Dicastères

Don Bosco et le numérique et la réalité virtuelle - Partie 6

Don Bosco, un maître de l'interactivité !

« Interactivité » est un maître mot de la communication numérique et virtuelle !

Un mot relativement nouveau ! Un mot fort ! Un mot qui a changé nos relations ! D'un enfant jouant à une personne âgée écoutant de la musique en ligne, nous interagissons tous ! Pensons, par exemple, aux rencontres en face à face, aux appels téléphoniques, aux SMS sur les réseaux sociaux.

Mais qu'est-ce que l'interactivité ?

L'Oxford Reference Dictionary définit l'interactivité comme « toute communication entre deux ou plusieurs individus qui est dynamiquement façonnée par les participants à l'échange. Considérée comme une propriété du processus de communication, l'interactivité est caractérisée comme active et intentionnelle et elle ne se produit que dans des conditions dans lesquelles les rôles d'expéditeur et de destinataire sont complètement interchangeables. »

Évidemment, l'interactivité nécessite une rétroaction de la part des spectateurs / auditeurs, de sorte que le processus de communication soit façonné par la participation et l'implication de toutes les parties concernées. Par exemple, une interaction se produit dans un groupe de personnes qui sont en conversation lors d'une visioconférence, qui partagent des images, des sons, des textes, et donc interagissent entre elles.

Une deuxième question importante : qu'est-ce qui construit l'interactivité ?

Surtout, elle est faite par la personne en relation avec une autre personne ou un groupe à travers des appareils, des gadgets. Lorsque nous participons, par exemple, à une conférence en direct, de quoi s'agit-il en termes de relations humaines ? Ce sont avant tout des émotions, des gestes, des attitudes, des actions qui expriment notre façon de voir et de percevoir la réalité.

L'interactivité met ma personne, mon moi, en relation avec les autres. En quelque sorte, mon intelligence émotionnelle et sociale se manifeste dans mes relations avec les autres. Dans une réunion en ligne, lorsque je suis favorable à une opinion, lorsque je suis d'accord ou non, lorsque j'exprime une inquiétude, approuve ou désapprouve quelque chose, lorsque je ris, j'exprime ce que je ressens, ce que je pense, mes intentions et mes idées . Dans le processus d'écoute de l'autre, de compréhension de son point de vue, d'expression d'empathie, de recherche de solutions à un certain problème à réaliser ensemble, je construis l'interactivité. Comme dans un jeu, l'interactivité nécessite des règles de participation, d'écoute, de dialogue, de rétroaction.

À ce stade, je voudrais juste aborder brièvement une question concernant l'interactivité avec le téléphone mobile, l'ordinateur ou d'autres médias. Nous n'approfondirons pas ce sujet, mais nous devons dire que nous, les humains, nous interagissons à travers des appareils, des applications, des emojis, des symboles, des sons, des images. Le groupe Human-Technology Interaction (HTI), par exemple, étudie comment nous interagissons avec la technologie pour mieux comprendre et améliorer la façon dont les êtres humains interagissent avec différents types de médias.

Lorsque nous utilisons la technologie, les services Internet et les médias sociaux - pour promouvoir les relations d'équipe, ou pour promouvoir le marketing ou le service client, pour démarrer un groupe dans un réseau social - nous utilisons une technologie qui affectera les gens sur le plan cognitif, émotionnel et neurologique.

Tout est question d'interactivité !

Comprendre la relation entre nous et la technologie nous permet de communiquer mieux et d'une manière plus large avec les gens dans l'environnement en ligne et nous aide à interagir avec eux pour l'éducation, la recherche, l'évangélisation, les affaires, le divertissement.

Revenons au concept initial d'interaction : elle a un rapport avec notre capacité humaine à nous connecter avec les autres. L'interaction se produit, par exemple, avec deux personnes jouant au ping-pong ou jouant de la musique ensemble, ou se produisant dans un spectacle.

Les interactions nécessitent des rétroactions entre les personnes !

Quel est le moyen dans le cas de la musique ? Les instruments de musique, le chant, le son... Qui interagit ? Les musiciens, le chanteur, le chanteur avec le public, etc. La participation entre les chanteurs et le public est l'interaction. Par conséquent, l'interaction est une manière personnelle et sociale d'entrer en relation avec des personnes dans un certain environnement.

