Dicastères

Cagliero11 et Intention Missionaire Salésienne - Javier 2020

Cagliero11 et Intention Missionaire Salésienne - Javier 2020

Intencion MisioneraScarica il file pdfCagliero11 Scarica il file pdf    

INTENTION MISSIONNAIRE SALÉSIENNE

À LA LUMIÈRE DE L’INTENTION DE PRIÈRE DU SAINT PÈRE

Pour les jeunes d'aujourd'hui

Pour que les jeunes du monde entier puissent mener à bien le projet que Dieu a rêvé pour eux.

En 2018 a été célébré le synode des évêques sur la Jeunesse, la Foi et le Discernement Vocationnel. Nous demandons à toutes nos présences dans le monde d’être significatives pour la vie et les rêves des jeunes que le Seigneur nous a confiés.


CAGLIERO11_133, JAVIER de 2020

 

Chers confrères, chers amis.

N ous venons de voir et d'écouter l'appel missionnaire lancé par le Recteur Majeur le 8 décembre 2019 (http://www.infoans.org).

La 151e expédition missionnaire attend ses généreux candidats. Cette expédition sera envoyée du Valdocco le dimanche 27 septembre 2020.

"Je lance cet appel missionnaire avec enthousiasme et avec une forte conviction", a déclaré le successeur de Don Bosco s'adressant à tous les jeunes confrères, "ainsi qu'à ceux de tous âges".

Cagliero, Fagnano, Costamagna, Caravario, Versiglia, Cimatti, ainsi que les derniers jeunes stagiaires qui viennent d'être envoyés: tous missionnaires ad gentes, ad exteros, ad vitam. Es-tu prêt, toi aussi, à prolonger cette liste et cette mission avec ton nom? Il s'agit essentiellement d'une invitation à l’écoute: écouter l'appel de Dieu, car le Seigneur continue à appeler pour cette vocation particulière.

Ce n'est qu'en harmonie d'abord avec Lui que cet appel sera entendu. C'est une écoute qui nous conduit au discernement, à vraiment écouter Dieu dans notre cœur.

Il s'agit donc de bien écouter, de bien discerner pour bien répondre, c'est-à-dire avec générosité. Et Don Ángel conclut en disant: "Je vous invite à l’écoute. Je prie pour vous. J'attends vos lettres. "

P. Guillermo Basañes, SDB
Conseiller pour les missions

Journée missionnaire salésienne 2020

 

C ette année, nous clôturons le sexennat 2015-2020, centré autour du thème de la Première Annonce dans les différents contextes de la mission salésienne. Après s'être concentré sur l'Océanie (2016), l'Amérique (2017), l'Asie (2018) et l'Afrique (2019), 2020 est dédié à la Première Annonce de Jésus-Christ en Europe à travers les Oratoires et les Centres de Jeunes.

L'oratoire est un environnement éducatif qui s'ouvre, sous l'impulsion missionnaire, aux enfants et aux jeunes. (Règl. 11). Le pouvoir éducatif et évangélisateur de cette présence salésienne typique continue à être aujourd'hui comme hier une proposition missionnaire vivante et actuelle pour la jeunesse européenne. C'est une église oratorienne en sortie qui s'ouvre au monde de la jeunesse locale, aimant ce qu'ils aiment afin qu’ils puissent aimer le Seigneur, que nous, nous aimons.

Cette Journée Missionnaire veut aussi stimuler toutes les provinces des cinq continents à prendre à cœur cette présence originale de Don Bosco, comme un moyen fondamental de rencontre avec les enfants, les adolescents et les jeunes, où dans la gratuité, la liberté, en esprit de famille et de pastorale créative, nous nous rapprochons, nous accompagnons, nous éduquons et nous proclamons la Bonne Nouvelle de Jésus à tous ceux que le Seigneur nous donne de nous approcher.

«Don Bosco a vécu une expérience pastorale typique dans son premier oratoire, qui fut pour les jeunes une maison qui accueille, une paroisse qui évangélise, une école qui prépare à la vie et une cour pour se retrouver entre amis et vivre dans la joie. Dans l'accomplissement de notre mission aujourd'hui, l'expérience du Valdocco reste un critère permanent de discernement et de renouvellement de chaque œuvre et activité. " (Const.40)

Le lancement de la JMS 2020 a lieu à l'Epiphanie et sera célébré dans la semaine autour du 11 novembre, pour maintenir vivante la flamme missionnaire de la Congrégation. Que le Seigneur accorde aux salésiens et aux laïcs de la famille salésienne d'aujourd'hui un cœur missionnaire-oratorien pour les jeunes d'aujourd'hui.

