Rada Zasoby

Atemedia - luglio 2012





















 
1

 
N° 119 Juillet - Août 2012 13ème Année

 
Fête de Marie Auxiliatrice au Collège espagnol

 
SOMMAIRE
Editorial
« Ravive le don de Dieu que tu as reçu » Page 2
La Provinciale
31 mai 2012 : Fête provinciale (A.T.E.) Page 3
Chez les salésiens depuis l´âge de 9 ans Pages 4 - 5
Rétrospectives
Evènements de l’année : Africae Munus, Congrès et Urne Pages 6 - 7
Grands axes de la rédaction : Assistance, Défis et Discernement Pages 8 - 9
Souvenirs : Heureux et Malheureux Pages 11 - 12
Actualités (ATE)
Guinée Eq. - Malabo : Fête de Marie Auxiliatrice au Collège espagnol Page 13
Centrafrique - Damala : Rêve réalisé, Fête, Info-Lycée et Visite Page 14
Centrafrique - Galabadja : Pastorale, Paroisse et Portrait Page 15 - 16
Cameroun - Yaoundé : Fête de Marie Auxiliatrice pas comme les autres Page 17
Cameroun - Théologat : 90 ans du Père Jean-Baptiste BERAUD Page 18
Evènements Page 19

2

Editorial

L es mois de juillet et d´août consti-tuent pour notre communauté pro-vinciale un moment singulièrement riche, non seulement sur le plan de notre service éducatif et pastoral, qui adopte une autre physionomie avec les activités de grandes va-cances, mais aussi sur le plan des célébrations particulièrement signi-ficatives dans le cheminement vo-cationnel des confrères : quatre premières professions, deux profes-sions perpétuelles, cinq ordinations diaconales et huit ordinations pres-bytérales émaillent cette période de l’année.

L’itinéraire de formation initiale se voit ainsi jalonné par des pas suc-cessifs qui mettent en évidence la volonté du candidat de répondre de toutes ses forces à l’invitation du Seigneur à partager plus étroite-ment avec Lui la vie et la mission.

De belles célébrations dont on soigne la préparation et le déroule-ment deviennent le cadre liturgique approprié pour le geste du confrère qui émet sa profession ou qui reçoit le sacrement de l’ordination, et don-nent au peuple de Dieu l’occasion d’être témoin de l’Alliance que le Seigneur veut sceller avec ceux qui sont appelés par Lui à son service.

Des témoins privilégiés de ces gestes, ce sont les membres de ce peuple qui ont déjà vécu cette expérience de réponse à l’ap-pel de Dieu et qui, à l’occasion de la participation à ces célé-brations, peuvent bien faire mémoire de leur propre engage-ment, pour le renouveler au plus profond du coeur.

Pour les confrères qui participent à ces célébrations, avec l’intention de soutenir par leur présence et leur prière les nou-veaux profès ou les ordinands, la liturgie de la profession salé-sienne ou du sacrement de l’ordination devient un moment pro-pice pour revivre leur propre profession ou bien leur propre or-dination, et pour ramener à la mémoire toutes les résolutions prises à ces occasions.

L’apôtre saint Paul, dont nous allons célébrer la fête dans quelques jours, demande à Timothée de « raviver le don reçu de Dieu » quand lui-même lui avait imposé les mains. Nous pou-vons considérer cette invitation comme un appel à raviver dans nos coeurs l’élan de notre consécration apostolique et de notre donation totale à la cause de Dieu.

À votre disposition

Ph. Rigobert

P. Manolo JIMENEZ
Provincial - ATE

3

La provinciale Yaoundé

Juillet - août 2012

R évérend Père Ma-nolo et chers con-frères salésiens !
La fête de la Province qu’on appelait naguère la fête du Provincial est une occasion en or pour faire une autopsie de la fonction du provincial, votre ministère donc ; mais aussi faire un petit parcours de votre vie salésienne, dans une sorte de marche en arrière. La fête pro-vinciale, disais-je, peut aussi être une occasion pour s’offrir une vision panoramique de la Province ATE.

D’abord votre minis-tère, il nous est capital ! Comme chrétiens, religieux, diacres ou comme prêtres. Le code de droit canonique de 1983, fait de vous notre ordi-naire ; et en ce qui concerne notre vie salésienne ici en ATE, conformément aux constitutions, vous ne devrez céder votre place qu’au recteur majeur. Vous occupez donc, une fonc-tion à la fois noble, exaltante, alléchante pour certains, mais combien difficile pour qui-conque a le sens de la respon-sabilité.

