Sainteté Salésienne

Dorotea Chopitea

 

 

 

 

 

 

Début du procès: le 4 avril 1927; Déclarée Vénérable: le 9 juin 1983

Un caractère énergique, vif, entreprenant

Dorothée Chopitea est née le 5 juin 1816 à Santiago du Chili, dans une famille riche de foi, d`enfants et de biens matériels; trois ans plus tard, la famille alla s`installer à Barcelone. Dorothée montre un caractère énergique, vif, entreprenant, mais plus encore un coeur d`or. A l`âge de 16 ans, elle épouse un excellent jeune homme, Joseph Serra, commerçant et banquier. Ils seront des époux fidèles et heureux pendant 50 ans. Dans leur foyer naîtront 6 filles: Dorothée, Anne Marie, Isabelle, Marie Louise, Carmen et Gesuina.

Sa charité envers tous, surtout les plus pauvres

La préoccupation principale de Dorothée est de vivre vraiment pour Dieu. Elle cultive sa piété: tous les jours, la Messe, la Communion, le Rosaire. Mais le plus extraordinaire, c`est sa charité envers tous, surtout les plus pauvres. Dans son échelle des valeurs, elle mettait réellement en premier lieu l`amour des pauvres: « Les pauvres seront toujours au premier plan de mes pensées ». On l`appelait « l`aumônier de Dieu ».

Une trentaine de fondations

Sa générosité et celle de son mari sont à la source d`une trentaine de fondations: maisons d`accueil, écoles, hôpitaux, ateliers... Quelqu`un a calculé que les sommes ainsi dépensées atteindraient une vingtaine de millions de pesetas (d`il y a plus d`un siècle!). « Cela dépasse le budget de certains organismes de l`État » écrivit à `époque son biographe, don Romolo Piñol. Le 20 septembre 1882, un mois après son veuvage, elle écrivit à Don Bosco: « Je voudrais fonder une œuvre pour les jeunes ouvriers et les orphelins dans les faubourgs de Barcelone ».

« notre maman de Barcelone »

Don Bosco accepta. L`œuvre a vu le jour à Sarrià en 1884. En avril-mai 1886, Don Bosco prend directement contact avec la bienfaitrice, plus que jamais disposée à l`aider. Après la mort de Don Bosco, Doña Chopitea soutint le lancement de trois nouvelle oeuvres, dont le collège Sainte Dorothée à Sarrià, confié aux FMA; elle y consacra les 70.000 pesetas qu`elle s`était réservée pour sa vieillesse. Celle que Don Bosco appelait « notre maman de Barcelone » mourut pauvre le 3 avril 1891. Son corps repose à Barcelone Sarrià.