Dicastères

Cagliero11 et Intention Missionaire Salésienne - Octubre de 2020

Cagliero11 et Intention Missionaire Salésienne - Octubre de 2020

Cagliero11 Scarica il file pdf    

INTENTION MISSIONNAIRE SALÉSIENNE

À LA LUMIÈRE DE L’INTENTION DE PRIÈRE DU SAINT PÈRE

Pour les volontaires et les laïcs missionnaires

Pour que parmi nos jeunes animateurs et laïcs engagés, il y en ait qui offrent leur temps et leurs capacités au service missionnaire

La Congrégation fait la promotion du Salésien Volontariat Missionnaire en tant que proposition pour impliquer les jeunes dans l'appel missionnaire du Seigneur. Prions pour que, dans les provinces, prospèrent des initiatives courageuses de volontariat missionnaire parmi nos jeunes.


CAGLIERO11_142, OCTUBRE de 2020

 

LA JOURNÉE MONDIALE DE LA MISSION: PRIÈRE, SACRIFICE ET SOLIDARITÉ

Octobre est le mois missionnaire pour toute l'Église catholique. Son point culminant est la célébration de la Journée Mondiale des Missions l'avant-dernier dimanche d'octobre. Elle a été créée par le pape Pie XI en 1926 à la demande de la Société pour la Propagation de la Foi. À travers le message annuel du Pape, la Journée Mondiale des Missions nous rappelle que l'Église est missionnaire par sa nature même. C'est pourquoi chaque membre de l'Église est appelé à participer à la responsabilité de la mission ad gentes, c'est-à-dire à partager le don de la foi avec ceux qui ne l'ont pas encore reçu.

Si elle est préparée avec soin et vécue avec une véritable ferveur, la Journée Mondiale de la Mission devient une occasion précieuse de former des croyants à la sensibilité missionnaire. À travers des initiatives organisées par l'animation missionnaire, chaque catholique est encouragé à participer activement à la mission de l'Église, surtout à travers la prière et l'offrande de sacrifices qui nous viennent avec la maladie ou dans la vie quotidienne ordinaire. La solidarité pour les besoins matériels et économiques de l'activité missionnaire de l'Église est liée à la prière et aux sacrifices, et n'est jamais isolée d'eux. Le Pape Pie XI, Jean XXIII, Jean-Paul II avaient sagement établi que tous les dons recueillis la Journée Missionnaire Mondiale étaient entièrement destinés aux besoins de la mission ad gentes de l'Église. En effet, les sacrifices financiers des fidèles «sont essentiels pour soutenir et construire l'Église et pour témoigner de la charité», mais ils doivent être «éclairés et inspirés par la foi» (Redemptoris missio, 81).

En s'engageant, de différentes manières, dans l'activité missionnaire de l'Église, la foi de chaque croyant grandit, se fortifie et se revitalise avec «un nouvel enthousiasme et de nouvelles motivations» (Redemptoris missio, 2). Que chaque Journée Mondiale des Missions soit l'occasion de sensibiliser tous les membres de nos CEP à promouvoir la prière, le sacrifice et la solidarité pour les missions: ceux qui sont dans les lieux de l'ancienne tradition chrétienne et ceux qui viennent seulement de recevoir la foi ; ceux qui disposent de ressources suffisantes et ceux qui sont alourdis par la pauvreté; ceux qui se développent librement avec ceux qui souffrent des persécutions!

POUR LA REFLEXION:

  • Comment puis-je promouvoir la conscience missionnaire à travers la Journée Mondiale de la Mission?
  • Comment mobiliser notre CEP pour promouvoir la prière et la solidarité pour les missions?

P. Alfred Maravilla, SDB
Conseiller pour les missions

LA CROIX MISSIONNAIRE SALESIENNE – 2

 

Chaque année depuis 1875, les missionnaires en partance ont reçu et reçoivent une croix pleine de signification.

Da Mihi Animas Coetera Tolle: telle est la devise qui caractérise les Fils de Don Bosco depuis le début. Cette brève prière salésienne, dans un contexte missionnaire, acquiert un éclat particulier: quitter tout, jusqu’à sa propre terre, la sécurité, la culture, pour se consacrer sans limites à ceux à qui on est envoyé, pour être pour eux des instruments de salut.

L'Esprit Saint qui descend sur le Bon Pasteur, comme il l'a fait au Jourdain, descend maintenant sur le Christ présent dans le dynamisme pastoral de l'Église. Toute activité missionnaire sans l'Esprit Saint, sans sa lumière, sans son discernement, sans sa force et sans sa sainteté, ne se réduit qu'à une série d'activités, vides, menées dans des lieux éloignés.

