Dicastères

Les deux communicateurs d'Emmaüs (2021-04)

Les deux communicateurs d'Emmaüs

Une interprétation biblique des deux disciples d'Emmaüs, du point de vue de la communication

Chers amis,

Dans la proposition programmatique du Recteur Majeur pour la Congrégation Salésienne, après le 28e Chapitre Général, la troisième priorité se réfère directement à la communication : « Vivre le sacrement salésien de la présence. » Et, plus précisément, inculturer la mission salésienne dans l'environnement numérique.

C'est un grand défi, mais aussi une belle opportunité pour nous tous, les communicateurs !

Cette demande de la Congrégation Salésienne nous présente un chemin exigeant et important, pour un engagement plus profond et plus concret pour nous tous, dans le domaine de la communication. Un point de départ pour réaliser cette recommandation est l'approfondissement de notre identité salésienne en tant que communicateurs, dans une perspective biblique.

Nous avons besoin d'un texte biblique et d'une icône pour la Communication Sociale ! Nous avons besoin d'un « itinéraire » biblique qui nous aide à réfléchir, prier, vivre et communiquer de l'intérieur de notre expérience spirituelle salésienne avec la Parole de Dieu.

De nombreux textes bibliques font référence à la communication ! Après en avoir discuté avec certains de nos Délégués à la Communication, le premier texte que nous avons choisi est le récit de la rencontre de Jésus avec les deux disciples sur le chemin d'Emmaüs (Lc 24, 13-35).

À partir de ce texte biblique, nous souhaitons proposer une interprétation et une application à la communication d'aujourd'hui à travers le thème :

IMMERSION, MÉDIATION HUMAINE ET INTERCULTURALITÉ.

Ce texte biblique offre une base profonde et riche d'éléments humains, culturels, spirituels et pastoraux, qui apportent une contribution actuelle et très salésienne au dialogue avec la communication numérique et les réseaux sociaux dans notre présent.

Par exemple, le texte d'Emmaüs offre une base profonde sur la façon de communiquer à travers le dialogue, la narration, les symboles et les rites ; sur l'importance de la rencontre, de l'accueil, de l'écoute, de la parole, du partage, de l'interactivité, du mystère, de l'affectivité, de l'environnement immersif de la communication, de l'environnement social, politique et religieux qui nous entoure, de l'histoire, de la mémoire et bien d'autres choses qui peuvent être appliquées à la communication.

Ce texte a été une source éclairante pour notre spiritualité salésienne et une référence inspirante pour la Pastorale des Jeunes de l'Église. Le Synode sur la Jeunesse, tenu en 2018, sur le thème « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, » a choisi précisément le texte d'Emmaüs comme base biblique pour l'ensemble du document synodal.

Dans cette nouvelle approche du texte d’Emmaüs, nous avons défini des thèmes à développer et approfondir.

 

  • LE SCÉNARIO PASSIONNANT DU DIALOGUE DE JÉSUS AVEC LES DEUX DISCIPLES

Dans cette partie, nous présentons l'importance de comprendre la communication numérique et les réseaux sociaux comme un environnement immersif, composé de rituels humains et culturels, d'où émerge le besoin de communication interpersonnelle des êtres humains à travers le récit de leur histoire ; leur besoin de s'exprimer librement, d'être écoutés et de dialoguer avec ouverture, confiance et vérité. Le dialogue sur le chemin d'Emmaüs est un archétype de la communication humaine : l'être humain, sa créativité et sa liberté de raconter sa propre histoire à partir de son expérience et de sa réalité. Nous analysons dans cette partie comment la parole, exprimée dans cette narration ouverte et confiante, révèle les sentiments profonds de la personne et devient un code affectif pour la communication. À travers la parole racontée, la personne révèle son habitat intérieur, ses sentiments, ses désirs, ses peurs, ses espoirs et ses rêves.