Mais que dire de votre personne, Père Manolo ! Ten-tant de parcourir votre vie salé-sienne, avec les faibles données que nous avons, il me vient à l’esprit cette belle phrase de Corneille dans sa belle pièce de théâtre de 1637, je veux bien parler du Cid. « … Je suis jeune, je le sais, mais aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre d’années. Mes pareils à deux fois ne se font pas connaitre. Et pour leurs coups d’essais, veulent des coups de maitre ! » Vous pour-
riez très humblement vous appliquer cette parole, révérend Père Manolo.

Et pourquoi tout cela pour vous Père Provincial ? Vous verrez bientôt pourquoi !
Dans les années 90, vous êtes bom-bardé maitre des novices alors que vous n’avez qu’une trentaine d’années, une mis-sion que vous assumez avec force et douceur en Espagne. Et lorsque le moment arrive pour vous de venir travailler en Afrique, vous prenez en main l’oeuvre titanesque de Kara, oeuvre dont la conception et les ambitions avaient fini par épuiser un bon Père salé-sien ; dans cette localité, vous vous initiez au Kabyé, cette langue, laquelle aux yeux de certains européens ne ressemblerait qu’à un ramassis d’incantations africaines qu’on ne peut maîtriser… Et lorsque vous descendez à Lomé, c’est en Ewé que vous vous faites comprendre…
En 2003 vous devenez Provincial de l’AFO, et là, révérend Père, au volant de votre énigmatique voiture rouge vous par-courez tous les pays de votre province : Sé-négal, Mali, Guinée Conakry, Côte d’Ivoire, Togo, Bénin, Burkina ; bravant le spectre mortifère des coupeurs de routes et autres intempéries propres à l’Afrique.

En décembre 2009, lorsque le Père Chavez vous nomme Provincial de l’ATE, l’opinion est émue ! Votre nomination pro-voque admiration et étonnement.

Que dire enfin de la Province ATE, cette Province dont vous assurez la prési-dence des destinées. D’abord, vous convien-drez avec moi que l’on ne peut pas aisément
parler de l’ATE sans penser au livre des Actes des Apôtres au chapitre 2, les versets 9 à 11. L’écrivain sacré y mentionnait : « Parthes, Mèdes et Elamites, habitants de la Mésopota-mie, de la Judée et de la Cappadoce, du Pont et de l’Asie, de la Phrygie et de la Pam-phylie, de l’Egypte et de la Lybie cyrénaïque, ceux de Rome en résidence ici, tous, tant juifs que prosélytes, Crétois et Arabes nous les entendons annoncer dans nos langues les merveilles de Dieu. »
Nous sommes en ATE, cher Père Manolo, l’une des provinces les plus diversi-fiées, les plus internationales et les plus inter-continentales du monde salésien. Vous seul savez, cher Père Provincial, comment faites-vous pour concilier le catholicisme multisé-culaire de l’Europe, au catholicisme débutant de l’Afrique ainsi qu’au catholicisme minori-taire vécu en contexte interreligieux de l’Asie et au Catholicisme marqué par la théologie de la libération de l’Amérique latine, pour former finalement des communautés salé-siennes en ATE qui témoignent du même et unique Seigneur, Jésus-Christ ! Ce mélange savamment dosé, j’en suis sûr, vous ne le réussissez que parce que vous avez l’habi-tude de naviguer en eau trouble depuis vos jeunes années.

Au risque de trop m’étendre, cher Père, recevez la reconnaissance de nous tous ici présents pour le service d’animation de notre chère et belle Province ATE, aujour-d’hui en fête.

Je vous remercie !

Ph. Rigobert

D. Patrick MPAMA

4

La provinciale

Chez les Salésiens depuis l’âge de 9 ansChez ans

J ean Baptiste BE-RAUD est né le 31 août 1922 à Lo-rette, petite ville située à une trentaine de kilo-mètres de Lyon (France), sur le grande route de Lyon à St Etienne. Le papa, Fleury, maçon, est né à Lorette. La maman, Césarine, née en Savoie, près d’Albertville, est couturière, après avoir été em-ployée de maison. En arrivant dans le foyer, Jean Baptiste y trouve son frère Gilbert, de dix-sept mois son aîné.

