RM Ressources

Projet d`Animation et de Gouvernement du Recteur majeur et de son Conseil pour les années 2008-2014

LETTRES DU RECTEUR MAJEUR - ACG 402


PROJET D’ANIMATION ET DE GOUVERNEMENT POUR 2008 - 2014

Allez au texte entier >>

Projet d’Animation et de Gouvernement
du Recteur majeur et de son Conseil
pour les années 2008-2014

Rome, 8 septembre 2008
Nativité de la Vierge Marie

Très chers confrères,

après la publication des documents du 26ème Chapitre Général, « Da mihi animas, caetera tolle », je suis heureux de vous présenter le Projet d’Animation et de Gouvernement du Recteur majeur et de son Conseil pour les années 2008-2014. Il veut traduire sur le plan de l’action tout ce qui a été décidé lors de nos assises capitulaires. Dès la lettre de convocation du CG26, il était dit que nous voulions un Chapitre non pas tant doctrinal que plutôt porteur d’un programme. De fait, le document capitulaire a adopté un schéma qui, en partant de l’interpellation par Dieu telle qu’elle s’est manifestée à nous dans les Constitutions et dans la réflexion de l’Eglise et de la Congrégation, pût éclairer la situation que nous sommes en train de vivre en référence à chacun des cinq pôles thématiques proposés, afin de discerner quels processus mettre en œuvre pour le changement et quelles lignes d’action assumer pour répondre de mieux en mieux à la volonté de Dieu, aux besoins des jeunes, aux attentes de l’Eglise.

Le CG26 est une authentique carte de navigation qui devra nous conduire non seulement au prochain Chapitre Général, mais aussi à la célébration du bicentenaire de la naissance de Don Bosco. Le document capitulaire et le Projet d’animation et de gouvernement qui en découle représentent notre engagement pour une renaissance spirituelle et pour un élan apostolique renouvelé, de manière à arriver à cet anniversaire de 2015 avec un esprit bien disposé.

Le document « Da mihi animas, caetera tolle » a déterminé avec soin à qui, de manière diverse, il revient de le mettre à exécution : chaque confrère salésien, la communauté, la Province, le Recteur majeur et son Conseil.

Caractère spécifique et essentiel du Projet

Dans cette perspective, le Projet que je vous présente concerne substantiellement les objectifs, les processus et les lignes d’action qui sont assignés au Recteur majeur et à son Conseil. Cela fait mieux voir notre tâche d’animation et de gouvernement de toute la Congrégation, tout en laissant aux Provinces la tâche de faire leur propre projet au service des communautés et des confrères.

Je n’ai pas lieu de répéter les raisons qui motivent l’élaboration d’un Projet d’animation et de gouvernement pour la période de six années. Il me semble qu’elles sont connues à partir de ce que j’ai écrit il y a six ans (cf. ACG 380, pp. 9-17). Le cas échéant, je peux vous conseiller une relecture de ces pages. Il suffit de rappeler qu’aujourd’hui plus qu’hier l’évangélisation, l’éducation, la formation, le gouvernement demandent une mentalité construite sur un projet afin de surmonter le risque non imaginaire de la fragmentation de notre activité, ainsi que la clarté d’un projet pour bien définir les secteurs à privilégier, l’objectif à atteindre, les processus à mettre en œuvre et les interventions à exécuter.

Notre Projet se trouve en continuité avec les deux précédents, car nous avons conscience que le changement de mentalité exige de longs moments et donc ne prend pas fin au bout d’une période de six ans. Mais aussi parce que, au fond, il s’agit toujours du même effort de fidélité dynamique au dessein original de Dieu sur la Congrégation et au projet de vie des Salésiens comme l’a exposé Don Bosco dans les Constitutions. Naturellement les urgences sont diverses et dépendent de multiples facteurs, ce qui explique pourquoi, chaque fois, on effectue des choix.

Structure du Projet

Le Projet actuel comprend trois parties : 1) les priorités de la Congrégation pour les années 2008-2014 ; 2) l’application du Projet dans chaque secteur ; 3) l’application du Projet dans chaque Région. Même si pour son élaboration nous sommes partis principalement du document du CG26, nous avons également tenu compte du discours de clôture du Recteur majeur et des propositions faites par les Régions dans les deux dernières journées du CG26, comme aussi de celles qui furent présentées aux Conseillers pour la mission lors des rencontres avec les diverses Régions.

