Focus

Focus

Journée de l'Enfant Africain - AGL16-07-2021

Les Salésiens de la Vice-Province AGL engagés à promouvoir des environnements toujours plus sûrs pour tous les enfants

(Kigali, Rwanda) En marge de la Journée de l'Enfant Africain, célébrée sur tout le Continent Noir le 16 juin, les Salésiens de Don Bosco de la Vice-Province Afrique Grands Lacs (AGL), qui comprend le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi , invitent les familles, à commencer par leurs parents, à unir leurs forces pour veiller au bien-être des enfants de leur naissance à l'âge adulte, car c'est ce qui les aidera à devenir de bons et précieux citoyens, pour leur Pays d'origine et pour le continent en général.

Chaque année, le 16 juin, on célèbre la Journée de l'Enfant Africain, dont le thème cette année est : « 30 ans après l'adoption de la Charte : accélérer la mise en œuvre de l'Agenda 2040 pour une Afrique à mesure des enfants. »

Ce thème souligne le rôle de tous dans le respect du contenu de l'Agenda 2040 de l'Union Africaine, en particulier là où il y a un appel à développer un continent africain dont le développement est guidé par les hommes, en misant sur le potentiel des peuples africains, en particulier de ses femmes et ses jeunes, et prenant soin des enfants.

Bien que la pandémie de Covid-19 ne permette pas de célébrer la Journée de l'Enfant Africain comme par le passé, avec des fêtes dans les maisons individuelles, les Salésiens de Don Bosco célèbrent le même jour, car ils croient qu'un enfant a le droit fondamental de grandir en sécurité, à l'abri de l'exploitation et des abus, et capable de profiter de la vie et de tous les dons que le Dieu miséricordieux met à disposition.

Dans la Vice-Province AGL, les Salésiens s'efforcent de prendre soin de plus d'enfants possible, à travers l'éducation dans les jardins d'enfants, les écoles primaires, secondaires et un grand nombre de jeunes qui sont inscrits dans les Écoles Techniques et de Formation Professionnelle, avec lesquelles ils les préparent à leur avenir.

En outre, ils mènent divers autres programmes pour lutter contre toute forme de violence ou de violation des droits de l'enfant, dans des contextes où il n'est pas rare que des enfants soient exploités ou vivent une vie misérable en raison de problèmes familiaux, parfois même simplement parce que les ressources  de leurs familles, sont limitées.

Au sein des centres salésiens, ces enfants reçoivent une attention particulière, qui comprend des soins physiques et spirituels, ainsi que la réinsertion scolaire. Toutes ces activités sont réalisées avec l'aide de nombreuses autres personnes : laïcs, collaborateurs des centres, bienfaiteurs, organismes ecclésiaux, gouvernementaux, ONG...

Les Salésiens de Don Bosco reconnaissent que les enfants et les jeunes jouissent tous du même droit à la protection, indépendamment du sexe, de la race, de la religion, du handicap, de l'origine sociale ou culturelle ou de toute autre caractéristique distinctive.

En effet, les Constitutions de la Société de Saint François de Sales, dans le deuxième article, affirment que la mission des Salésiens est d'être dans l'Église « signes et porteurs de l'amour de Dieu pour les jeunes, spécialement les plus pauvres. »