“Allez donc faire de toutes les nations des disciples, en les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ” (Mt 28,19) est le cœur du mandat missionnaire du Ressuscité. Le texte donne le mandat de faire de tous les hommes des disciples de Jésus. Le texte grec met l'accent sur le mathêteúsate, "faire des disciples", qui est bien plus que docete (enseigner), et qui se réalise à travers trois autres verbes (v. 18.19): "Aller", "baptiser" et "enseigner". L'évangélisation requiert une attitude d '"Eglise en sortie", pour atteindre tout le monde, en offrant la plénitude du don de Dieu, à travers les paroles et les actes. Paroles qui enseignent tout ce que le Maître nous a révélé. Œuvres: toute la créativité éducative et pastorale du l’action missionnaire, pleines d'initiatives, qui apportent dignité et humanité aux jeunes les plus pauvres, mais surtout en offrant la plus grande de toutes les œuvres: l'immersion dans la grâce sacramentelle du baptême qui conduit tous les hommes à entrer dans la vie pleine du mystère de Dieu, communion Père-Fils-Saint-Esprit.

 

CHOISIR LA MEILLEURE PART

 

Ma vocation missionnaire est née après le collège, lorsque j'ai rencontré le Père Sabbe Albert, prêtre salésien belge qui travaillait à Kinshasa. Il a inspiré la jeunesse de l'oratoire et les membres du groupe vocationnel dont j'étais également un membre actif. Son enthousiasme et son désir de travailler avec les jeunes nous ont tous attirés. Sa vie et son exemple m'ont beaucoup ému. Au cours de mes années de formation, j'ai réfléchi à ces choses. Après mes études philosophiques, j'ai eu le grand privilège de vivre une expérience missionnaire à Maridi, au Soudan du Sud, où j'ai été envoyé en stage. Ainsi a commencé mon périple missionnaire. Les défis et les difficultés auxquelles je suis confronté en tant que missionnaire sont avant tout le défi de la langue. En travaillant dans un endroit comme Palabek, un camp de réfugiés dans le nord de l'Ouganda, nous avons besoin d ’ apprendre plus d'une langue. Ici, les gens vivent dans une grande colonie divisée en zones et blocs, qui appartiennent à de nombreuses tribus et langues différentes. Communiquer avec des personnes de langues différentes n'est pas toujours facile.

Les autres défis sont l'extrême pauvreté des gens, la distance d'un endroit à l'autre de l ’ implantation et la difficulté d'atteindre les gens pour célébrer les sacrements. En raison de l'éloignement du lieu, je ressens parfois aussi un sentiment d'isolement dû à l'inaccessibilité des services ; des villes comme Gulu et Kampala sont difficiles à atteindre. Ma plus grande joie est de célébrer les sacrements et d'amener Jésus aux jeunes, aux personnes vulnérables et aux réfugiés. Vivre parmi les réfugiés me donne la joie de comprendre leurs luttes dans la vie et de partager leur vie de toutes les manières possibles. C'est pour moi une vraie vie missionnaire, expérimentant l'incarnation de Jésus venu parmi nous et a partagé notre condition. , qui est C'est une grande joie pour moi de vivre dans une communauté où les confrères viennent de pays et de continents différents. Je partage la vitalité du charisme salésien et la joie de vivre ensemble.

Pour ceux qui veulent partager ma vocation missionnaire salésienne, je peux dire qu'ils choisissent la «meilleure part». missionnaire ad gentes C'est une vocation précieuse d'être qui nous rend toujours heureux car le Seigneur Jésus luimême partage cette expérience et nous découvrons vraiment la joie d'être disciples de Jésus à la manière de Don Bosco. Nous ne devons pas avoir peur de rencontrer des gens que nous n'avons jamais rencontrés. En faisant cela, nous ne faisons qu'accomplir l'appel de Jésus: "Allez donc vers tous les peuples du monde entier et faites d'eux mes disciples ... Et je serai toujours avec vous, jusqu'à la fin du monde". (Mt 28, 1920)

 

Père JuliusLuis Makalamba, missionnaire à Palabek, Ouganda

 

TÉmoignage SalÉsien de SaintetÉ Missionnaire

 

P. Pierluigi Cameroni SDB, Postulateur Général pour les Causes des Saints

Le Vénérable Mgr Vincenzo Cimatti (18791965), missionnaire au Japon ainsi à son ancien élève, découragé par la vie: «Ne dis pas cette parole qui sonne faux pour moi (tu sais que j'aime tant la musique)« Je suis un homme fini Continue à faire ton devoir de père (pour ta femme et tes enfants) selon tes directement au Seigneur les activités qu'il t , écrit » . possibilités; ton devoir d'enseignant pour tes élèves; ton devoir d'honnête homme à tous points de vue (citoyen et religieux) dans la vie privée et publique ’a accordées, corps et âme confie plus mais prie et agit avec tous les membres de ta famille selon les différentes conditions ou états dans lesquels ils se trouvent. Plutôt que d ’ être fini ... commence à devenir de plus en plus actif dans tes devoirs d'homme, d'éducateur, de père, de citoyen, de chrétien ... mais tu dois te fier au Seigneur avec foi et humilité, et tu verras que tout réussira pour le bien.