Dicastères

Cagliero11 et Intention Missionaire Salésienne - Avril de 2020

Cagliero11 et Intention Missionaire Salésienne - Avril de 2020

Cagliero11 Scarica il file pdf    

INTENTION MISSIONNAIRE SALÉSIENNE

À LA LUMIÈRE DE L’INTENTION DE PRIÈRE DU SAINT PÈRE

Acte de confiance à Marie Auxiliatrice

O Marie Auxiliatrice,
Comme notre père Don Bosco
l'a fait avec les garçons de l'oratoire de Valdocco, à l'occasion du choléra,
Nous aussi, dans un monde touché par l'épidémie de Coronavirus,
Nous voulons, en tant que Famille Salésienne,
Exprimer notre confiance filiale à ton Coeur de Mère.
Réconforte les malades et leurs familles.
Soutiens les médecins et les professionnels de la santé.
Aide tous les membres de la société et les dirigeants.
Accueille tous ceux qui sont morts à cause de cette épidémie.
Surtout, renouvelle en chacun de nous, dans nos communautés et
nos familles, la foi en ton Fils Jésus mort et ressuscité.
Faisant nôtres les mots de Don Bosco, nous Te disons :
O Marie, Vierge puissante, vous êtes la grande et illustre
protectrice de l'Église; vous êtes l'aide merveilleuse des chrétiens;
vous êtes terrible comme une armée en ligne de bataille.
Vous qui seule avez détruit toutes les hérésies dans le monde entier,
protégez-nous dans notre détresse, dans notre lutte et dans notre défense difficile contre l'ennemi ;
et, à l'heure de notre mort, accueillez nos âmes au Paradis.
Amen.


CAGLIERO11_136, Avril de 2020

 

Chers confrères, chers amis.

Joyeuses Pâques à tous!

Alors que j'écris ces premières lignes, en tant que conseiller des missions, je ne peux m'empêcher de me souvenir des paroles d'un théologien du XIIe siècle, Jean de Salisbury: «Nous sommes comme des nains sur les épaules de géants, afin que nous puissions voir ... plus loin qu'eux, mais pas pour l'acuité de la vue ou la puissance du corps, mais parce que nous nous asseyons plus haut et nous nous élevons grâce à la grandeur des géants ".

C’est pourquoi je me souviens avec une profonde gratitude de tous mes pré-décesseurs dans ce secteur, en particulier D. Guillermo Basañes pour son ser-vice au cours des six dernières années (2014-2020). Merci également à D. Václav Klement, alors conseiller pour les missions (2009-2014), qui a eu l'intuition de commencer ce Cagliero 11 comme outil simple mais efficace d'animation missionnaire il y a 11 ans. Je remercie également tous les membres de l'équipe du Secteur Missionnaire auxquels je me confierai pour leur compétence, leur dévouement et leur collaboration afin de m'aider dans la tâche qui m'a été confiée "de promouvoir l'esprit et l'action missionnaire dans toute la Société" (Const 138).

Comme je l'ai dit ailleurs, je ne m'attendais pas à cette élection. En fait, quand j'ai commencé à réaliser que quelque chose allait se passer, j'ai essayé d'éviter explicitement cette nomination car, entre autres rai-sons, notre Vice-Province a un sérieux besoin de personnel. Mais je dois humblement reconnaître que vrai-ment "le Saint-Esprit souffle où il veut, quand il veut et où il veut ... Nous savons seulement que notre en-gagement est nécessaire." (Evangelii Gaudium, 279).

Au moment où j'écris ces lignes, nous vivons une pandémie que nous n'avons jamais vécue. Cette tragédie humaine est une invitation à avoir le courage de réfléchir et de discerner ce que l'Esprit nous dit.

Ce sexennat sera sans aucun doute marqué par le 150e anniversaire de la première expédition missionnaire salésienne (1875-2025). Mon souhait est que chacun de nous ait le courage et l'ouverture de laisser le Saint-Esprit opérer dans son coeur comme il veut, quand il veut et où il veut, afin que nous ayons le courage et la docilité de sortir de nos zones de confort et d’aller avec engagement là où il nous envoie.

P. Alfred Maravilla, SDB
Conseiller pour les missions

Entretien avec le P. Alfred Maravilla

 

Le P. Alfred Maravilla est retourné au Dicastère des Missions, mais cette fois non plus en tant que collaborateur, mais en tant que Conseiller. Philippin, avec une longue expérience missionnaire accomplie à la première personne, jusqu’à récemment Supérieur d’une Visitatorie florissante, dans cette interview le P. Maravilla raconte ses sentiments mitigés et la perspective de sa nouvelle mission

Comment vous sentez-vous maintenant ?

