SDB Ressources

Priorités sur la Synthèse, Synthèse globale, 8 mars 2014

Synthèse globale, 8 mars 2014
Priorités sur la Synthèse

SIGLES UTILISEES
C 1-2-3-4         =  Commission 1-2-3-4
Cg                   = Commission juridique

Le fort témoignage de Pape François et les lignes directrices de son enseignement contenues dans l'exhortation Evangelii Gaudium, engagent la vie consacrée salésienne dans une sérieuse et courageuse conversion et révolution avec des implications évidentes pour notre mission éducative et pastorale (Cg). Il a été jugé souhaitable la mise en œuvre de Evangelii gaudium selon notre charisme, en en assumant en plus des contenus la fraîcheur de langage (C 3), en plaçant un « signe prophétique » pour le renouvellement de la Congrégation (C 1 ; C 3).
En général, il est à noter que les documents des Chapitres Généraux précédents (en particulier 23-24-25) n'ont pas été convenablement approfondis dans les contenus et réalisés dans leurs indications opérationnelles, selon les Constitutions et Règlement ; on se demande comment récupérer cette lacune, en accompagnant les confrères dans l'assimilation et dans la  traduction éducative-pastorale par des processus appropriés (C 4, Cg).
PRIORITE : C 1; C 3

1. POUR UNE FRATERNITE EVANGELIQUE : VISIBLE, CREDIBLE ET FECONDE

    1. Le danger d'être facilement considérés comme « travailleurs sociaux » plutôt que comme pasteurs capables d’accompagnement spirituel exige de notre part le soin de notre vocation, en témoignant la primauté de Dieu (C 4) : cette priorité donne du sens à notre vie consacrée et communautaire (C 3), elle nous fait éviter le risque de nous laisser absorber par les activités, en oubliant d'être essentiellement de « chercheurs de Dieu » et témoins de son amour parmi les jeunes et les pauvres. Dans le monde postmoderne, en fait, en ayant à faire avec des jeunes qui ont grandit dans cet environnement sécularisé, nous confrères sommes appelés à relever le défi d’une adéquate inculturation, en considérant l'ouverture à la transcendance et les exigences plus profondes de la personne humaine. Le défi clé consiste à trouver des moyens créatifs pour affirmer l'importance des valeurs spirituelles, en témoignant la rencontre personnelle avec le Dieu de la vie, de l'amour, de la tendresse et de la compassion. Cela exige que nous favorisions l'expérience de foi et la rencontre avec Jésus Christ, compte ténu que le jeune postmoderne exige tangibilité, cohérence et crédibilité de notre style de vie (C 1).

PRIORITE : C 1; C 2; Cg

    1.  
    2. La vocation du coadjuteur doit être valorisée avec plus de courage : Identité, spécificité, complémentarité sont les coordonnées clé (C 4).

PRIORITE : C 3; C 4; Cg

    1.  
    2. Dans la culture postmoderne, qui exalte l'importance de l'individu, nous devons repenser sérieusement notre compréhension de la communauté et la restructurer en conséquence (C 1). L'esprit du Da mihi animas est parfois juste un slogan qui n'inspire pas le style personnel et communautaire de vie et nos projets. Nous partageons l’exigence d'un chemin ultérieur pour la pleine prise en charge des lignes directrices du CG25. En fait, dans certaines communautés difficilement nous réussissons à vivre des expériences fortes de spiritualité, de discussion et de travail en commun, de  correction fraternelle. L’engagement pour l'éducation des jeunes à la foi (CG23) et le modèle pastoral du CG24 aussi, n'ont pas été assumés avec la même profondeur dans toute la Congrégation (Cg). Le témoignage de fraternité entre confrères d'une même communauté, ne nous permet pas toujours d'être au cœur de l'animation des CEP en tant que « experts et constructeurs de communion » (Cg).

PRIORITE : C 3
 

    1.   
    2. Compte tenu des statistiques de la Congrégation, il faut d'abord examiner nos activités, en donnant la préférence à la vie fraternelle dans des communautés significatives qui vivent la mission de commun accord, ont le temps d'écouter la Parole de Dieu ensemble (C 2, C 4), en donnant témoignage avec la vie plus qu’avec les paroles.

PRIORITE : C 2; C 3; C 4

    1.  
    2. Le directeur, pour accomplir de manière adéquate son rôle d’animateur, qu’il soit soumis à une formation permanente, y compris la formation au leadership et à l'accompagnement spirituel. En outre, il ne doit pas occuper trop de tâches (C 1).

