dans le pays pour coordonner leurs visites et des journées de formation missionnaire ;
  • Constitue un groupe de collaborateurs laics, si possible de la Famille salésienne, avec qui il partagera son travail d'animation.

     

L'ANIMATION MISSIONNAIRE SALÉSIENNE AU NIVEAU RÉGIONNAL
  • Les Conférences interprovinciales (ou régionales) choisiront un Provincial de référence pour  l'animation missionnaire dans la Région, assistè d'un confrère, pour coordonner :
    • La programmation interprovinciale de l'animation missionnaire ;
    • Les rencontres régulières des délégués provin-ciaux pour l'animation missionnaire, si possible avec ceux de la pastorale des jeunes ;
    • L'échange d'expériences missionnaires ad gentes ;
    • La formation au volontariat missionnaire ;
    • La formation permanente des missionnaires ;
    • La participation des missionnaires rentrés au pays à l'animation missionnaire des Provinces.
    • Les responsables des Conférences interprovinciales (ou regionale) attireront l'attention des organes compétents pour que les programmes d'étude dans les maisons de formation prévoient des cours en rapport avec la missionologie et à l'histoire des missions salésiennes, et pour que soient associés des jeunes confrères en formation à l'animation de groupes mis­sionnaires et d'expériences de volontariat dans les pays de mission.
L'ANIMATION MISSIONNAIRE SALÉSIENNE AU NIVEAU MONDIAL

Le Dicastère pour les Missions salésiennes :

  • Valorisera les cours de missionologie organisés par l'Université pontificale salésienne pour la formation permanente de missionnaires, et par d'autres centres académiques, et il faciliterà aussi la participation à d'autres activités analogues ;
  • Favorisera l'échange de nouvelles à jour sur les missions, les expériences de volontariat missionnaire, les   itinéraires   de  formation  pour   groupes   missionnaires, l'éìaboration d'une banque de données sur les missions salésiennes ;
  • Encouragera les confrères désireux de consacrer leur vie aux missions ad gentes à adresser leur demande directement au Recteur majeur ;
  • Valorisera le Bulletin salésien, selon notre tradition, comme organe d'information et de diffusion mission-naire, en ayant soin aussi de collaborer avec d'autres services de communication comme ANS, les Actes du Conseil general, les cahiers ou autres outils d'anima-tion du Dicastère pour les Missions.
     
CONCLUSION : À l'enseigne de la spiritualité mìssionnaire

Eduquer à la dimension missionnaire et entretenir la conscience vive du devoir à l'égard de la mission ad gentes est une tàche gratifiante qui mobilise toute la personne et la met en première ligne pour bàtir le Royaume de Dieu.

Le délégué provincial pour l'animation missionnaire sait qu'il recoit cette charge comme une vocation speciale qui fait appel à toutes ses ressources personnelles de formation, d'aptitude à la contemplation et de réalisme apostolique.

Celui qui veut s'engager pour les missions aujourd'hui doit " se renare capable d'un échange ouvert, intelli­gente et 'propositi/' - dans la situation sociale complexe que connaissent les peuples de tous les continents - ; il doit comprendre les tendances de la culture, tenter l'an-nonce au cceur de la vie et interpréter les nouveaux langages "85.

L'effort d'inculturation exige un patient travail de première annonce, la capacité de témoigner avec franchise de la radicalité de ses options personnelles, l'aptitude à dialoguer avec liberté et conviction, l'humilité de savoir accueillir et apprendre d'autrui.

" L'animation " est un art à apprendre, un don de Dieu, pareil à celui de la prière et de la fraternité. L'animateur missionnaire sait que sa force intérieure lui vient de l'Esprit : c'est Lui la source où puiser sans cesse ses propres forces. La créativité, l'aptitude à organiser, la planification, si importantes qu'elles soient, ont besoin d'une profonde spiritualité.Son aptitude à contempler se révèle en outre dans sa docilité à l'Esprit qui le transforme en témoin courageux du Christ et en annonciateur éclairé de sa Parole. La conformation au Christ et la communion intime avec Lui sont nécessaires pour qu'il soit capable de détachement, d'exode, de renoncement et de vivre avec humilité parmi les gens pour se faire tout à tous.

L'encyclique Redemptoris missio dit ceci : " Avant mème d'ètre une action, la mission est un témoignage et un rayonnement. Elle exige une spiritualité spécifique, la communion intime avec le Christ. Le missionnaire, s'il n'est pas un contemplati/, ne peut annoncer le Christ d'une manière crédible. Il est témoin de l'expérience de Dieu"m.

L'intériorité apostolique est, en fin de compte, la qualité du missionnaire qui travaille comme s'il voyait l'invisi-ble, qui vit dans Vextase de l'action, qui rend sa foi active, capable de répandre sa propre intériorité.

Ce qui rend authentique l'animation missionnaire, c'est le concret de l'Eglise: le missionnaire ne vit pas en marge de l'Eglise, mais il travaille en elle et pour la bàtir 7; "il est poussé par le 'zèle pour les àmes', il s'intéresse à tous les hommes, spécialement aux plus petits et aux plus pauvres; il dépasse les frontières et les divisions de race, de caste ou d'idéologie ; son amour est sans aucune exclusion ni préférence "88.

Celui qui fait l'expérience de l'appel pour la mission ad gentes, ou pour en ètre l'éducateur, sent en lui-mème le besoin de s'ouvrir à la mission universelle de l'Eglise, de changer sa facon de gérer sa vie, et de temoigner la joie d'avoir trouvé en Jesus le contenu, le style et la motivation de l'abandon de soi à Dieu et au prochain.