Dicastères

Don Bosco et le numérique et la réalité virtuelle - Partie trois

RMG – “Comment Don Bosco a grandement inspiré les gens et développé une relation personnelle et efficace dans l'éducation des jeunes”

Le troisième des dix articles mensuels préparés par le Conseiller Général pour la Communication Sociale, le P. Gildásio Mendes, sur le thème « Don Bosco et la réalité numérique et virtuelle, » traite d'un autre aspect particulier de la communication du Saint de la Jeunesse, à savoir comment il a su inspirer de nombreuses personnes en développant des relations personnelles significatives. Voici la réflexion du P. Mendes :

La communication est l'art d'inspirer les gens !

Un bon communicateur est quelqu'un qui crée une relation personnelle et efficace avec les autres.

Communiquer nécessite toujours que le communicateur ait une grande capacité à établir des relations et à créer des liens avec les gens. Que ce soit à travers la radio, la télévision, internet, les journaux, l'enseignement, la prédication, le communicateur doit avoir une présence qui conquiert, convainc, reste fidèle à son auditoire et a quelque chose à communiquer qui touche la vie des gens.

Dans l'univers de la réalité numérique et virtuelle, la relation humaine est fondamentale dans notre façon de communiquer. Grâce aux relations, nous créons une présence dans la vie des gens.

Présence !

L'art de communiquer n'est pas seulement une question de techniques, d'astuces, de moyens sophistiqués pour toucher le cœur et l'esprit des gens. C'est peut-être pourquoi, malgré les nombreux moyens de communication, certains grands leaders éprouvent des difficultés à communiquer et à conquérir les gens. La communication n'est pas quelque chose de simple. Cela a à voir avec les cœurs, les valeurs et les attitudes qui affectent les perceptions et la vie des gens. Il s'agit avant tout d'une présence efficace !

La présence concerne la capacité à créer des relations solides et fidèles. Elle est liée au fait de toucher la vie des autres à travers les valeurs et les idéaux vécus et proposés par le communicateur. La présence concerne la crédibilité, le sens de ce que nous disons, dire ce que nous entendons, être fidèle à ce que nous faisons et à ce en quoi nous croyons.

La présence efficace est liée à la capacité d'attirer les gens, de les conquérir, d'obtenir une réponse positive de leur part, pour faire ce que l’on se propose. La présence est liée à l'impact sur la vie des autres à travers les valeurs et les idéaux vécus et proposés par le leader. La présence concerne la crédibilité de l'éducateur et du communicateur.

Compte tenu de cette perspective sur l'importance de la capacité d'établir des relations et de créer une présence affective, comment était la présence affective de Don Bosco parmi ses jeunes et les autres hommes de son temps ?

Don Bosco était un éducateur et un communicateur, qui a vécu une profonde expérience de présence parmi ses jeunes et parmi ceux qu'il a rencontrés. La présence bienveillante, profonde et réelle de Don Bosco lui a donné une énorme crédibilité par rapport à ce qu'il croyait, rêvait et voulait réaliser. Son amour affectif et actif lui a donné une immense confiance et autorité.

À partir de son expérience personnelle d'éducateur de jeunes, Don Bosco a vécu, enseigné et écrit que la présence est l'une des expressions les plus importantes des relations humaines.

Tout le Système Préventif de Don Bosco repose sur ce pilier essentiel : la présence ! Mais nous devons nous demander pourquoi la présence en ce sens est si importante et comment la présence est liée aux valeurs et à la vision que quelqu'un vit et représente.

Pour répondre à cette question, je voudrais me référer à une étude menée par la psychologue sociale Amy Cuddy, dans son livre « Presence: Bringing Your Boldest Self to Your Biggest Challenges, » New York, Little Brown and Company, 2015.

Amy Cuddy déclare :

Si les gens croient vraiment à la valeur et au potentiel du projet de ceux qui le proposent, ils s'engagent à le concrétiser et à le rendre encore meilleur (p. 32).

Pour Amy Cuddy, la capacité à convaincre et à susciter l'engagement vient de l'estime de soi et de la confiance de l'individu, de la conviction du communicateur à propos des valeurs qu'il met en pratique.