PRIORITE : C 1; C 2; C 3

    1.  
    2. Dans la réflexion sur l'identité du SDB est nécessaire de prendre en compte la présence de nombreux confrères âgés ; dans certaines de nos communautés ils sont la majorité. C’est nécessaire une réflexion partagée pour former et d'aider tous les SDB vivre en plénitude leur vocation consacrée salésienne, même quand on ne peut plus être « physiquement » parmi les jeunes, ou l'âge empêche un engagement éducatif et pastoral direct (Cg; C 4).

PRIORITE : C 4

    1. La gestion et le maintien des structures est en train de nous demander trop de ressources personnelles et économiques (Cg). Il faut repenser les milieux où travailler et les choix sur ce qu'il faut faire comme SDB (Cg) en sustentant la mentalité de planification (C 4).

PRIORITE : Cg
 

  1. FORMATION SDB & LAICS
    1. A la lumière des défis émergents et dans la perspective de la formation permanente, à comprendre comme une attitude qui accompagne toutes les saisons de la vie consacrée salésienne, nous avons besoin d'une révision essentielle de nos chemins formatifs (Cg), avec une attention particulière à la vie affective et relationnelle (C 3) en évitant des propositions similaires, en personnalisant le parcours formatif (Cg, C 4), en le rendant plus adhérent à  la réalité (C 4). Devient un défi la formation du salésien à la vie fraternelle en communauté, à la profondeur spirituelle et à la vie simple et pauvre en partage avec nos destinataires (C 2), en assurant l'ambiance formative tant dans la communauté locale comme en celle provinciale (C 1).

PRIORITE : C 1; C 3; C 4; Cg

    1. Malheureusement, la sensibilité vocationnelle n'est pas encore entrée dans la mentalité commune des confrères salésiens (C 1, 2). Il faut donner de l'importance à la « culture vocationnelle », dans laquelle insérer également le travail avec les familles (C 3) et l’accompagnement vocationnel pour tous les jeunes (C 2). Que l’animation vocationnelle soit toujours plus à l’intérieur de la pastorale des  jeunes et en unité avec la formation initiale (en manière particulière avec le prénoviciat) (C 4).

PRIORITE : C 3; Cg (propose de le déplacer au champ n° 3)

    1.  
    2.  
    3.  
      1.  
      2.  
      3. Faibles ou inexistants les effectifs parcours de formation permanente (Cg), comprise comme un engagement constant à l'auto-renouvellement (C1), qui doit être une mesure haute de la vie chrétienne pour aider le SDB tout au long de sa vie à prévenir fragilité, chutes, l'abus... (Cg).

PRIORITE : C 2; Cg

      1.  
      2.  

2.5.6.

    1. Les défis de la multi culturalité, de la complexité, de la fragilité psychologique, de l’inconsistance vocationnelle, du relativisme moral, des insuffisantes racines de l’expérience de foi, nous trouvent souvent mal préparés (C 3, C 4). À la lumière de la lettre du RM Vocation et formation (voir ACG 416), sont importants les choix suivants : a) la connaissance du système préventif comme spiritualité salésienne, b) la formation des formateurs, non seulement académique, mais aussi pastorale, c) l'attention à l’aspect anthropologique de la formation, en passant du modèle « par objectifs » à un modèle considéré comme un processus de maturation soit pour les confrères en formation, soit pour les formateurs, d) la formation au leadership, e) la formation spécifique pour les directeurs, f) la direction spirituelle de salésiens pour un accompagnement vocationnel permanent, g) la formation personnalisée et l'accompagnement des jeunes confrères, en impliquant la communauté (C 2).

PRIORITE : C 4

    1. La question fondamentale sur la formation est de savoir comment aidons-nous les candidats et les jeunes confrères à faire l'expérience de Dieu, à vivre dans des communautés fraternelles et d’aller vers les jeunes (1 C), avec un esprit missionnaire (C 4). Les premières étapes de la formation des SDB doivent être toutes orientées vers la construction d'une identité consacrée salésienne intégrée, comme homme, comme religieux, comme éducateur et évangélisateur des jeunes, en particulier les plus pauvres et les nécessiteux. La formation dite initiale affectera profondément l'identité du consacré salésien uniquement s’il  assumera pleinement l’actuelle condition juvénile comme un point de départ, dans ses riches potentialités et ses fragilités. Il est nécessaire d’éviter de réduire les objectifs de la formation initiale à la sphère intellectuelle, en négligeant les aspects  affectifs et relationnels (Cg).

