Sainteté Salésienne

J.Kowalski

ARCHIVES:

 

Béatifié 13/06/1999

À l'école avec les salésiens à Oswiecim (Auschwitz)

Joseph Kowalski est né à Siedliska, près de Rzeszów, en Pologne, le 13 mars 1911, de Wojciech et Zofia Borowiec, septième de neuf enfants. Ses parents, catholiques pratiquants, étaient des fermiers qui possédaient une ferme modeste.

Après l'école primaire, ils l'ont inscrit au collège salésien d'Oswiecim (Auschwitz). Giuseppe s'est immédiatement distingué par son engagement à étudier et à servir, et par sa joie sincère. Il a rejoint la Société de l'Immaculée et l'Association des Missionnaires, dont il est ensuite devenu le président.

Il est littéralement tombé amoureux du charisme salésien et de son fondateur, dont il a essayé de prendre l'exemple en toutes choses: engagement dans l'animation joyeuse de fêtes religieuses et civiles, présence apostolique parmi ses compagnons et, en particulier, le primat de la vie spirituelle.

Dévotion à Marie Auxiliatrice et à l'Eucharistie

Jeune étudiant, il a commencé à écrire son journal intime, qui nous transmet la dévotion à Marie Auxiliatrice et à l'Eucharistie: «Oh ma mère - a-t-il écrit -, je dois être saint parce que c'est mon destin. O Jésus, je t'offre mon pauvre cœur [...]. Accorde que je ne m'éloigne jamais de Toi et que, jusqu'à la mort, je reste fidèle: meurs plutôt que de t'offenser, même avec un petit péché. Je dois être un saint salésien, comme mon père Don Bosco ".

Profession salésienne, ordination

Il a fait sa profession temporaire en 1928 à Czerwinsk et a reçu son ordination sacerdotale le 29 mai 1938 à Cracovie. Il a été nommé secrétaire provincial. Il s'est occupé d'une chorale de jeunes dans la paroisse et s'est occupé des jeunes les plus difficiles.

la Gestapo a capturé Don Kowalski avec onze autres salésiens

En 1939, la Pologne était occupée, mais les salésiens poursuivaient leur travail éducatif. C’est la raison principale de l’arrestation dramatique du 23 mai 1941: la Gestapo a capturé Don Kowalski avec onze autres salésiens travaillant à Cracovie. Initialement, il a été interné à la prison de Montelupich, dans la même ville. De là, il a été transféré au camp de concentration d’Auschwitz le 26 juin et a reçu le chiffre 17 350. Dans le camp de concentration, il s'est adonné secrètement à l'apostolat: il a avoué, célébré la messe, récité le chapelet, tenu des conférences secrètes, notamment sur Don Bosco, renforçant ainsi le désir de se battre pour sa survie dans ses compagnons de prison.

Martyre

Souffrance, harcèlement et humiliation. Découvert avec le chapelet, il refusa de marcher dessus, accélérant ainsi le martyre, qui se déroula à Auschwitz le 4 juillet 1942. Son corps fut d'abord jeté dans le conteneur d'excréments, puis incinéré au crématorium du camp.

Ses concitoyens villageois ont commencé à vénérer sa mémoire, convaincus que son sacrifice avait fécondé les vocations polonaises. Le pape Jean-Paul II était également du même avis et s'intéressait personnellement à la cause de plusieurs martyrs polonais. Finalement, il les a béatifié à Varsovie le 13 juin 1999.

Le décret de martyre a été publié le 26 mars 1999; Béatifié le 13 juin 1999 par Jean Paul II.

 

Ressources en général
SDL
Scarica il file

 

Liturgia
Prière
IT(19 KB)
Scarica il file
Collection et bureau des heures
IT
Scarica il file Scarica il file

 

Documents
LES FRUITS DU SYSTÈME PRÉVENTIF de Pascual Chávez Villanueva
IT
Scarica il file
J. VECCHI: lettre ACS 368 sur les martyrs
IT
Scarica il file
Józef KOWALSKI
IT
Scarica il file

 

Photos
G. Kowalski
(9 MB)
Scarica il file
Photographies de personnes et de lieux
(6.5 MB)
Scarica il file
Les 5 jeunes
(2.4 MB)
Scarica il file

 

Dessins
Dessins de G. Kowalski
(2.2 MB)
Scarica il file
Martyrs polonais
(2.2 MB)
Scarica il file