Dicastères

Cagliero11 et Intention Missionaire Salésienne -juin 2018

Cagliero11 et Intention Missionaire Salésienne - Juin 2018

Intention Missionaire 2018 | Scarica il file zip

Intention MissionaireScarica il file zip Cagliero11 Scarica il file zip    

JUIN

INTENTION MISSIONNAIRE SALÉSIENNE À LA LUMIÈRE DE L’INTENTION DE PRIÈRE DU SAINT PÈRE

Pour que les réseaux sociaux favorisent la solidarité et le respect de lautre dans sa différence.
Pour que les présences salésiennes soient des « maisons » où chacun se sente accueilli et respecté dans son originalité et où on puisse découvrir la joie de la Bonne Nouvelle.

Nos présences se trouvent de plus en plus dans des contextes pluralistes du point de vue social, culturel et religieux. Notre mission nous incite, aussi bien à travers internet que les réseaux sociaux, à un accueil respectueux, à un témoignage joyeux et à une annonce joyeuse de la Bonne Nouvelle.


N. 113 - mai 2018
Bulletin dAnimation Missionnaire Salésienne
Pubblicazione del Settore per le Missioni per le Comunità Salesiane e gli amici delle missioni Salesiane

Le Synode sur les jeunes prend chaque jour plus de poids et de couleur. En même temps, nous nous préparons au mois missionnaire extraordi naire de 2019, en nous rappelant du centenaire de la Lettre Aposto lique de Pape Benoît XV, Maximum Illud. Une lettre remplie de l’élan missionnaire ad gentes. Il ny a pas de « missions » sil ny a pas les missionnaires. Il est nécessaire donc de promouvoir les vocations missionnaires ad gentes, ad exteros, ad vitam. Ceci doit être fait avec zèle, dès que quelquun témoigne d’une vocation missionnaire, dit le Pape Benoît XV, et en envoyant les meilleurs: « nous attirons l’attention des Supérieurs des Ordres et des Instituts religieux qui se dédient aux Missions étrangères, pour quils veuillent y destiner seulement la fleur de leurs élèves ». Le Pape François nous a dit presque les mêmes mots pendant le CG27 : « on doit envoyer les meilleurs ! Les meilleurs ! ». Cette disponibilité nest pas seulement pour partir pour la première fois, mais elle est permanente. Donc, que les missionnaires soient prêts à repartir même après des années de vie et de travail dans un endroit. Pendant notre mois marial par excellence, nous demandons à notre Mère Auxiliatrice qu’elle nous inspire un généreux fiat missionnaire !

