Dicastères

« Communication dans l'amour et de l'amour de Dieu : » le quatrième article du P. Gildásio Mendes de la série « Saint François de Sales Communicateur. Pèlerinage intérieur, sagesse dans l'art de communiquer »

 

Communication dans l'amour et de l'amour de Dieu

Saint François est un authentique et vrai communicateur du cœur humain : « Dieu est le Dieu du cœur humain » (Traité de l'amour de Dieu, I, XV). Sa famille est sa première école d'amour. Surtout avec sa mère, il vit une expérience d'ouverture affective à l'amour, c'est-à-dire qu'il aime et se laisse aimer.

Maria Grazia Rensi déclare à cet égard :

« Les six premières années de François appartiennent à sa mère. Et ce fut une éducation vigilante, mais toute de tendresse et d'affection. La tendresse naturelle de François a grandi dans son enfance et son adolescence, grâce au magnifique exemple que ses parents étaient d'accord de donner (charité). Dans cette saine atmosphère humaine, la bonté a bientôt germé dans le cœur de François. »

Il existe différents auteurs qui approfondissent en détail la dimension de l'amour chez François de Sales. Je voudrais juste souligner ici comment l'amour de sa mère lui a donné une liberté intérieure pour s'ouvrir à la dynamique de l'amour dans la relation concrète avec les personnes, sans crainte de dialoguer avec son affectivité, et surtout de faire confiance pour construire des relations affectives et spirituelles caractérisées par une grande liberté intérieure et maturité.

Une description du grand amour de Saint François pour le Cantique des Cantiques montre une partie de sa grande sensibilité et de sa tendresse spirituelle :

« Au moyen des belles et tendres images et comparaisons extrapolées plusieurs fois de la Sainte Écriture (la mère allaitant son enfant, les amoureux, la mariée et le marié), et, en particulier, de cet hymne merveilleux à l'amour humain qui est le Cantique des Cantiques (il avait suivi les explications et les commentaires du Cantique avec beaucoup d'intérêt au cours de ses années d'études à Paris et il ne les aurait jamais oubliés). »

François est un homme intense et libre intérieurement dans son pèlerinage intérieur, surtout lorsqu'il expérimente Dieu comme amour. Dieu crée l'homme comme une œuvre de grand amour, et cette paternité d'amour gratuit crée un lien de filiation divine.

« L'homme est créé, structuré, doté de ce qui est nécessaire, selon le Saint Docteur, pour accueillir la vocation de Dieu à l'amour, pour vivre une relation d'amour avec Dieu. »

On peut dire qu'il inaugure, après saint Augustin, une théologie de la communication fondée dans le cœur, dans la relation profonde du don d'amour entre Dieu et la personne humaine.

« Vous ne pouvez pas imaginer le désir que je ressens d'aimer de plus en plus. »

Quelle sorte d'amour ?

« C'est un amour d'amitié humaine authentique qui est au-delà de tout sentimentalisme, un véritable amour qui vient de Dieu, se fonde en Dieu et réalise saintement l'unité des deux. »

À partir de la perspective de l'Incarnation, « Dieu s'est fait chair et a habité parmi nous » (cf. Jn 1, 14), François croit que Dieu a toujours aimé ses créatures.

« Saint François de Sales est profondément convaincu de l'initiative de Dieu dans ses relations avec nous ; de la magnificence de cet amour et de son caractère gratuit et miséricordieux. »