Recteur Majeur

A mes chers confrères Provinciaux : Message pour l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie 2021

Prot. 21/0333
Rome, le 14 août 2021

A mes chers confrères Provinciaux
En vos sièges

Mes chers Confrères, j'adresse en ce moment mon salut fraternel et affectueux à chacun de vous dans votre Région. Nous voici à la veille de la grande fête mariale de l'Assomption de notre Mère au ciel, et de l'anniversaire de la naissance de notre bien-aimé père et fondateur Don Bosco. A ces dates importantes, j'ai voulu vous rejoindre de manière simple et informelle, comme en d'autres occasions, comme un frère qui veut être aux côtés de ses frères Provinciaux, premiers collaborateurs du Recteur Majeur pour veiller sur la vitalité et la fidélité de notre charisme.

  1. Avant tout, je tiens à te dire Merci, cher Provincial. Merci au nom de Don Bosco pour ton service généreux, pour ton dévouement, parce que tu fais tout ce qui est en ton pouvoir pour aider nos confrères à rester sains et solides dans leur vocation, et merci aussi de continuer à opter, avec le cœur de Don Bosco, pour les jeunes les plus humbles. Je peux t'assurer encore une fois que les membres du Conseil général et moi, nous voulons être à tes côtés et à ta disposition.
  2. Je souhaite aussi continuer à t'inviter à placer toute la Province dans le climat des décisions courageuses auxquelles la Congrégation nous invite depuis le CG28, à travers les huit lignes programmatiques qui doivent guider ce sexennat, bien évidemment selon la réalité de chaque Province. N'hésitez pas à continuer de rêver d'une Province courageuse, résolue, tant qu'il s'agit de faire le bien. Comme l'a fait Don Bosco, nous pouvons aller très loin, jusqu'à « la témérité », si c'est pour le bien des jeunes, au nom du Seigneur.
  3. Prenez grand soin de la formation et des confrères en formation. Donne-leur la priorité, cher Provincial. Nous avons là un grand enjeu, un avenir plein de fraîcheur et d'espérance pour notre Congrégation si nous le faisons bien, si nous agissons avec vision, si nous prenons les bonnes décisions.
  4. Je suis conscient que ces derniers mois ont été très difficiles (déjà plus d'un an et demi) pour nous tous. Aux difficultés du Covid s'ajoutent dans certains pays la conjoncture politique, l'instabilité, la précarité économique, et la guerre ou la guérilla. Ces derniers mois, j'ai beaucoup pensé à certaines nations telles que l'Éthiopie, le Myanmar, l'Inde, certaines nations du continent africain déchirées par des conflits internes et le terrorisme dans diverses nations ; j'ai pensé au Brésil, au Venezuela, à certains pays d'Amérique centrale, etc. Bref, je vous assure que la liste est très longue. Je vous assure également que chaque jour je pense à vous, à votre animation et à votre réalité exigeante. Mais nous savons en qui nous avons mis notre confiance, comme l'a fait l'apôtre Paul.
  5. C'est mon fervent espoir que nous nous retrouverons bientôt lors des retraites spirituelles que nous tiendrons avec tous les Provinciaux et leurs Conseils. Ce sera un moment très important dans l'animation de la part du Recteur Majeur, mais aussi pour la suite de votre service d'animation. Ces jours-là, nous pourrons partager tellement de choses. Je serai heureux de rencontrer et saluer chacun de vous personnellement.
  6. Pour terminer, je voudrais vous demander de nous aider à réaliser une bonne initiative. J'espère que vous le prendrez avec intérêt et que vous pourrez le soutenir par l'intermédiaire de vos Délégués provinciaux à la Communication. Il s'agit du Festival Mondial du Film de la Jeunesse Don Bosco (DBGYFF). Je vous encourage fortement à recommander à tous nos confrères de prendre cette initiative comme une opportunité pour toucher les jeunes, les encourager et les motiver. En effet, c'est notre première tentative en tant que Congrégation salésienne d'unir tous nos jeunes du monde entier et de les inviter à exprimer leurs talents créatifs à travers le cinéma et leur créativité en tant que réalisateurs. Ce festival est notre fête. Le nom de Don Bosco résonnera dans l'esprit et le cœur des jeunes des 134 pays où nous sommes présents, et notamment les 18 et 19 novembre, lorsque nous projetterons les films que de nombreux jeunes sont déjà en train de préparer. J'espère et je rêve que ce festival du film devienne un excellent outil pour accueillir, encourager et responsabiliser nos jeunes chaque année. Cette initiative SDB pour l'ensemble du monde salésien nous offre également une merveilleuse opportunité de nous connecter avec la sensibilité des jeunes de toutes les nations, de leur offrir cette plate-forme créative mondiale pour construire et présenter leurs rêves et leurs aspirations. Le thème du concours de cette année est le suivant : « Animés par l’espérance » (en harmonie avec l'Étrenne 2021) ; nous voulons encourager nos jeunes à devenir des ambassadeurs de l'espérance, par leur participation et leur création artistique.

C'est pourquoi, chers Provinciaux, je vous demande seulement, à travers vos Délégués, d'essayer de faire avancer et dynamiser cet énorme projet dans vos Provinces et dans vos pays. Je vous rappelle que nous sommes fils d'un grand rêveur. Je suis convaincu que Don Bosco est fier et heureux de cette initiative d'unir, d'encourager et de motiver les jeunes de manière créative vers le bien commun.

Que le Seigneur bénisse chacun de vous, que notre Mère Auxiliatrice continue à prendre soin de notre Congrégation et à tout faire, comme pour Don Bosco, et que notre Père Don Bosco continue à prendre soin de sa Congrégation dans cette portion qui vous est confiée pour la guider, la soigner et la protéger en donnant la vie.

Avec mon affection sincère, je vous envoie mes salutations,