 

UN PETIT TROUPEAU EN AZERBAÏDJAN

 

J e suis né en Tchécoslovaquie, en ce temps-là un pays socialiste. Déjà enfant, je voulais être prêtre et missionnaire. J'avais entendu des histoires sur les missionnaires, lu des livres et des articles. Dans ma recherche vocationnelle, les rencontres avec des noncroyants ou des non-pratiquants ont joué un rôle important. Mon expérience durant le stage et la période d'études théologiques en Italie a été très importante.

Je pense que l’élément déterminant de ma demande officielle pour aller en mission fut le désir d'aller servir, là où les gens ont une difficulté objective pour connaître Jésus, le Fils de Dieu, et de pouvoir vivre une expérience d'Église en tant que communauté. Je vis en Azerbaïdjan depuis huit ans, située entre l'Europe et l'Asie. C'est un pays post-soviétique, laïque, multiculturel, tolérant envers les religions. Le défi pour moi est la vie parmi les gens de diverses cultures de mentalité orientale, principalement musulmane.

La distance géographique entre les lieux typiquement catholiques me coûte également beaucoup. Dans un pays de 10 millions d'habitants, dont 300 catholiques. Environ 600 étrangers participent également plus ou moins régulièrement à la messe dominicale et aux fêtes. La présence catholique ne se compose que d'une seule paroisse confiée aux salésiens. Heureusement, les Sœurs de Mère Teresa (MC) et les Salésiennes (FMA) sont également présentes.

Le plus grand défi cependant est en premier lieu mes limites personnelles. Nos limites se font sentir aussi, car nous ne sommes que huit salésiens, dont l'un est l'évêque du pays. Il y a cependant beaucoup de joies. Parmi les extérieures figurent certainement la visite du pape François en 2016, la première messe du premier prêtre catholique du pays, ainsi que l'ordination épiscopale de notre préfet apostolique, premier directeur de la communauté. Mais la plus grande joie est d'entendre des témoignages de foi spontanés de la part de ceux qui ont reçu le don de la foi en Jésus, dont l'un était très important pour moi.

J'étais avec l'un de nos paroissiens dans un village sous les montagnes du Caucase. Nous étions venus rendre visite à l'une de ses connaissances, un protestant. Chaque jour, nous faisions des prières ensemble, le soir nous partagions nos expériences avec la Parole de Dieu. Un jour, nous avons grimpé une colline, d'où on pouvait bien voir tout le village, l'homme, qui nous accueillait, se mit à chanter et à louer Dieu. Puis, les larmes aux yeux, il se demanda pourquoi, parmi tant de gens, seule sa famille avait reçu la grâce d'accueillir le don d'être chrétien.

Alors, j’ai ressenti une grande joie, que, par ma présence en Azerbaïdjan, Dieu veuille attirer à lui ceux qu'il a choisis. Je souhaite une joie similaire à mes confrères, qui se demandent s'ils sont appelés à vivre dans les missions. Comment reconnaître ce cadeau? Je pense que nous devons être ouverts à la volonté de Dieu, quelle qu'elle soit. Il faut savoir être soi-même, avec ses propres possibilités et ses propres limites. En même temps, il faut laisser derrière soi toutes ses propres attentes. En fin de compte, Dieu nous invite à accueillir comme des frères et des sœurs les personnes totalement différentes. Il a voulu venir parmi nous, pécheurs, pour faire de nous ses amis et ses concitoyens du ciel. 

Vladimir Baxa, missionnaire slovaque à Bakou (Azerbaïdjan).

 

TÉmoignage SalÉsien de SaintetÉ Missionnaire

 

P. Pierluigi Cameroni SDB, Postulateur Général pour les Causes des Saints

Le bienheureux Tito Zeman (1915-1969), injustement emprisonné, torturé, condamné, emprisonné pendant 13 ans et ensuite toujours surveillé et empêché d'exercer pleinement sa vocation sacerdotale et éducative, est un exemple et un modèle de pasteur, capable de dépenser et de donner sa vie pour ces jeunes qui, au fond de leur cœur et aussi dans la vie sociale, étaient dans l’impossibilité de suivre le Christ de plus près. Son message "Agissez toujours selon le modèle de Don Bosco et les autres vous suivront" est d'actualité encore aujourd'hui.