Dicastères

Cagliero11 et Intention Missionaire Salésienne - Mars de 2020

Cagliero11 et Intention Missionaire Salésienne - Mars de 2020

INTENTION MISSIONNAIRE SALÉSIENNE

À LA LUMIÈRE DE L’INTENTION DE PRIÈRE DU SAINT PÈRE

Pour les Catholiques en Chine

Afin que l'Église en Chine persévère dans la fidélité à l'Évangile et grandisse dans l'unité.

Les salésiens sont arrivés en Chine en 1906. Au milieu des difficultés, des persécutions et du martyre, la Famille Salésienne s’est faite chinoise et poursuit son oeuvre éducative et évangélisatrice. Prions pour que le Saint-Esprit l'éclaire et la fortifie.


CAGLIERO11_135, Mars de 2020

 

CG28 - Un sexennat riche d’animation missionnaire

 

Beaucoup de salutations de Valdocco, en plein CG28. Nous présentons quelques couches du rapport du Recteur Majeur à la CG 28.

La réalité missionnaire de la Congrégation est vraiment grande et belle. Les contextes et les circonstances dans lesquels nous partageons la vie et la mission avec les différents peuples et ethnies sont très riches mais peu connus en général, me semble-t-il. Pour cette raison, dans ce rapport, j'ai trouvé très intéressant d'offrir à tous les membres de l'Assemblée capitulaire les informations suivantes.

Actuellement, la Congrégation est présente dans 134 pays : 43 en Afrique, 24 en Amérique, 29 en Asie, 32 en Europe et 6 en Océanie. Pour le moment, la présence au Yémen a été suspendue, où notre confrère, le P. Tom Uzhunnalil, a été séquestré pendant 557 jours. Les présences dans deux pays ont été fermées : Iran et Andorre. En même temps, nous avons fondé de nouvelles présences dans deux autres pays : la Malaisie et la Gambie. Et nous avons reçu des demandes d'ouverture de nouvelles communautés en Afghanistan, en Algérie, en Guinée-Bissau, au Kazakhstan, en Irak, en Suède, à São Tomé-et-Principe, en Somalie et à Vanuatu.

Contextes religieux particuliers

  • Contexte islamique : Le phénomène de la diversité religieuse et de la différence multiculturelle est à chaque fois de plus en plus transversal et n'est pas seulement caractérisé géographiquement. Notre présence dans des pays à majorité musulmane, où le charisme de Don Bosco est au service des jeunes comme témoignage d'Évangile et de dialogue interreligieux, est particulièrement concentrée au Moyen-Orient (MOR), dans un contexte arabo-musulman : Syrie, Palestine et Égypte. Au Liban et en Israël, les oeuvres ont leurs propres caractéristiques en raison de la présence chrétienne importante dans le premier pays et de la présence judéo-musulmane dans le second. Nous pouvons également rappeler les nouvelles présences au Koweït et aux Émirats Arabes Unis, mais aussi dans les pays du Maghreb : le Maroc et la Tunisie. En Asie, avec des caractères très variés, nous avons des présences en Azerbaïdjan, au Bangladesh, en Indonésie et en Malaisie, au Pakistan et en Turquie. En Europe : Albanie, Kosovo, Bosnie-Herzégovine. En Afrique : Burkina-Faso, Gambie, Guinée-Conakry, Mali, Sénégal, Sierra Leone, Soudan et Tchad.
  • En contexte bouddhiste : Cambodge, Chine, Corée, Japon, Mongolie, Myanmar, Népal, Sri Lanka, Thaïlande, Taïwan et Vietnam.
  • En contexte chrétien-orthodoxe : Biélorussie, Bulgarie, Géorgie, Éthiopie, Érythrée, Moldavie, Monténégro, Roumanie, Russie, Serbie et Ukraine.
  • Contextes de mobilité humaine et migrations
  • Réfugiés et personnes déplacées à l'intérieur du pays (IDP - Internally Displaced People) : outre la transversalité du phénomène qui affecte de nombreux pays, nous sommes présents dans des lieux très significatifs par rapport à la réalité dramatique des réfugiés et des migrants internes. Par exemple : Burundi, Afrique centrale, Égypte, Éthiopie, Inde, Kenya, Liban, Nigeria, République Démocratique du Congo, Rwanda, Syrie, Soudan, Soudan du Sud, Turquie, Ukraine et Ouganda.
  • Le phénomène migratoire, énorme et différencié, est d'une telle ampleur que, d'une manière ou d'une autre, la Congrégation s'y trouve largement immergée. À titre d'exemple, je cite quelques-unes des présences les plus significatives, tant en ce qui concerne les lieux de départ que de destina-tion, où nous travaillons en faveur des migrants […]