P. Guillermo Basañes, SDB Conseiller pour les missions

Une peinture avec un vigoureux sens missionnaire

L a célèbre peinture de Lorenzone qui domine lintérieur de la basilique de Marie Auxiliatrice, est plus petite que le cœur de Don Bosco. Dans le projet original, Don Bosco aurait voulu inclure, outre les apôtres, les martyrs, les prophètes, les vierges et les confesseurs ; les grandes victoires de Marie et les peuples des diverses parties du monde. Le peintre a convaincu Don Bosco qu’une peinture de ce genre serait énorme et nentrerait pas dans la basilique. Don Bosco sest résigné à la peinture actuelle. Ensuite en 1891, le peintre Rollini poursuivra le désir de Don Bosco en peignant le reste sur la coupole. Les thèmes missionnaires qui portent lexpansion apostolique de lÉvangile sont patents : les diverses catégories de fidèles, lexpansion de la Famille Salésienne dans le monde entier (les premiers missionnaires apparaissent en Patagonie); les grandes congrégations religieuses missionnaires. Cela manifeste combien « le cœur de Don Bosco était aussi vaste que les grains de sable de la mer ». La peinture montre que Marie porte lÉglise triomphante et militante en une unique et universelle louange au Père. Linvo cation « Marie Auxiliatrice » vise à embrasser tous les peuples. Une exégèse de tous les éléments de la peinture demanderait plus despace; nous indiquons quelques traces apostoliques: Limage est une grande catéchèse populaire qui montre un grand équilibre et une harmonie, dominée de la Trinité, du Ciel et de lEglise triomphante ; mais avec lindication, dans la partie inférieure de la basilique, de lOratoire et de Superga, avec un ciel rougeâtre qui prévoit la menace dune tempête. Ce détail indique la mission parmi les jeunes avec un cœur oratorien au milieu des grands défis, mais assistés de leur Mère qui les aide. Les symboles dans limage de Marie sont divers: sa verticalité, l’enfant dans ses bras, les étoiles, l’identité de Marie Immaculée, la couronne dor, le sceptre. L’étoile dans la couronne appelée Stella Maris qui guide le matelot vers un port sûr, en nous invitant à lancer les filets au large. Le sceptre, outre la valorisation, nous rappelle le sceptre du « Berger » qui équivaut au bâton du Bon Pasteur. Elle offre son enfant au monde avec les bras ouverts en indiquant les traces de notre spiritualité du Système préventif : Un Jésus qui sourit et accueille avant denseigner et de bénir (images de Jésus avec le Livre, ou qui tient le monde dans ses mains, ou qui bénit). Mais la caractéristique missionnaire et apostolique la plus impressionnante est le cercle des apôtres et des évangélistes autour de la Vierge. Cette présence indique la mission et le martyre. Chaque apôtre ira dans un lieu différent sur la Terre pour porter la Bonne Nouvelle et donnera sa vie pour elle. Les instruments du martyre indiquent cet aspect. Parmi les apôtres il est intéressant de remarquer St. Paul sortant de la peinture et regardant les fidèles qu’il contemple : un regard de feu qui invite à laventure missionnaire. C’est une Église « en sortie » qui vit sa radicalité évangélique.

“Les jeunes mont aidé à ouvrir mon cœur"