A cette époque, la localité qui compte cinq mille habitants possède d’importantes mines de charbon, et des usines métallur-giques se sont installées. A 9 ans, Jean Baptiste rejoint son frère chez les salésiens au Château d’Aix, à quelques 90 kilomètres de Lorette. Cette oeuvre, née après la première guerre mon-
diale (1914-1918), suscitera nombre de vocations. Le 14 sep-tembre 1939, il prononce ses pre-miers voeux chez les salésiens à La Navarre, près de Toulon.

Le 29 juin 1949, il est or-donné prêtre à Lyon. Jusqu’en 1963, vicaire à Toulouse sur la paroisse St Aubin, il est aumônier de la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) pour la Fédération Toulouse-Est. Sous la direction de Sabin St Gaudens, aumônier dio-césain de la JOC, qui deviendra évêque d’Agen, Jean Baptiste par-ticipe plusieurs fois par mois aux rencontres des aumôniers jocistes. Ce sera pour ses premières an-nées de sacerdoce une véritable école de Pastorale et de Spirituali-té.

En 1954, au moment de la guerre d’Algérie, tous les jocistes sont « appelés », avec les autres jeunes, pour défendre « l’Algérie Française ». Avec eux, Jean-Baptiste lance la revue ronéotée « Vents du Quartier ». Les jeunes écrivent, refusent de torturer les « fellagas » faits prisonniers. Jean Baptiste est tenu au courant par les aumôniers des autres mouve-ments. Une campagne nationale enverra ainsi des kilos de corres-pondance de tous les jeunes chré-tiens mobilisés en Algérie, aux responsables des divers mouve-ments, JOC, JEC, JAC, Scouts et autre, regroupés à Paris. Cette documentation pèsera sur l’opi-
nion publique française pour obtenir l’indépendance de l’Algérie.

En 1963, il est nommé curé à Lyon, et délégué national des reli-gieux à la Mission Ouvrière. A ce titre, il organise une rencontre à Turin entre Don Ricceri, 8e succes-seur de Don Bosco, et les dirigeants de la JOC Internationale. Don Ric-ceri, sensible à leur appel, facilitera ici ou là l’aide à l’aumônerie jo-ciste. Le salésien John Trisolini, alors jeune prêtre, participera de longues années au lancement du mouve-ment en Corée et dans toute l’Asie.

En octobre 1968, Jean Bap-tiste part pour un an de recyclage à

5

l’EMACAS, Ecole Missionnaire d’Action Catholique et d’Action Sociale à Lille. A la demande des Editions Fleurus, il rédige pour la collection « Expériences pastorales » une étude sur les efforts de l’Eglise en monde ouvrier. Il publie alors « Mission en secteurs ouvriers » qui sortira au 3e trimestre de 1970. Le Père Michel Menant, au-mônier national de la Mission ou-vrière, assurera la préface. Pendant ce temps, sur une demande de la Congrégation, fin 1969, Jean Bap-tiste part au Chili. Envoyé en pa-roisse dans le sud parmi les mi-neurs de charbon, il voit l’arrivée du Président Allende, puis le coup d’état du général Pinochet. Il de-vient en 1980 le correspondant du quotidien La Croix de Paris.

En 1988, il est appelé avec une équipe de salésiens latino-américains en Guinée Conakry. Au bout de deux ans, il doit quitter
pour raison de santé. Rentré en France, il dirige à Paris, de 1990 à 1994, le Bulletin salésien français, qui a pris le nom de « Don Bosco aujour-d’hui ».

En 1992, le Père Martinelli, sdb, Conseiller mondial à la Communi-cation, l’invite à Rome pour le lancement de l’Agence salésienne ANS. Il en devient l’un des dix-huit premiers correspondants. En 1999, il publie aux Editions du Cerf « Des chrétiens face à la Dictature – Chili, 1970-1988 ». Noël Copin, rédacteur en chef de la Croix, rédige la préface.

Le 2 avril 2000, il arrive à Yaoundé, invité par le Père Provincial, Miguel Olaverri, pour les « Communications Sociales ». Il y assure la pu-blication de « ate.media », revue mensuelle de la Province salésienne de l’ATE, qui regroupe Cameroun, Centrafrique, Congo Brazza, Gabon, Guinée Equatoriale et Tchad. Il assure des sessions de formation de jeunes à la communication, et suscite des rencontres de journalistes, au-tour de St François de Sales. Il fonde avec eux le GFS, Groupe François de Sales.