Ici, je voudrais montrer comment Don Bosco a interagi avec les jeunes et a créé d'excellents outils et a réalisé un excellent usage des médias de son temps (musique d'orchestre, théâtre [petit théâtre], jeux, liturgie) pour favoriser l'interaction !

Tout d'abord, Don Bosco interagissait avec ses jeunes à partir de sa profonde manière cognitive et émotionnelle d’entrer en relation avec eux. Son interaction commençait à partir de sa capacité de comprendre, de s'intéresser à eux, de motiver, d’embrasser et aimer les jeunes. Parlant des études psychologiques d'aujourd'hui (termes tels que l'école affective de la psychologie, l'intelligence multiple, l'intelligence émotionnelle et sociale et les neurosciences), nous pouvons dire que Don Bosco avait une forte intelligence émotionnelle, sociale et artistique.

Don Bosco avait un sens particulier de la conscience, par exemple ; une capacité à reconnaître les émotions et les sentiments, et à montrer de l'empathie avec les talents et les capacités des gens, leurs points faibles, ce qu'ils avaient besoin d’améliorer, leur niveau de flexibilité, leur sens des responsabilité. Et il pouvait apprécier leur capacité et leur besoin de collaborer dans un groupe et de faire preuve d'engagement et de loyauté.

De cette capacité de personne, d'éducateur et de prêtre, Don Bosco a appris à identifier et à comprendre qui était chaque personne, ce qu'elle pouvait faire et ce qu'elle pouvait nécessiter pour grandir, créer, s'engager dans le processus éducatif, et comment chacun pouvait transmettre les valeurs salésiennes dont il avait imprégné tous.

En son temps, Don Bosco a créé un système fort et efficace caractérisé par une présence vivante et amicale en tant qu'éducateur : l'implication des jeunes dans les activités scolaires, éducatives, artistiques et religieuses, avec la liberté pour les jeunes d'exprimer leur motivation intérieure dans toutes ces activités, et puis donner le meilleur d’eux-mêmes en s'engageant dans des activités avec d'autres. De cette façon, il promouvait l'interactivité créative sous la forme de réseaux de relations affectives et sociales.

Le centre de cette référence affective, sociale et spirituelle est la figure de Don Bosco, qui est devenu une référence pour tous sur la manière d'interagir pour éduquer, à partir de sa riche et profonde expérience d'interactivité affective.

Certaines études sur Don Bosco (Stella, 1969) expriment clairement et simplement combien Don Bosco aimait : « Le cœur de Don Bosco n'a jamais cessé d'aimer, jusqu'à la fin. La pédagogie de Don Bosco s'identifie à toute son action et toute son action à sa personnalité ; l'intériorité de Don Bosco se concentre finalement sur son cœur. C'est le cœur tel qu'il le comprend, « non seulement comme organe d'amour, mais comme partie centrale de notre être, » au niveau de la nature et de la grâce : le cœur veut, le cœur désire, comprend et unit, il écoute ce qu'on lui dit, il s'enflamme d'amour, réfléchit, met en mouvement. »

Bon nombre d'études sur la spiritualité et le système éducatif de Don Bosco montrent qu'il avait une énorme capacité à établir des relations humaines (Stella, 1969 ; Braido, 2004 ; Afonso, 2002), à fasciner les gens, à avoir une influence éducative sur les jeunes, fournir des motivations, former des leaders, créer un réseau de relations, utiliser les arts pour éduquer... promouvoir l'interactivité !

Don Bosco a développé une école d'éducation unique dans laquelle l'interactivité joue un rôle très important. Intuitivement, il a compris ce que sont les êtres humains et comment offrir aux individus le meilleur pour leur croissance et leur développement en tant qu'êtres humains bons, ouverts à eux-mêmes, aux autres et à Dieu.

Comme il comprenait profondément la réalité humaine et savait proposer à chaque jeune un chemin de croissance spirituelle, Don Bosco est un éducateur qui utilisait la musique, le théâtre et la liturgie elle-même comme moyen d'interagir avec ses jeunes, en les impliquant de manière créative en tant qu'auteurs interactifs.

Les jeunes d'hier et d'aujourd'hui sont intrinsèquement interactifs. Le monde numérique, virtuel et de l'intelligence artificielle nécessite aujourd'hui de plus en plus d'interactivité. Avec Don Bosco, marchons avec les temps et avec les jeunes !