Les personnes qui ont une solide confiance en soi trouvent toujours des moyens sûrs et efficaces de faire face aux défis et aux relations, devenant plus résilientes et ouvertes (p. 33).

Le point fondamental de la présence, sur lequel cette chercheuse insiste, c'est que l'exemple de la vie compte. La communication concerne le témoignage, la narration qui vient d'une expérience réelle et qui touche profondément les gens.

Regardons quelques aspects de la vie de Don Bosco dans cette perspective.

Don Bosco est un homme qui a une grande histoire de foi, de lutte contre la pauvreté, de perte et de difficulté pendant la période de sa croissance. Pensons, par exemple, à la douleur qu'il a soufferte après la mort de son père, la perte de son grand ami le P. Calosso et de Giona, parmi les nombreuses situations auxquelles il a été confronté. Ce qui attire notre attention, c'est la foi forte de Don Bosco, comment il interprète sa vie à partir d'une confiance constante dans l'amour et la providence de Dieu. Sa vie devient un exemple touchant pour les autres !

De plus, Don Bosco surmonte les difficultés et grandit comme un homme d'amour profond pour les autres. Depuis son enfance, au milieu de ses luttes, il développe un profond sens de l'amour, de l'attention, de la tendresse et de la charité.

Par sa présence efficace et affective, Don Bosco attirait les gens à lui. Chaque rêve raconté par Don Bosco se réalisait, devenait réel, crédible, capable de renforcer et de donner de la crédibilité à son projet d'éducateur et de fondateur de la Congrégation Salésienne.

Don Bosco est une référence affective sûre pour les jeunes. En tant que prêtre, éducateur et communicateur, il aime au nom de Jésus-Christ. Sa présence était un signe de l'amour de Dieu pour les jeunes.

Jean-Baptiste Francesia, un Salésien de son temps, illustre comment il s'est senti aimé par Don Bosco et comment cet amour a transformé sa vie et lui a donné un sens, ayant Don Bosco comme référence pour l'amour :

 

Je l'ai vu, je l'ai connu. Il m'aime, je l'aime.

Pour Amy Cuddy, les personnes qui ont confiance en soi sont totalement et véritablement présentes pour les autres et ont une influence forte et positive sur les autres :

Une personne qui fait confiance est capable d'être présente aux autres, écoute leurs perspectives et désirs profonds, et intègre les points de vue des gens de manière à créer des valeurs et des opportunités pour tous (p. 33).

Afin qu'une personne soit présente avec cette attitude inspirante et génératrice de crédibilité, ses émotions, ses pensées, les expressions de son visage, ses attitudes et ses comportements ont besoin de cohérence. Cette harmonisation doit être cohérente avec les valeurs auxquelles elle croit et qu'elle met en pratique.

Selon Amy Cuddy :

Nous sommes inspirés quand nous écoutons des histoires vraies de personnes confrontées à des difficultés, à la pauvreté, à la perte, à la souffrance et à d'autres problèmes qui font souffrir, mais qui, en même temps, ont trouvé de la force et ont orienté leur vie pour surmonter les problèmes et construire leur vie. Nous sommes toujours inspirés par ces histoires (p. 283).

La présence n'est pas facile ! Elle requiert une attitude authentique et complète de la part de la personne. L'inverse est également vrai : lorsque nous sommes inauthentiques, que nos projets sont douteux ou que nous montrons de fausses émotions, ou que nous les cachons, alors notre communication verbale et non verbale crée de l'ambiguïté, puisque les éléments qui composent cette communication ne sont plus cohérents. Nous perdons la perspective et le but. Notre présence s'affaiblit, le message se perd.

Du berceau de sa famille, Don Bosco a appris un sens profond de la présence authentique et vraie. Sa mère, Marguerite, a été la première à transmettre et à éduquer son fils sur ce que signifiait avoir une présence consistante et cohérente.

Une lecture des MÉMOIRES DE L'ORATOIRE dans cette perspective nous permet d'identifier comment Don Bosco a vécu authentiquement sa présence dans les différents moments et situations de sa vie. Prenons comme exemple son célèbre rêve de 9 ans.