Le 1er janvier 2002, paraît à Yaoundé la nouvelle édition semes-trielle du « Bulletin salésien de l’ATE», qu’il fonde à la demande du P. Ol-laverri. Il en sera le Rédacteur en chef, jusqu’en octobre 2010. A l’appel du Père José Antonio Vega, devenu Provincial en 2004, il poursuit cet apostolat et collabore avec les Editions Don Bosco. En octobre 2010, le nouveau Provincial, Père Manolo Jimenez Castro, l’envoie comme Formateur au Centre Théologique St Augustin, à Yaoun-dé-Nkol Afeme.

Jean-Baptiste BERAUD, sdb

6

Du 18 au 20 novembre 2012, Benoît XVI est au Bénin

2ème Voyage du pape Benoît XVI en terre africaine. Trois objectifs : Célébration des 150 ans d’évan-gélisation du Bénin ; Hommage au Cardinal Bernadin GANTIN décédé en 2008 ; et, Remise de l’Exhortation apostolique post-synodale “Africae Munus” aux évêques et à toute l’Église d´Afrique.

Congrès Don Bosco au Théologat saint Augustin du 11 au 12 février 2012

Dans la perspective de la célébration du Bicentenaire de la nais-sance de Giovanni Melchiore Bosco (16 août 1815 - 16 août 2015), la Société de saint François de Sales s´est engagée dans une préparation sérieuse et progressive de l´évènement. Cet hommage à la figure et au charisme biséculaire du fondateur des Salésiens de Don Bosco, permet à ceux-ci de faire, comme le conseille l´Église, un aggiornamento (mise à jour) éclairé. La province Notre Dame d’Afrique de l’Afrique Tropicale Equato-riale (ATE), à travers le Théologat St Augustin de Nkol-Afémé, a organisé un congrès de deux jours qui s’inscrivait dans la ligne du premier thème préparation au bicentenaire :
La connaissance de l’histoire de Don Bosco.

7

Du 1er au 15 Mars, l’Urne de Don Bosco a parcouru la Province ATE

Toujours dans l’optique de la préparation du Bicentenaire de la nais-sance de Jean Bosco, le Recteur Majeur a lancé le 31 janvier 2011 le pèlerinage de l´urne de Don Bosco. Motivation : nécessité d´un con-tact (culte des reliques), d´un « retour à Don Bosco » à Don Bosco.

Gabon - Libreville

Guinée-Equatoriale - Malabo

Guinée-Equatoriale - Bata

Congo - Pointe Noire

Congo - Brazzaville

Cameroun - Yaoundé

Cameroun - Ebolowa

Guinée équatoriale - Micomeseng

8

Rencontre du Mouvement Salésien des Jeunes. Salésien (Rigobert) et salésienne (Édith) avec des jeunes - Cameroun

Le père Juan Francisco Nuñez, en sortie de bienfaisance avec les délégués de classe du Collège espagnol de
Malabo (Guinée Équatoriale)

L’Assistance salésienne, une priorité pour le Salésien
La pratique du Système préventif exige du salésien une attitude de fond : la sympathie et la volonté de contact avec les jeunes. « Ici, avec vous, je me sens bien. Ma vie, c'est vraiment d'être avec vous ». (Ccss, 39)

Le salésien Arnaud Bidouzo avec des enfants de l’Oratorio
du Théologat salésien St. Augustin (Yaoundé - Cameroun)

4ème édition du Festa Siriri, dans la cour du Centre de jeunes de Bangui-Damala (Centrafrique)

Le Père André Saint-Preux au milieu des jeunes
Centre de jeunes - Brazzaville (Congo)

Assistance salésienne...

Salésiens,... fraternellement présents au milieu des jeunes, d'une présence active et amicale qui favorise de leur côté toute initiative pour croître dans le bien et qui les encourage à se libérer de toutes les servi-tudes, afin que le mal ne domine pas leur fragilité.

9

Des élèves studieux de l´Institut Technique Don Bosco (I.T.D.B.) d´Ebolowa (Cameroun)
Former "d'honnêtes citoyens et de bons chrétiens" pour une Afrique émergente ; des jeunes africains
engagés dans la réconciliation, la justice et la paix pour le bien de leur famille et de leur pays.

L’éducation intégrale du jeune est notre raison d’être

8ème édition de la Soirée de l’Excellence, concept lancé par la radio salésienne (R.C.D.M.) - Ebolowa
Promotion d’une saine émulation sociale de tous les acteurs de développement de la ville et de la région du Sud-Cameroun. Le dynamisme, la créativité et l´intégrité ont été honorés dans divers domaines d´activité.