Îles Salomon (PGS). Nous venons donc de commencer à jeter les bases, les structures et les systèmes de notre nouvelle Visitatorie. Au cours du processus de discernement en vue de l’élection des membres du Conseil Général, lorsque j’ai commencé à réaliser que quelque chose allait se passer, j’ai explicitement refusé ma candidature au poste de Conseiller pour les Missions au sein de la Commission Asie de l’Est-Océanie car, entre autres raisons, notre Visitatorie a un sérieux besoin de personnel. Mais à la fin, j’ai été également nommé Conseiller pour les Missions par les commissions de 4 autres Régions. Avec cette élection, en un instant, tous les rêves et les plans pour la Visitatorie PGS ont disparu à l’horizon, ainsi que mon désir de rester missionnaire ad vitam dans cette partie du monde. Je ne comprends pas encore les plans de Dieu pour ma vie. Mais les paroles du Pape François résonnent fortement dans mon coeur : « L’Esprit Saint agit comme il veut, quand il veut et où il veut ; nous nous dépensons sans prétendre, cependant, voir des résultats visibles. Nous savons seulement que notre don de soi est nécessaire. Apprenons à nous reposer dans la tendresse des bras du Père, au coeur de notre dévouement créatif et généreux. Avançons, engageons-nous à fond, mais laissons-le rendre féconds nos efforts comme bon lui semble ».

Comment voyez-vous le nouveau rôle de Conseiller pour les Missions ?

Ce sexennat (2020-2026) sera marqué par le 150e anniversaire de la première Expédition Missionnaire Salésienne (1875). Mon souhait est que chacun ait le courage de laisser l’Esprit Saint agir dans nos coeurs comme il veut, quand il veut et où il veut, afin que, animés par l’esprit missionnaire de Don Bosco, nous ayons le courage de sortir de nos zones de confort et de continuer à procéder. Grâce à cet esprit missionnaire, le charisme de Don Bosco est désormais profondément enraciné dans la région. Il est temps que chaque Province, riche et pauvre en personnel, participe activement à l’activité missionnaire de notre Congrégation. Ironiquement, seule une telle générosité missionnaire maintiendra nos Provinces en vie, au service des jeunes pauvres et marginalisés.

 

“Es-tu heureux dans ton coeur ?” (Ma sa' lach'ool)?

 

Depuis le jour où j'ai participé à la 141e expédition missionnaire salésienne, j'ai gardé une petite feuille de papier dans un tiroir de mon bureau avec un projet de vie missionnaire simple. L'un des points dit: "Que le coeur missionnaire de Don Bosco soit l'aimant de ta vie". Ce serait simplement le conseil que je parta-gerais avec celui qui réfléchit sur sa vocation missionnaire. Depuis un peu plus de 9 ans, je travaille au Guatemala auprès des indigènes Maya Q'eqchi, dans une paroisse missionnaire de 250 000 habitants, répartis dans plus de 400 vil-lages. En résumé, ce que j'ai appris dans ma vie missionnaire chez les Q'eqchi, ce sont 3 choses: observer, écouter et attendre. Le missionnaire vient en invité pour être avec eux et partager leur vie. Cette belle expression est attribuée à François d'Assise: « Prêchez l'Évangile en tout temps et, si nécessaire, utilisez vos mots. » Les Q'eqchi sont un peuple merveilleux et malheureusement ils ont très peu d’écho dans le monde. Ils ont une expression pour se saluer qui est un bijou, quand ils se rencontrent dans la rue ils se demandent: "Es-tu heureux dans ton coeur" (Ma sa 'lach'ool)? Après quelques années de vie missionnaire, je sens que ce bonheur me remplit le coeur et qu'être missionnaire est un cadeau que Dieu m'a fait.

Vittorio Castagna SDB, missionnaire italien au Guatemala, San Pedro Carchá

 

TÉmoignage SalÉsien de SaintetÉ Missionnaire

 

P. Pierluigi Cameroni SDB, Postulateur Général pour les Causes des Saints

La Vénérable Dorotea De Chopitea (1816-1891), mariée et mère de six enfants, est la première coopératrice salésienne dont la cause de béatification a été engagée. Elle était l'une des rares personnes à qui Don Bosco a donné le nom de "maman". Et elle était vraiment une mère pour tout le monde: toujours prête à intervenir là où l'aide était néces-saire. Une liste de 31 fondations dues à sa générosité a été dressée. La vertu qui brillait le plus en elle était la charité. "L’aumônière de Dieu" a sacrifié sa fortune comme personne d'autre ne l'a fait à Barcelone de son temps. Sur l'échelle des valeurs, elle a placé l'amour pour les pauvres à la première place: « Les pauvres seront ma première pensée ».