Pour le choix des priorités nous avons, dans le Conseil, décidé à l’unanimité de prendre les cinq pôles du CG26 comme en avait effectué la synthèse le Recteur majeur dans le discours de clôture, lorsqu’il en avait présenté les clés de lecture : réchauffer le cœur des confrères, le souci de la mission, et les nouveaux fronts d’action (cf. Documents capitulaires, pp. 146-158). Toutefois pour un meilleur respect envers le texte capitulaire et pour éviter toute confusion, nous avons préféré utiliser la terminologie employée dans le Chapitre.

Nous sommes arrivés ainsi à la formulation suivante des priorités à assumer :  

1.         Revenir à Don Bosco pour repartir de lui

Objectifs à atteindre : 

  • S’engager à connaître et à aimer Don Bosco, revenir aux jeunes, et redécouvrir le sens du Da mihi animas, caetera tolle comme programme de vie spirituelle et pastorale (CG26, 8.13.19).

2.         Urgence d’évangéliser et d’appeler

Objectifs à atteindre : 

  • Mettre la rencontre avec le Christ dans la Parole et dans l’Eucharistie au centre de nos communautés, pour être des disciples authentiques et des apôtres crédibles, et pour témoigner avec joie de la beauté d’une vie consacrée, toute donnée à Dieu dans la mission auprès des jeunes (CG26, 32.61).
  • Veiller avec soin dans chaque milieu à rendre plus efficace l’intégration d’une évangélisation et d’une éducation selon la logique du Système préventif (CG26, 41).
  • Adapter à la culture le processus d’évangélisation pour apporter une réponse aux défis des contextes régionaux (CG26, 46).
  • Etablir dans la Congrégation une véritable culture de la vocation qui puisse aider à faire mûrir l’engagement apostolique pour le Royaume de Dieu et des projets de vie (cf. CG26, 53.65).
  • Retrouver la conception de Don Bosco à propos de la complémentarité et de la spécificité des deux formes de l’unique vocation salésienne et s’engager sérieusement pour développer la vocation du salésien coadjuteur (cf. CG26, 74).

3.         Simplicité de vie et nouveaux fronts d’action

Objectifs à atteindre : 

  • Donner un témoignage crédible d’une pauvreté évangélique, portée dans la vie personnelle et dans la vie communautaire selon l’esprit du Da mihi animas, caetera tolle, qui nous rende solidaires avec les pauvres et nous permette d’effectuer des choix courageux en faveur des jeunes qui se trouvent le plus dans des situations de besoin et de risque (CG 26, 86.90.105).
  • Relancer le charisme salésien en Europe (CG26, 108).
  • Etablir de nouvelles formes de présence plus souples et revoir le modèle de gestion des œuvres pour une présence éducative et évangélisatrice plus efficace (cf. CG26, 100.112).

La deuxième partie présente l’application de ces priorités d’animation et de gouvernement dans les différents secteurs, qui en ont mis au point l’exécution dans les principaux domaines d’animation de leur secteur. Aux dicastères définis dans les Constitutions – formation, pastorale des jeunes, famille salésienne, communication sociale, missions salésiennes, économat général – nous avons retenu opportun d’ajouter une section de la programmation du projet sur le thème de la fidélité religieuse et de la discipline religieuse, en accueillant ainsi la réaction positive que l’Assemblée capitulaire a exprimée à ce propos.

La troisième partie, enfin, reprend les priorités et les applique dans chaque Région. Ici cependant se trouvent seulement les objectifs qui concernent plus spécifiquement chacune des Régions, ainsi que les interventions correspondantes.

Dans son ensemble, la programmation du projet reflète la structure hiérarchique et fonctionnelle de la Congrégation, avec des priorités valables pour l’entière Congrégation, des domaines d’animation qui concernent en propre chaque secteur, et une application dans chaque Région qui tient compte du contexte de cette dernière.

Un Projet au service de l’identité charismatique et de la passion apostolique

Si tout le CG26 avait comme thème secondaire “l’identité charismatique et la passion apostolique”, le Projet veut avant tout mettre en évidence notre identité ; c’est pourquoi la première priorité est de “revenir à Don Bosco pour repartir de lui”. Aller à la source du charisme et de notre identité représente pour nous le désir non seulement d’une fidélité au passé, mais aussi d’un engagement pour trouver un chemin d’avenir. On sait que dans les organisations l’identité est considérée comme un facteur central et déterminant pour la vitalité et pour la réussite. Pour nous aussi, la solidité et la force intrinsèque de notre identité garantissent la possibilité pour notre Congrégation de se maintenir dans le temps, ainsi que la possibilité d’être significative. Dans cette ligne, les “provocations” du calendrier, comme le 150ème anniversaire de la fondation de la Congrégation en 2009, le centenaire de la mort de don Rua (2010), la période de trois années pour préparer à 2015, représentent de puissants stimulus qui doivent concerner tous les confrères et toutes les structures.