Le DB2S - Don Bosco studio Sound - pour la promotion et la production culturelle

Un studio d’enregistrement numérique qui a pour objectifs la promotion et la production des oeuvres musicales, des documentaires, bref des supports au-dio…et même visuels.

Maison provinciale au quartier Mvog Ada (Yaoundé-Cameroun)

10

Emile Mefoudé au Théologat à Barcelone (Espagne)

Marcel Makon au Noviciat à Butaré (Rwanda)

Arsène Edou au Théologat à Séville (Espagne)

Les salésiens étudiants au Post-Noviciat de Lomé
Moment d´intégration progressive de la foi, de la cul-ture et de la vie. Étape d´approfondissement de la vie de foi et de l´esprit de Don Bosco. Phase de prépara-tion philosophique, pédagogique et catéchétique

Prénovices issus des deux Maisons de Prénoviciat basées au Cameroun (à Yaoundé et à Ebolowa)

Comment nous salésiens arrivons-nous à rendre,
dans l´Eglise, notre service pastoral ?
En éduquant et évangélisant selon un projet de promo-tion intégrale de l'homme orienté vers le Christ, homme parfait. Et pour ce faire, il est besoin de personnes bien formées. Formations initiale et permanente...

La formation initiale est un chemin de responsa-bilités croissantes, un parcours qui est soutenu par la prière, la direction spirituelle, la réflexion, l´étude et les relations fraternelles.

Simplice Tchoungang, 1ème vocation missionnaire de la province A.T.E. Ayant déjà intégré sa nouvelle province autrichienne, Simplice y pour-suit ses études théologiques en vue de l´ordination presbytérale.

11

Dimanche 25 décembre 2011, ouverture officielle de la Paroisse saint Dominique Savio, paroisse dont l’ani-mation a été confiée aux salésiens. (Doba - Tchad)

Le Dimanche 29 janvier 2012, au cours d’une messe présidée par le P. Miguel NGUEMA à la paroisse Marie Auxiliatrice de Mimboman, trois nouveaux Salé-siens Coopérateurs ont intégré la Famille Salésienne à travers leur promesse :
Chantale, Martine et Maurice.

le P. Alphonse Owoudou, a soutenu le 26 avril 2012 sa thèse de Doctorat à l’Université Ponti-ficale Salésienne (U.P.S.) de Rome en Italie.

25 ans de vie religieuse de
Paul Marie Tsakala (à Ebolowa)

12

Samedi 21 janvier 2012, à environ 15 Km d’Ebolowa, dans un petit village nommé de Ngoazip, Maman Thérèse Eyenya, mère de notre confrère salésien Alphonse Owoudou, a repo-sé dans la terre de nos aïeux.

Messe d'enterrement de M. José, papa du Père Manolo, dans la Basilique Marie Auxiliatrice de Séville le mercredi 22 février 2012. Plusieurs confrères de la province ont accompagné la famille et les salésiens coopérateurs dont faisait partie le défunt père. Les confrères de l'ATE (Emile, Davy et Arsène) ainsi que Michel, Eric et Didier de l’AFO étaient présents.

Obsèques de papa José

Obsèques de maman Thérèse

13

Actualité ATE Guinée Equatoriale - Malabo

Fête de Marie Auxiliatrice au Collège espagnolFête espagnol

Juillet - août 2012

Jeremias ONDO, sdb

Le jeudi 24 mai au Collège Espagnol de Malabo a été célébrée, la fête de Marie Auxi-liatrice. Une célébration différente de celles des années antérieures ; et ce, grâce à la créativité des coordonnateurs de pastorale du centre éducatif.

L as celebraciones de la fiesta de Ma-ría auxiliadora comenzaron tres días antes del día de la velada. Los distintos cursos de la E.S.O y Bachillerato del Colegio Español organizaron a la hora del recreo las competiciones de Ping-Pong. El lunes día 21, jugaron todos los cursos A contra los B, así los ganadores de éste día combatirían el día siguiente Primero contra Segundo, Tercero contra Cuarto y así el último día se realizaban las competiciones restantes hasta obtener el ganador.

El 24 de mayo, cada curso debía llevar pues-to un color representativo desde la cabeza hasta los pies. El día comenzó nublado y cayeron unas cuan-tas gotas de lluvia que, aun no impidiendo el trans-curso de la velada, sí la dificultaron.