J e suis né au Vietnam, dans une paroisse diocésaine et j’avais le désir dêtre prêtre. Jai eu en main un livre sur la vie de Dominique Savio et le prêtre qui a touché la vie de Dominique ma plu beaucoup. J’ai été impressionné par le film de Don Bosco. Après je me suis dit, « cela est le modèle de prêtre quil me plairait d’être ». Ainsi je suis entré en contact avec eux et ensuite jai mûri la vocation missionnaire. C’est ainsi que je suis arrivé au Brésil à la fin de 2014 pour faire le stage. Pendant cette période de 4 ans en divers univers culturels, je me suis enrichi de différentes expériences culturelles, sociales et ethniques. En arri vant à Campo Grande (BCG), jai été envoyé directement à la mission indigène ; mais je ne pouvais parler ni le Portugais ni la langue Xavante, le peuple de ma « terre promise ». Je suis arrivé à la mission comme un sourd-muet. Jétais « l’étranger » dans cette com munauté. Ce fut un début difficile mais gratifiant comme expérience missionnaire, où jai vécu an et demi. En même temps, jai commencé à apprendre deux cultures : la culture brésilienne « occidentale » et celle des Xavante. A cause de ces difficultés linguistiques jai eu quelques moments de crise, dans lesquels je voulais retourner dans ma patrie, mais jai prié et réfléchi, ensuite jai décidé de rester. Dès l’ instant où jai décidé de rester, jai trouvé la force et le désir dapprendre le « nouveau » langage et ma vie a commencé à changer dans un sens positif. Les plus beaux moments pendant mon stage dans la mission Xavante furent de vivre avec les populations indigènes. Jai participé à une grande fête culturelle de peuple Xavante appelée « wai-a ». Cette fête n’arrive que tous les quinze ans et j’ai eu lopportunité et la joie de participer à cet instant festif et enchanteur. Après la participation à cette fête en dansant et en chantant sous le soleil brûlant, sans t-shirt et sans eau, avec les jeunes indigènes du matin jusqu’à 16:00, jai été reconnu comme l’un d’entre eux, par ce rituel. Après la période où jai vécu dans le village des Xavante, jai été envoyé dans une ville à lintérieur du Mato Grosso où jai pris des leçons de Portugais et j’ai servi dans une œuvre sociale. Ici la mission salésienne était très intense, tout en continuant mes leçons de Portugais. Cette vie salésienne était pleine dactivités et de défis, j’étais donc fatigué mais pas découragé car je sentais que « ceci est ma vocation, parce je suis un fils de Don Bosco ». Pendant cette période de stage, jai beaucoup appris des jeunes. Ils mont enseigné non seulement la langue mais ils mont enseigné aussi comment ouvrir mon cœur. Beaucoup de jeunes avaient le cœur ouvert et me demandaient « as-tu besoin daide ? » ; ou bien « je peux taider ? » Et ils minvitaient à leurs activités pastorales diverses et créatives. Maintenant je suis en deuxième année de théologie dans une grande communauté de formation à Sao Paolo avec beaucoup de cultures différentes. Nous avons parmi nous aussi quelques missionnaires - du Vietnam et de lIndonésie, ainsi que de diverses régions du grand Brésil. Tout cela me fait expérimenter la richesse de la vie salésienne. Jai lopportunité dapprendre la culture brésilienne par mes confrères. Dautre part, il y a un grand défi dans la vie de la communauté parce que nous sommes nombreux et on ne peut pas toujours créer des amitiés profondes avec chacun. Pendant ces années détudes théologiques nous sommes aussi impliqués dans lapostolat de nos œuvres et de nos paroisses. Depuis lannée passée je vais dans un oratoire avec des centaines denfants et de jeunes. Jaime cet oratoire parce que je rencontre les préférés de Don Bosco, les jeunes pauvres ! Avec eux, je me sens heureux dans ma vocation de salésien. Je laisse deux conseils pour les jeunes salésiens qui désirent être missionnaires : le premier - « Sois plus salésien, vit nos Constitutions de plus près et comme cela tu seras déjà un missionnaire ! La deuxième : vis la joie salésienne, cette joie qui naît de l’intérieur, et grandis dans lintimité avec Jésus Christ, là où ce sourire a ses racines. Cette joie aidera les jeunes à dépasser les défis de la vie. Il y aura toujours des difficultés et des lacunes, mais la joie existe aussi et nous avons la possibilité de choisir la joie.

Joseph Tran Van Lich Missionnaire vietnamien au Brésil

Témoignage Salésien de Sainteté Missionnaire
P. Pierluigi Cameroni SDB, Postulateur Général pour les Causes des Saints Sainte Marie-Dominique Mazzarello (1837-1881), cofondatrice avec Don Bosco des Filles de Marie Auxiliatrice, dans son rôle danimatrice, de formatrice et de guide de la communauté, était dotée dune profonde maternité spirituelle, qui cherchait le bien des personnes dans la vérité. « La tâche de Supérieure, elle s’en acquitta très bien sous tous les aspects : elle fut une Supérieure bonne, droite, sage et dispo nible. Prompte : cest-à-dire qu’elle ne différait pas un appel aux sœurs, au con traire elle le faisait parfois avec force, mais de façon à laisser à celles qui lentendaient limpression qu’elle agissait uniquement avec le désir du plus grand bien ».

Intention Missionnaire Salésienne

Pour que les réseaux sociaux favorisent la solidarité et le respect de lautre dans sa différence.
Pour que les présences salésiennes soient des « maisons » où chacun se sente accueilli et respecté dans son originalité et où on puisse découvrir la joie de la Bonne Nouvelle.

Nos présences se trouvent de plus en plus dans des contextes pluralistes du point de vue social, culturel et religieux. Notre mission nous incite, aussi bien à travers internet que les réseaux sociaux, à un accueil respectueux, à un témoignage joyeux et à une annonce joyeuse de la Bonne Nouvelle.