PRIORITE : C 1; C 2; C 4

    1. La formation est une priorité : de ce fait il faut soigner la qualité des formateurs (CG, C 1, C 4) comme garantie de fidélité et correct discernement à la lumière de la Parole de Dieu et la sobriété des milieux formatifs, dans le respect et la valorisation des diversités culturelle. Ainsi, notre témoignage sera également source vocationnelle (C 3).

PRIORITE : C 3
 

    1. .
    2. Dans certaines Provinces, on a réalisé un bon travail de formation des Laïcs et avec les Laïcs. En d’autres Provinces on remarque, toutefois, un défaut dans l’offre d’attention qui leur est due, à leur travail, à leur remarquable responsabilité dans la conduite de la mission éducative et pastorale avec les SDB. Elle n’est pas absent non plus, dans le rapport avec les laïcs, une permanente mentalité cléricale (Cg). En particulier :
      1. Trop souvent, les laïcs sont uniquement considérés comme collaborateurs et manque un sérieux processus de formation pour eux et avec eux, en ce qui concerne le charisme salésien et la mission, non seulement du point de vue de leurs compétences professionnelles (Cg, C3). Il faut poursuivre une véritable coresponsabilité charismatique avec les laïcs nos collaborateurs, en accueillant pleinement le CG24 et en développant des itinéraires communs de formation sdb et laïcs (C 4). Pour ce faire, nous devons renforcer, au sein de la Congrégation, la formation « à la démocratie », c’est-à-dire à la participation, au dialogue, à la recherche de consensus, comme indiqué dans les Constitutions et Règlements (C 1).

PRIORITE : C 1; C 3; Cg

      1.  Il est nécessaire de confier à un Dicastère la tâche de soigner la formation des Laïcs qui partagent notre mission éducative. Il est souhaitable que cette dimension soit cultivée grâce à la collaboration étroite et efficace des Dicastères de la Formation et de la Mission Salésienne. De plus en plus pour l'avenir du charisme, non seulement en Europe, sera nécessaire de penser à la formation SDB et Laïcs comme une seule dimension d'animation et de gouvernement (Cg).

PRIORITE : C 2; Cg

 

  1. LA MISSION : NOTRE PRESENCE PARMI LES JEUNES
    1. Il faut un plus grand engagement pour une compréhension renouvelée de la pratique du Système Préventif dans les conditions sociales et ecclésiales qui ont évolué, au-dedans et au-dehors de nos Communautés éducatives-pastorales. Il est également urgent de développer une réflexion théologique et pédagogique sérieuse du rapport entre éducation et évangélisation, en donnant plus de force à notre explicite proposition évangélisatrice, en projetant de nouvelles et prophétiques expériences de présence parmi les jeunes (assistance salésienne : C 1) sans se laisser trop conditionner par les structures à gérer et à administrer (Cg). Les salésiens restent peu de temps parmi les jeunes en gaspillant les opportunités d'être témoins de l'Evangile (C 2). Nous risquons d'avoir une distance mentale et de projet, avant encore que physique, de jeunes et de pauvres (Cg, C3). Il n'est pas rare, d'ailleurs, de repérer  parmi nous une mentalité cléricale (C 2). Ce sont les jeunes et non pas le maintien des œuvres qui doivent être au centre de nos attentions et soins. Que la mission soit vécue par une communauté accueillante envers les jeunes et essentielle et sobre dans sa vie (C 4).

PRIORITE : C 1; C 2; C 3; C 4; Cg

    1. Il est nécessaire de repenser la pastorale de façon « extravertie » et « missionnaire », en commençant non par les structures, mais par les jeunes et leurs besoins les plus profonds, en dialoguant avec la culture de notre temps (C 4) et en atteignant les périphéries existentielles (C 4).

PRIORITE : C 1; C 4

    1. Il faut trouver des formes d'expression appropriées pour vivre le système préventif par rapport aux nouvelles sensibilités du monde d'aujourd'hui (C 2), en se rendant disponible pour l'accompagnement des jeunes dans nos œuvres (C 3), avec courage et compétence (C 4).

PRIORITE : C 1; C 2; C 3; Cg

    1. Il faut rejoindre les jeunes à partir de leur désir implicite de spiritualité jusqu’à une proposition explicite du message chrétien. Le ministère propose une catéchèse qui conduit à la rencontre avec Dieu au-delà de la simple transmission des contenus de la foi (C 2).

PRIORITE : C 2

    1. La pastorale n’assure pas suffisamment de parcours de maturation vocationnelle ; conformément au CG 23, il faut soigner avant tout les itinéraires de foi des jeunes gens qui s’ouvrent au don de leur vie pour le Seigneur (C 4).