Al comienzo, todos se dirigieron a la Iglesia de San Fernando y San Juan Bosco donde se realizó una celebración de la Virgen de Don Bosco, muy amena, divertida y adecuada para la ocasión. El coro fue representado por los alumnos de 1º de bachillerato que a falta de coristas de 2º de bachillerato, se ofrecieron voluntaria-mente a ayudar a que la misa se sucediese con solemnidad. Después de la misa, los alumnos del Colegio Español de Malabo se dirigieron a sus respectivas aulas para preparar las mesas que habrían de llenar con alimentos para el desayuno compartido. Esta parte de la velada se ha-bía planeado realizar en el patio, pero, debido a la lluvia, no se pudo hacer y se realizó en el polideportivo
Después del desayuno compartido se sucedieron las numerosas actuaciones que los alumnos dedica-ban a María Auxiliadora. Todos acabaron con una sonrisa por ese día tan bonito en el que María Auxiliado-ra se hace presente en las vidas de todos los que la quieren y participaron de su fiesta.

31 mai dans la communauté salésienne de Malabo31 Malabo
Traditionnellement, chaque 31 mai, notre Province salésienne célèbre sa fête patronale Notre Dame d'Afrique. À cette occasion, notre Communauté n´a pas hésité à s'unir à la Communauté provinciale pour célébrer comme il se doit cette grande fête.

En ésta, como fiesta-colofón de todas las fiestas marianas y salesianas del mes de mayo, nuestra Comunidad ha recordado en la misa a todos los hermanos de la Provincia y, en especial, a todos aquellos que nos han precedido para ir a la Casa del Padre. Por la tarde, tuvimos una ora-ción con los jóvenes en nuestra capilla comunita-ria; después, rematamos la fiesta con una buena comida y con la presencia especial de nuestro her-mano Pelayo Obama formador de los novicios, que nos ha acompañado en estos días.


14

Actualité ATE Centrafrique - Bangui (Damala)

Juillet - août 2012

Autie Titonia SANGHA, ADS Damala

LE RÊVE DEVIENT RÉALITÉ

Clown sans frontière, un groupe venu de France pour une rencontre de comé-die à l’Alliance Française de Bangui a bien voulu venir offrir gratuitement un spectacle aux jeunes de notre oeuvre. D’abord le ma-tin au Centre professionnel et dans l’après-midi au Centre des jeunes. C’est avec un grand intérêt et une grande passion que les jeunes ont suivis cette activité de nos hôtes.

Le jeudi 24 mai 2012, l’oeuvre salésienne de Damala s’est unie à toute la congrégation salésienne pour célébrer la solennité de Marie Auxilia-trice.
Il est 7h30 quand les élèves de nos écoles, quelques jeunes et pa-rents se rassemblent dans la grande salle du Centre professionnel pour célébrer l’eucharistie. La messe a été présidée par Mgr Albert VANBUEL, pionnier de cette oeuvre, et évêque du diocèse de Kaga-Bandoro. Au cours de son homélie, il a invité les partici-pants à mettre toute leur confiance en Marie Auxiliatrice. Elle a guidé Don Bosco dans l’édification de la société de saint F. S. C’était une messe, riche en son et en couleur, animée par une chorale mise sur pied par les élèves du Lycée Don Bosco.

Après la célébration, est venu le moment tant attendu : l’inaugura-tion de notre grotte mariale. En effet cela faisait quelques temps que la communauté rêvait d’une grotte ma-riale afin de donner un espace de recueillement et de prière à nos jeunes. Le rêve est devenu réalité et la bénédiction a été faite ce jour. Au cours de la bénédiction chaque délé-gué de classe a allumé une bougie pour confier à la Vierge sa classe en cette fin d’année. La fête a continué au CFP par des rencontres sportives et des activités culturelles.

Mathieu POLA, sdb

FÊTE DE DOMINIQUE SAVIO

Depuis la rentrée scolaire, un nouveau groupe a vu le jour au Centre Don Bosco de Da-mala : les Amis de Dominique SAVIO. Et depuis lors le groupe ne cesse de grandir et de se défi-nir. La fête de leur st patron a été pour eux un moment de consolidation plus forte à travers une série d’activités. Le week-end du 05 au 06 mai, au Centre de missionnaire combonien de Bimbo, les ADS se sont retrouvés pour une session. À l’arrivée, au soir, ils ont eu droit à un thème : le rêve de Don Bosco présenté par Fr Serge ; le reste de la soirée a été meublée par des activités


diverses.