 

  • LES THÈMES DE LA COMMUNICATION DANS LE VOYAGE D’EMMAÜS

Dans cette deuxième partie, nous entrons dans la médiation humaine dans le cadre de la communication. On note ici à quel point le dialogue ouvert stimule les individus à voir, écouter, comprendre et interagir de manière authentique, afin de se sentir complet dans le dialogue, devenir le sujet de la communication, exprimer son être intérieur et s'ouvrir au nouveau. La communication est significative lorsqu'elle favorise l'expression de la condition intérieure du communicateur. La conscience d'être le sujet de la communication se développe à partir de la capacité à reconnaître l'autre en tant que personne, en tant qu'interlocuteur fondamental de la relation. La médiation humaine exprime l'identité sociale de chaque individu. La relation de l'individu avec la technologie et l'information a lieu dans un climat de respect de la dignité et du rôle de l'autre, dans un environnement communicatif interconnecté avec toutes les personnes et leur communauté.

 

  • LE RITUEL COMME MOYEN DE COMMUNIQUER

Dans cette troisième partie, nous décrivons comment la narration - le récit - encourage l'expression de la nature subjective d'un individu et ouvre une deuxième porte à la communication : le partage d'expériences profondes à travers les sentiments, les douleurs et les espoirs profonds de l'individu, ritualisés par des gestes et des attitudes célébratifs. Jésus réalise ce moment de communication avec le rite de partager le pain, d'être ensemble, de partager des gestes, des sentiments et des affections. Le lieu où se déroule ce rite de partage du pain représente la maison qui accueille avec chaleur humaine et confiance, l'habitat de la communion, notre maison commune. La communication génère des relations de confiance ainsi que des rituels. L'amitié est un exemple de rituel humain qui est construit, vécu et célébré. Prendre soin des êtres humains, de leur santé et de leur qualité de vie et de l'écologie intégrale sont autant d'expressions de la communication éthique.

 

  • L'EXPÉRIENCE DU MYSTÈRE ET DE LA BEAUTÉ DANS LES RELATIONS HUMAINES

Dans cette quatrième partie, on décrit les aspects de la communication verbale et non verbale, le corps qui exprime son langage de douleur et d'espoir. Les deux disciples expérimentent la parole qui touche le cœur, l'ouverture d'eux-mêmes à travers la parole et le geste du rite du partage du pain. Alors que leurs cœurs brûlent dans le rite célébré avec Jésus, les deux communicateurs d’Emmaüs expérimentent le mystère de Dieu, le Divin qui s'exprime dans le rite, la beauté de l'amour divin humain, vécu avec Jésus. La communication humaine touche la liberté de la personne et l'appel à partager la responsabilité devant Dieu, l'autre, toute la création. Communiquer, c'est être co-auteur avec Dieu dans le projet continu de la création du monde. Le communicateur est celui qui collabore avec le plan de vie et avec l'espérance qui a été révélée par Dieu dans le Verbe fait chair, qui vient habiter parmi nous (Jn 1, 14).

 

  • L'EXPÉRIENCE QUI DEVIENT RESPONSABILITÉ COMMUNICATIVE

Dans la cinquième partie, nous décrivons le retour des deux disciples, communicateurs, à Jérusalem (Emmaüs représente la communication locale, Jérusalem la communication globale). Dans ce mouvement, du local au global, nous soulignons la valeur de l'interculturalité et des groupes dans la communication. Internet est un réseau interculturel. Les réseaux sociaux sont des lieux d'expression des rituels humains et culturels des groupes et ethnies ; des représentations des personnes, avec leurs cultures et organisations respectives. La communication numérique dans les réseaux sociaux nous ouvre à de nouvelles géographies, pour la compréhension des réalités interculturelles, permettant ainsi un dialogue entre les peuples et les cultures, basé sur l'identité et la collaboration entre les communautés.