PRIORITE : C 3

    1. Dans la coresponsabilité entre SDB et Laïcs souvent la criticité vient de SDB : il ne suffit pas d’être ouvert aux Laïcs seulement à cause du manque de SDB ; il est nécessaire de développer l'identité et la vocation laïcale dans la vie et dans l’action de l'Église. C'est dans cette perspective que sera stratégique, pour l’aujourd'hui et l'avenir du charisme salésien, notre engagement à soigner beaucoup la présence simultanée de nous et des laïcs au milieu de jeunes. La coresponsabilité de l'unique mission éducative-pastorale nous amène à vivre des parcours formatifs clairs, solides et partagés (Cg).

PRIORITE : C 1; C 3; C 4

  1. ANIMATION ET GOVERNEMENT

 

    1.  
      1.  
      2.  
      3.  
      4. Pour cette raison, il faut redéfinir le rôle du directeur à l’intérieur des nouvelles dynamiques dans le contexte des œuvres salésiennes (C 3, C 4).

PRIORITE : C 2

    1. Il est  nécessaire de repenser les modalités de travail au sein du Conseil Général afin de promouvoir une plus grande collégialité-collaboration et interaction entre les trois Dicastères de la mission et entre eux et le Dicastère de la formation, entre le Conseil Général et les Provinciaux, entre les Provinciaux et les Communautés locales (Cg, C 2). Une impulsion majeure dans cette direction faciliterai au niveau provincial également l'intégration souhaitée entre la pastorale de jeunes, l’animation vocationnelle et la formation (C 4). Il est également nécessaire, en tant que gouvernement central, provincial et local, d’accorder une attention particulière au processus de l'inculturation du charisme et aux conséquences sur les processus formatifs des confrères (C 2).

PRIORITE : C 2; Cg

    1.  
    2.  
    3. On demande une révision des tâches du Vicaire du RM, en particulier en ce qui concerne son engagement à propos de la discipline religieuse. Les situations problématiques impliquant les SDB doivent être réglées rapidement, avec charité et clarté (Cg).

PRIORITE : C 3

    1. Il est urgent de repenser les tâches du Régional, trop absorbé par les visites extraordinaires et peu présent dans la coordination des processus et des organismes entre les Provinces, et non pas à proximité des Provinces mêmes (Cg). On pense qu’il puisse avoir une plus grande autorité dans certains domaines (par exemple dans la formation) (C 4).

PRIORITE : C 3

    1. Aux Provinces et aux Communautés arrivent trop de input depuis  le Centre pas toujours coordonnés. On souhaite une considérable simplification des objectifs d'animation et de gouvernement qui émergeront du CG27 et du programme du sexennat afin d'éviter la dispersion et la fragmentation des interventions d'animation entre les différents niveaux : mondial, provincial et local (Cg).

PRIORITE : C 3; Cg (propose de le déplacer en tête au champ n°4)

    1. On nécessite d’un Bureau Juridique Central en mesure de soutenir la croissance des demandes locales (C 4).

PRIORITE : C 3

    1. Dans le secteur Economie, on a apprécié la relation de l'Econome général ; en même temps, il est nécessaire de procéder à une remise en cause radicale de la modalité d'organisation de la Maison Généralice et de la Direction Générale. La contribution économique des Provinces qu’il soit déterminé avec des critères établis par le CG27 et impliquant les Régions pour la détermination de la cotisation de chaque Province (Cg).

PRIORITE : C 2; C 3
 

    1.  
    2. Qu’on ne travaille pas dans ce domaine individuellement mais en équipe avec la participation des laïcs compétents et des systèmes de contrôle à tous les niveaux (en associant pauvreté, témoignage,  professionnalisme, transparence : entre les maisons d'une province, entre la Direction Générale et les provinces et vice-versa) (Cg).

PRIORITE : C 1
 

    1.  
    2. En Congrégation, on constate dans le domaine économique et de gestion, des  pratiques inadéquates pour manque de professionnalisme, de contrôle, de gestion trop personnelle, de manque de transparence, communication et solidarité (C 4). Il est nécessaire d'établir des groupes de travail constants et professionnels à différents niveaux, en prévoyant des procédures standard et en favorisant plus de contrôle (audit) au processus administratif. Il est nécessaire de favoriser une plus grande simplicité et sobriété de la vie, dès les premières étapes de la formation (Cg), en cherchant constamment un style de vie plus simple, pauvre et de la solidaire (C 3).

PRIORITE : C 3; Cg