Recteur Majeur

BS 2020-03: La Politique du Notre Père

LA POLITIQUE DU NOTRE PÈRE

Fruit des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, un beau “Notre Père” à vivre dans le quotidien

Chers lecteurs du Bulletin Salésien,

Je vous salue en ce temps de Carême, alors que les Salésiens de Don Bosco célèbrent le 28ème Chapitre Général, à Turin-Valdocco. C'est ici que Don Bosco a commencé sa mission avec ses premiers garçons, c'est ici que nous sommes nés, nous, les Salésiens. C'est ici qu’avec sa mère (j’aime le dire ainsi), il a fondé le premier Oratoire salésien, et c’est précisément elle qui a été la mère de ces « sans-abri » du moment.

Au cours de ces six années, j'ai souvent choisi, dans mes messages, de vous raconter certaines des expériences que j'ai vécues au cours de mes voyages dans le monde salésien.

Aujourd'hui, je vous propose quelque chose de simple et de différent, et j'espère que vous trouverez cela intéressant ou, du moins, que cela vous permettra de vous « connecter » quelques minutes.

Voici de quoi il s’agit : pendant les Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, un fruit magnifique a mûri sur l'arbre de ces belles journées de réflexion : le « Notre Père » de la Famille Salésienne. Un « Notre Père » où chaque phrase a été traduite et concrétisée pour aujourd'hui, comme expression de notre engagement.

Je vous propose de le lire et de voir s'il y a au moins une phrase que vous aimeriez garder, qui vous ferait sentir que vous êtes en totale harmonie avec elle. Je peux vous assurer qu'en tant que Famille Salésienne et Amis de Don Bosco, nous voulons vraiment traduire le Notre Père dans notre vie de tous les jours.

Voici notre prière

Tu es notre Père ! Père de miséricorde infinie ; non pas une présence petite ou insignifiante, mais une présence infinie de sainteté et d'amour qui éduque patiemment ses enfants.

Que ton règne vienne ! celui que Jésus a commencé en ce monde pour accomplir la mission que tu lui as confiée ; nous accueillons sans réserve ce que tu as l'intention de faire pour nous et pour les jeunes.

Nous reconnaissons ta volonté en vivant la dynamique de ton Royaume, la dynamique de l'Esprit de Pentecôte qui nous incite à la mission, à donner des signes de libération et de réconciliation au milieu des hommes, tes enfants et nos frères.

Sur la terre comme au ciel. Avec les jeunes, comme Don Bosco, nous proclamons ton OUI à la vie en plénitude pour chaque jeune et pour tous les jeunes, afin qu'ils soient des citoyens et des chrétiens engagés sur terre et des habitants heureux pour toujours au ciel.

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour, le pain nécessaire à la vie, afin que le Royaume de Dieu se manifeste quand tu satisfais nos besoins et que nous puissions aussi dire que ta grâce passe à travers l'œuvre de nos mains, et que ce n'est pas l'avidité de la possession, mais le partage avec les pauvres qui peut nous stimuler.

Pardonne-nous nos offenses, car nous sommes faibles, mais tu nous appelles à guérir les blessures des jeunes. Aide-nous à mettre en pratique le Système Préventif avec patience, magnanimité, en soutenant avec amour les jeunes qui font des erreurs, dans un dévouement exemplaire, joyeux, souriant et dans le travail quotidien.

Ne nous laisse pas entrer en tentation, la tentation de regarder en arrière, de regarder dans la mauvaise direction, de nous opposer à l'Esprit, de faire rougir le Maître devant le tribunal des hommes, des modes, des idéologies, de la flatterie des puissants, devant notre conscience.

Délivre-nous du mal. Fais que nous ne doutions pas de Toi : que ne doutions pas que, malgré tout, Tu présides avec sagesse à l'histoire du monde ; que nous ne doutions pas que Tu veuilles que nous nous engagions, comme éducateurs, à libérer les jeunes du désespoir et de toutes leurs prisons.

Délivre-nous du mal indicible qui consiste à rester loin de ton visage pour toujours. Pour cela, nous te prions, envoie-nous l'Esprit Saint, afin qu'il guérisse les blessures du corps, du cœur et de l'esprit, et réveille en nous l'espérance de continuer, avec joie, la mission que notre père Don Bosco nous a indiquée. Amen

 

Je vous souhaite les meilleures choses et tout le bonheur possible au nom du Seigneur.