Le lendemain nous avons eu droit au deuxième thème sur l’esprit du groupe par Fr Mathieu. Il nous a montré comment se comporter dans notre groupe où nous formons déjà une famille. Nous serons modèles pour les autres et nous les ADS devons être comme D. S. des modèles d’unité, de prière pour les autres. La journée s’est poursuivie par la messe célébrée par le P Lazare, combonien qui nous a invité a être collé au Christ comme les sarments à la vigne. Après le repas, s’est suivie l’évaluation du week-end et retour au bercail. La fête s’est clôturée le 12 mai par une grande kermesse et un cocktail pour les ADS du centre et le groupe naissant de la chapelle St. Martyr.

Autie Titonia SANGHA, ADS Damala

INFO LYCÉE DON BOSCO DE DAMALA

Peu à peu le Lycée Don Bosco de Damala s’impose comme un établissement compétent et de référence en matière d’éducation. Cette année encore il a fait parler de lui au résultat du Brevet des collèges. Nos élèves de troisième ont fait parler d’eux.

Élèves présentés : 53 ; Classés : 51 ; Non classés : 2 ; Admis : 40 soit 78,48 % ; Échoué : 11 soit 21,57 %.

CLOWN SANS FRONTIÈRE À DON BOSCO

15

Actualité ATE Centrafrique - Bangui (Galabadja)

Juillet - août 2012

PORTRAIT D’UN ANCIEN ÉLÈVE
DE DON BOSCO DAMALA (R.C.A)

Bruno, c'est son prénom. Il a fini sa formation au Centre professionnel de Damala (RCA) en menuise-rie, il y a quelques années. Il est actuellement forma-teur au Centre professionnel de menuiserie du diocèse de Mbaïki.

Rencontré, il y a quelques jours à Mbaïki, une localité située à une centaine de kilomètres de Bangui, lors d'une visite d'exploration, il nous a servi de guide. Il garde un bon souvenir de Don Bosco Damala. Il est fier de la formation reçue. A la fin de notre exploration, il nous fait visiter le Centre formation dans lequel il est formateur.

Eynem MAGUERGUE, sdb

PASTORALE DES JEUNES : RÉCOLLECTION
Le lundi 28 mai 2012, la communauté de Notre Dame du Mont Carmel a abrité la récollection d'une vingtaine de jeunes de la paroisse saint Jean de Galabadja.
Ils étaient 24 jeunes à participer à la récollection. Animée par le frère Mathieu POLA, elle portait sur “La vocation”. Outre l'exposé, d'autres activités ont meublé cette journée: via lucis, ado-ration du Saint sacrement, eucharistie et témoignages.

A la fin de la récollection, les participants ont eu la visite guidée du Mont sous la conduite du Père Martinus DINGBEDI. Tour à tour, ils ont visité le cloître des pères, les jardins potagers, la palmeraie, l'usine de fabrication d'huile de palme et la bergerie de bovins.

Christopher, Animateur

PAROISSE : FORMATION DES AGENTS PASTORAUX
Samedi 2 juin 2012 a commencé la formation des agents pastoraux de la paroisse Saint Jean de Galabadja.
La formation a eu lieu au sein de la paroisse. Une cinquante d'agents pastoraux à savoir : les res-ponsables des communautés, les catéchistes, les délégués des mouvements, fraternités et services de la paroisse. Le formateur, l'Abbé Bienvenu DOUFELE, a présenté l'Encyclique Veritatis splendor et exposé le contenu de la Doctrine sociale de l'Eglise de Populorum progressio à Sollicitudo rei socialis.

Commencée à 8 heures par l'accueil, la formation a pris fin vers 14 heures avec le repas et une pause-café à 11heures. Trois autres mo-ments de formation suivront celle-ci. Le rendez-vous est pris pour le samedi 16 juin 2012 pour la deuxième formation.

16

Actualité ATE Centrafrique - Bangui (Galabadja)

Juillet - août 2012

LES BRÈVES DE DON BOSCO, GALABADJA

 24 mai : Les élèves reçoivent la bénédiction de Marie Auxiliatrice. Ils ont suspendu les cours à 12H pour faire une dizaine de chapelet. A la fin, ils ont reçu de la part du curé, père Agustín, la bénédiction de Marie Auxiliatrice. Au mot du matin, l'origine et l'importance de cette fête ont été expliquées.