De l’identité prend forme la mission, au moyen de laquelle nous voulons répondre aux exigences des confrères, des collaborateurs et de nos destinataires, en respectant les particularités culturelles des différents pays et des divers contextes et, dans le même temps, en poussant à l’esprit d’initiative, de manière que tous sentent qu’ils sont des protagonistes coresponsables de la Congrégation.

Revenir à Don Bosco pour repartir de lui, l’urgence d’évangéliser et les nouveaux fronts d’action nous donnent la vision de l’itinéraire futur que l’entière communauté salésienne s’est engagée à parcourir. Réchauffer le cœur des confrères – comme je le disais lors du discours de clôture du CG26 – signifie proposer un chemin mystagogique, un authentique itinéraire spirituel à travers les trois “lieux” de la spiritualité, de la communauté et de la mission. L’urgence d’évangéliser comporte de regarder le monde tout entier comme terre de mission, dans la conscience cependant qu’il n’existe pas d’authentique évangélisation si elle ne touche pas l’âme de la culture. Les nouveaux fronts d’action, enfin, représentent le monde de la marginalisation et du malaise des jeunes, par lequel nous sommes provoqués et auquel nous sommes appelés, en ayant bien clairement présent le critère de prédilection : “ donner davantage à ceux qui dans la vie ont le moins reçu ”, avec l’impératif de sortir de nos murs et de trouver de nouvelles formes d’opposition au mal qui tenaille la vie, le progrès vers la maturité, la réalisation, le bonheur des jeunes, en ayant un projet éducatif spécifique formulé dans l’orbite des droits de l’homme. En d’autres mots, le moment est arrivé d’innover dans notre service éducatif et pastoral, ce qui implique le changement de mentalité auquel font allusion les processus à mettre en œuvre, et de “re-focaliser” nos destinataires.

Comme Don Bosco nous avons besoin d’être des lecteurs attentifs et perspicaces de l’histoire, de faire nôtre son imagination apostolique, son courage pour une action non seulement palliative mais transformatrice. Comme pour Don Bosco tout cela sera possible, à condition que nous soyons passionnés dans notre esprit et dans notre cœur. Comme vous pouvez le voir, chers confrères, ce qui continue à constituer notre asset fondamental, ce sont nos propres ressources personnelles, c’est-à-dire chacun de vous, chacun de nous. 

En guise de conclusion

En plus du Projet d’ensemble, les Conseillers ont élaboré leur propre programmation en précisant “qui, comment, quand” se réaliseront les diverses interventions et en donnant des critères d’évaluation, de manière que nous puissions traduire dans la vie tout ce que nous avons assumé lors du Chapitre Général comme expression de la volonté de Dieu en faveur des jeunes, surtout de ceux qui sont les plus pauvres et le plus dans le besoin.

Nous nous sommes engagés, en tant que Conseil, à effectuer deux vérifications, l’une au milieu de la période des six années et l’autre à la fin, celle-ci également en vue du CG27.

Il me semble juste de dire que dans l’élaboration du projet nous avons aussi pris en considération les décisions du CG26 qui concernent spécifiquement le Conseil Général : la coordination des trois Régions de l’Europe, le fait de confier au Vicaire du Recteur majeur l’animation de la Famille Salésienne pour une autre période de six années, l’exigence d’une coordination institutionnelle des dicastères pour la mission, et nous avons fixé la date pour la vérification des structures d’animation et de gouvernement central de la Congrégation (cf. Documents capitulaires, nn. 115-118).

Très chers confrères, je conclus en rappelant que le CG26 a voulu enflammer le cœur de chaque salésien de la passion spirituelle et apostolique de notre bien-aimé Don Bosco. En vous présentant le Projet d’animation et de gouvernement du Recteur majeur et de son Conseil, je ne voudrais rien faire d’autre que de vous encourager à l’assumer et à faire en sorte qu’il devienne non pas la lettre qui tue, mais l’esprit qui vivifie.

Je confie à Notre-Dame, en la fête de sa Nativité, la réussite de ce Projet. Qu’Elle nous ouvre avec générosité au dessein de Dieu et nous enseigne à modeler notre vie sur celle de Son Fils, qui est venu pour faire non pas sa propre volonté, mais celle de son Père.

Avec mon affection, en Don Bosco

P. Pascual Chávez Villanueva
Recteur majeur