Focus

Focus 2019

Carlos Pfannl - PAR01-12-2019

l’Institut agro-pastoral « Carlos Pfannl »

l’Institut agro-pastoral « Carlos Pfannl »

 

Coronel Oviedo - L’Institut Agro-Pastoral « Carlos Pfannl » a célébré ses 65 premières années il y a quelques jours : c’était le 21 novembre 1954, en effet, que la bénédiction de la pierre angulaire de l’école agricole Carlos Pfannl, située dans le quartier de Blas Garay, compagnie Santa María, dans la ville du Colonel Oviedo, eut lieu. Cette œuvre salésienne, qui porte le nom d’un de ses bienfaiteurs, a été fondée avec les jeunes de troisième année de l’École salésienne d’agriculture de Ypacaraí. À l’époque, elle couvrait environ cinq mille hectares de forêts et de champs.

Le P. Guido Coronel, salésien, s’est consacré à la construction du gigantesque et actuel Institut agro-pastoral de Coronel Oviedo, où il a également fait ériger la grande paroisse dédiée à Marie Auxiliatrice. C’est une terre privilégiée, avec des ressources productives et une position optimale pour la culture et l’élevage.

L’institut est situé à environ 140 km de la capitale nationale, Asunción, et a été créé pour répondre aux besoins des jeunes des zones rurales, pour leur offrir des compétences qui peuvent être utilisées dans le monde du travail, en fonction des besoins de la région. Au début, le centre était dédié à la formation des travailleurs ruraux et des experts agronomes, mais depuis 1970, il offre à ses étudiants des cours de Bachelier en techniques agro-pastorales et forestières. De plus, depuis 2004, l’Institut agro-pastoral salésien « Carlos Pfannl » a également ouvert ses portes aux filles qui souhaitent suivre cette spécialité.

La réputation de la qualité de l’institut est connue dans tout le Paraguay, et chaque année des élèves de tout le Pays y sont inscrits, qui en plus de recevoir les compétences techniques sont également formés pour devenir de bons chrétiens et   d’honnêtes citoyens.

La direction de l’institut s’est toujours engagée à améliorer les programmes du centre, à offrir ce qu’il y a de mieux aux élèves et aux communautés rurales qui l’entourent : c’est pourquoi, au fil des années, elle a pu créer des projets pour réduire la pauvreté et améliorer les conditions de vie des producteurs.

C’est actuellement l’une des œuvres salésiennes les plus importantes du Paraguay, grâce à sa précieuse contribution à la formation des jeunes des zones rurales en tant que techniciens agricoles, ainsi qu’au soutien qu’elle offre aux écoles voisines et à la formation des populations locales.