Quand il nous raconte, par exemple, la perte de son père, de son ami Comollo, du P. Calosso, son guide spirituel, le récit exprime un Don Bosco très concentré sur son monde intérieur, libre d'exprimer de vrais sentiments, de vraies émotions, des perceptions authentiques de lui-même.

Lorsqu'il parle de la pauvreté que sa famille vit, il exprime clairement les inquiétudes de la famille. Quand il perd son ami Comollo, il décrit l'angoisse de son état émotionnel d'une manière presque dramatique.

Lorsqu'il décrit ses joies et ses conquêtes, Don Bosco manifeste un cœur reconnaissant et ouvert. Quand il parle du plaisir des amitiés, des jeux, de la musique, il exprime librement ses sentiments.

Il devient authentique, complet et vrai dans sa façon de communiquer. Cette attitude complète est ce qui fait du message une expression naturelle et vraie de celui qui le communique.

De cette présence d'amour et de sa capacité à être une référence affective et efficace avec crédibilité, il développe la capacité d'attirer les jeunes vers un projet de vie chrétienne, pour être salésiens et travailler avec lui. Mais la présence demande quelque chose de plus : la narration d'un témoignage de vie basé sur l'histoire d'une vie faite d'amour profond et sacrificiel.

Don Bosco était un homme dont l'expression d'amour ne connaissait pas de limites. Pour lui, aimer c'était respirer, vivre, éduquer, rêver et travailler. Dans ses lettres, dans ses écrits, dans ses recommandations aux Salésiens et à beaucoup d'autres religieux, prêtres et laïcs, l'amour a toujours été au centre de sa spiritualité et de sa pédagogie.

L'un des témoignages les plus vivants et les plus forts sur l'amour de Don Bosco a été donné par le P. Paolo Albera, son deuxième Successeur. Dans une de ses lettres circulaires aux Salésiens (Turin 1922), il décrit comment il ressentait l'amour de Don Bosco :

Don Bosco nous aimait d'une manière unique, qui était typiquement la sienne : on ressentait un charme irrésistible envers lui, que les mots ne peuvent exprimer ou faire comprendre à ceux qui n'ont pas eu l'occasion d'en faire l'expérience.

Le P. Albera dit encore :

Son amour a attiré, conquis et transformé nos cœurs. Il nous attirait à lui avec la plénitude de l'amour surnaturel qui brûlait dans son cœur et qui, avec ses flammes, absorbait et unifiait les petites étincelles du même amour suscitées dans nos cœurs par la main de Dieu. »

Don Bosco, profondément humain, profondément saint, nous donne une vision immense et profonde de sa grandeur, de son sens intérieur, de son amour pour Dieu et pour les jeunes.

En tant qu'êtres humains, quelle que soit notre culture ou notre langue ou notre âge, nous sommes naturellement enclins à faire confiance à des communicateurs qui parlent avec le cœur, qui relient leurs mots et leurs sentiments de manière cohérente, qui sont réellement présents, qui n'ont pas peur de développer des relations réelles et vraies. La communication consiste à parler à partir de l'expérience réelle et de la vérité.

Don Bosco était un communicateur qui parlait toujours à partir de son expérience intérieure de Dieu et il était vraiment cohérent avec la mission d'aimer et de prendre soin des jeunes que Dieu lui avait confiés. Son ouverture à la grâce et à l'amour de Dieu et son témoignage d'humanité et de sainteté est le message le plus puissant de sa manière de communiquer et d'éduquer. Pietro Brocardo, écrivant brillamment sur l'intégration de l'humanité et de la sainteté de Don Bosco, a affirmé :

Sa richesse humaine était si harmonieusement intégrée à la sainteté qu'elle devint presque un sacrement de sainteté, et les dons de la grâce, lorsqu'ils se manifestaient, étaient comme la glorification de son humanité (Don Bosco Profondamente umano, profondamente santo - Don Bosco profondément humain, profondément saint, p. 45, édition portugaise, 1986)

Don Bosco est une référence en tant que communicateur pour son temps, mais aussi pour notre époque de réalité numérique et virtuelle. Si dans le passé, parmi ses jeunes, il était profondément présent à travers sa paternité éducative et communicative, aujourd'hui il est présent en chacun de nous qui communiquons et il est effectivement présent dans la vie des jeunes d'aujourd'hui.