 

  • L'ÉTAT NUMÉRIQUE ET LA NOUVELLE JEUNESSE CHRÉTIENNE

Dans la sixième partie, et à la lumière de l'expérience des deux communicateurs d’Emmaüs, nous présentons l'état numérique des jeunes d'aujourd'hui, leur vision du monde, leurs langages et codes qui s'expriment à travers la musique, la danse, les gestes, les jeux, les interactions et les créations symboliques. Dans ce scénario de nouveaux langages, le rite de la Parole et du Pain vécu par Jésus et les deux communicateurs d’Emmaüs peut devenir un point de référence pour communiquer de l'intérieur de notre condition humaine et de sa culture. De cette manière, le texte biblique devient une véritable pédagogie sur la façon de communiquer au niveau interpersonnel et de groupe, dans notre écosystème humain-culturel et en réseau. Le texte biblique offre également une grammaire de communication immense et riche pour la création, la production et la diffusion d'informations dans ses formats : écrit, visuel, audio et interactif. Au niveau de la spiritualité éducative, le texte biblique offre une richesse de matériel spirituel et esthétique pour expérimenter le mystère de Dieu dans la réalité humaine. Au niveau de l'expérience de foi de la communauté et du groupe, le texte biblique nourrit un message de communication qui favorise la réponse à l'appel de Dieu et la vocation du service en faveur de la vie et de l'autre, et qui favorise l'engagement missionnaire et la solidarité.

 

  • QUELQUES QUESTIONS SUR LA COMMUNICATION AUJOURD'HUI

À partir de cette réflexion sur la place de la Parole et du Rituel dans l'événement communicatif d'Emmaüs, nous présentons quelques questions pour d'autres études.

Comment pouvons-nous expérimenter la Parole de Dieu et communiquer de manière créative, à partir de l'inspiration et de la puissance de la Parole ? Comment pouvons-nous montrer la narration comme une manière d'écouter et d'entrer dans le cœur des jeunes ? Comment créer le rite du dialogue et de la prière, à partir de l'expérience de vie de nos jeunes ? Comment vivre la spiritualité de la communion, du silence, de l'union avec Jésus dans le virtuel, dans l'instantanéité et la rapidité des relations dans le monde numérique ? Comment rester avec Lui en l'absence-présence de la communication virtuelle ? Comment la Parole, partagée avec les jeunes, peut-elle devenir une expérience de rite, prière et sacrement ? Comment l'Eucharistie nous unit-elle spirituellement et pédagogiquement à nos jeunes dans le monde numérique ? Comment promouvoir la qualité de la communication, afin que les éducateurs-communicateurs puissent surprendre et délecter les jeunes afin qu’ils embrassent la cause de l'Évangile, de l'Église et de la Communauté Salésienne ? Comment communiquer à partir de l'interculturalité dans le monde d'aujourd'hui ?

À partir du partage et de la réflexion sur ce texte et sur les questions suivantes, nous proposons trois engagements : le premier est de promouvoir l'étude, la réflexion, le partage et la prière personnelle et communautaire des communicateurs, à partir de la Parole de Dieu. Le deuxième est de discuter et approfondir ces questions et toutes les autres qui peuvent surgir à propos du texte d'Emmaüs appliqué à la communication. Le troisième, à partir du texte d'Emmaüs, est d'être innovant et créatif dans le développement et la production de matériel pédagogique et de formation de qualité, dans différents formats : vidéos, musique, affiches, photos, jeux... pour la diffusion sur les sites internet et via les réseaux sociaux.

Une affiche de la rencontre entre Jésus et les deux communicateurs d’Emmaüs est en cours de réalisation par un artiste italien. Cette affiche sera envoyée, avec le texte que nous préparons, à tous les Délégués et aux équipes de communication, pour être utilisée dans les réunions de formation, dans les prières et pour la création de tout matériel de communication. Je demande aux Délégués à la Communication, s'ils le peuvent, de m'envoyer des idées et des suggestions pour enrichir ce texte que nous préparons.

Avec la collaboration et l'engagement de tous nos Délégués et équipes de Communication, nous espérons, ensemble, approfondir l'invitation de la Congrégation à « vivre le sacrement salésien de la présence, » à la lumière de la spiritualité salésienne et de notre mission au service des jeunes d’aujourd’hui.

Unis dans l'espérance du Christ Ressuscité!

Mirandela,  Portugal, le 27 avril 2021  

Gildásio Mendes
Conseiller Général pour la Communication Sociale