Ce que je voulais présenter, chers confrères, c'est une « photographie » de la très belle réalité missionnaire de notre Congrégation. Entre ceux qui portent aujourd'hui cette réalité et ceux qui en ont posé les bases, nous pouvons compter plus de 10 400 Salésiens missionnaires ad gentes depuis la première Expédition Missionnaire par Don Bosco en 1875 jusqu'à la dernière que nous avons vécue récemment, à savoir la 150ème. De nombreuses fois, nos Soeurs Filles de Marie-Auxiliatrice sont parties avec nous, souvent pour mener une action missionnaire complémentaire. Tous ces missionnaires, hommes et femmes, avec la grâce de Dieu et l'action de l'Esprit, ont semé et planté l'essence du charisme salésien de Don Bosco, qui s'est développé dans les cinq continents. Don Bosco, dès son plus jeune âge, nourrissait aussi l’espérance de devenir missionnaire. Cette pensée ne l'a jamais quitté. C'était son grand idéal et il l'a réalisé à travers ses fils et ses filles. Nous étions décidément missionnaires et « les successeurs de Don Bosco, fidèles à l'esprit du Fondateur, ont toujours fait un effort particulier dans l'action missionnaire de la Congrégation. » Je peux vous assurer que nous aussi, nous continuerons à le faire.

 

Des bonbons aux missions

 

J 'étudiais au collège salésien de Canlubang (FIN) quand j'ai rencontré le père George Schwarz, SDB, un missionnaire allemand âgé qui était respon-sable du laboratoire de sciences de notre école. J'ai appris qu'il était strict et j'avais donc peur de l'ap-procher. Un dimanche matin, alors que je me prépa-rais à servir la messe dans la chapelle du collège, j'ai vu un paquet de bonbons et de chocolats voler vers mon visage. Il m'a frappé directement sur le nez. Cela venait du Père George. En me grattant la tête, je l'ai regardé e avec un sourire, il m'a dit : "Prends des bonbons pour te faire plaisir !" A partir de ce mo-ment, je suis allé le voir pour me confesser, j'ai servi ses messes, j'ai fait de nom-breuses expériences dans son laboratoire et j'ai appris sa belle mission en Chine et aux Philippines. Il m'a inspiré à devenir salésien et plus tard j'ai prié pour être comme lui, un missionnaire ! J'étais formateur dans la postnovitate quand j'ai remis personnellement ma lettre au Père Angel Fernan-dez, SDB. C'était un long voyage de discernement de sept ans depuis que j'ai reçu une invitation pendant la formation pratique. Il y a eu beaucoup de défis à relever tout au long du voyage avant même que j'arrive à destination. Après la messe de la veille de Noël au généralat de Pisana, j'ai reçu la triste nouvelle du décès de mon père. Comme Don Bosco, le père Angel était là pour me consoler. Connu de nombreux salésiens, mon père avait l'habitude d'entendre la messe quotidienne dans la chapelle du collège salésien depuis mes années de for-mation jusqu'à la veille de sa mort. Maintenant, son fils missionnaire a un guerrier de prière au ciel. En 2017, je suis arrivé dans la province de Manaus sans connaître le portugais, un grand défi pour un néo-phyte. Grâce à Dieu, notre provinciale a demandé à une soeur salésienne âgée de me donner des cours particuliers pour ma première immersion linguistique. Travailler dans une ville isolée est un autre défi puisque j'ai grandi dans les grandes villes de mon pays. De plus, s'adapter à la culture et à la manière de travailler était également fatiguant, surtout quand beaucoup de choses semblent incompréhensibles. La fatigue et le mal du pays passent au second plan lorsque nous voyons les étudiants améliorer leur comportement, lorsqu'ils partagent leur expérience de croissance dans le centre de jeunesse salésien, lorsqu'ils deviennent plus participatifs dans la paroisse et même lorsque je suis capable de m'asseoir à côté d'un étudiant pour écouter ses défis et ses difficultés. En regardant les trois années passées dans les missions et en mettant Dieu à la première place, je me suis vu devenir un meilleur salésien chaque jour, mûrissant dans ma vocation et grandissant dans la sainteté même si le chemin n'a pas été facile. À nos jeunes confrères qui ressentent l'appel à être missionnaires, n'ayez pas peur de faire un saut dans la foi, car il est certain que Dieu est toujours là pour vous aider et vous guider. Dieu bénit ceux qui sont "patients, patients et patients" pour embrasser une vie de défis et de sacrifices pour les jeunes.

Jose Maria Vergara Castillo SDB, missionnaire des Philippines en Amazonie - Brésil.

 

TÉmoignage SalÉsien de SaintetÉ Missionnaire

 

P. Pierluigi Cameroni SDB, Postulateur Général pour les Causes des Saints

Le Vénérable Augustus Hlond (1881-1948), cardinal salésien et primat de Pologne, fort de sa foi, tout comme il avait défendu le peuple polonais contre les horreurs du nazisme, il a continué avec une vigueur pastorale à le défendre contre l'athéisme communiste, faisant tout son possible pour protéger les opprimés, pour résoudre les questions sociales, pour réconforter et aider les sans-abri et les sans-papiers. Dans une lettre pastorale de 1932, il écrit : "Les catholiques doivent donc non seulement participer aux élections, afin d'envoyer des hommes honnêtes d'esprit ca-tholique dans les organes législatifs, mais il est toujours de leur devoir d'entrer personnellement au gouvernement, à la Chambre, au Sénat, dans l'administration politique et municipale. Ils ne seront pas là en tant que représentants officiels de l'Église, mais en tant que citoyens et politi-ciens qui gouvernent selon les principes catholiques".