 1er juin 2012 : En prélude à la fête des mères le dimanche 3 juin, les élèves, ac-compagnés des enseignants, se sont réu-nis à l'église à 11 heures 30 pour com-mémorer cette journée. Les enseignantes ont présenté un petit exposé aux élèves sur l'origine et l'importance de cette jour-née. A la fin, elles ont remis un plateau de cadeau au directeur de l'école, Eynem MAGUERGUE.

 Du samedi 19 au mardi 22 mai 2012 : Visite du Vicaire provincial et chargé de la pastorale, Père Miguel. Durant ce peu de jours, j’ai pu partager la vie de la communauté et eu plusieurs une ren-contre avec le conseil paroissial, une for-mation avec les animateurs et respon-sables des mouvements jeunes et le mot du matin à l'école.

 

Eynem MAGUERGUE, sdb

Merci maman pour ta gentillesse envers nous Merci de m'avoir éduquée toute l'année scolaire T’es la mère la plus précieuse au monde Je t'aime Merci au Bon Dieu de te donner pour moi Quand tes enfants ont une plaie C'est toi qui souffre à leur place Tu es la maman qui nous apprend tout Quand nous pleurons, tu nous fais rire Tu es merveilleuse maman.

Ph. MagEy, sdb

Valencia
Élève au CM I - Galabaja, Don Bosco

17

Actualité ATE Cameroun - Yaoundé

Juillet - août 2012

Une fête de Marie Auxiliatrice pas comme les autresUne autres

L ´eucharistie a été présidée par le Vicaire provincial en la personne du Père Miguel NGUEMA et, con-célébrée par les confrères de Mimboman, de Mvog Ada et de Nkol’Afémé. Nous avons aussi remarqué la présence du curé de la Paroisse. Au cours de la messe, Dieu nous a bénis par une pluie torrentielle qui nous a poussés à in-terrompre pour un moment, au début de la consécration. En dehors de la pluie, nous avons eu la coupure d’électricité. Après un temps d’attente, nous avons repris la messe et terminé avec joie et toujours sous la pluie. Les soeurs étaient obligées de réaménager le pro-gramme initialement prévu pour permettre de vivre cette fête capitale pour la famille salé-sienne.

Au lieu de la grande salle qui servira de place de réception, nous sommes passés au réfectoire des soeurs pour le repas suivi d’une petite prestation du Père Jean Baptiste BERAUD qui retrace l’histoire des FMA en Patagonie il y a 140 ans. Nous nous sommes dit au revoir à 20 heures et quart après la bénédiction finale du vicaire provincial. La fête a été belle malgré les intempéries qui nous ont conditionnés et forcés la mains. Les fils et filles de Don Bosco ne doivent jamais se décourager devant les situations difficiles et contraignantes. Nous avons fait preuve de cette phrase de Don Bos-co, ce jour de fête et plus encore de Marie Auxiliatrice, celle qui a tout fait.

Le jeudi 24 mai 2012, la communauté des FMA (Filles de Marie Auxiliatrice) a invité la Famille Salésienne à se joindre à elle pour fêter la protectrice de notre congrégation. Tout a commencé à 17 heures avec une célé-bration eucharistique qui inaugurait la fête.

Modeste GAGLO, sdb

18

Actualité ATE Cameroun - Yaoundé

Juillet - août 2012

La communauté du Théologat célèbre les 90 ans du père JeanLa Jean---BaptisteBaptisteBaptiste

Pour ces 90 années d´existence, l´occasion était propice pour relire ensemble le Psaume 90 :
“Le nombre de nos années, 70, 80 pour les plus vigoureux”

« Le meilleur, pour la fin » pourrait-on dire au Théologat salésien saint Augustin de Nkol´Afeme. Notre communauté de formation, pour la dernière fois avant la diaspora progressive, s´est réunie autour du père Jean Baptiste Beraud pour célébrer avec lui son 90ème anniversaire de naissance. Ont aussi pris part à la fête : des Salésiens de Mimboman-Don Bosco, des Filles de Marie Auxilia-trice (avec leurs postulantes), des soeurs de Don Variara, des Salésiens coopérateurs, des journalis-tes membres de l´Association des Amis de saint François de Sales et de nombreux invités person-nels de l´”Abbé” Beraud. Eucharistie et agapes fraternelles, ont été les grands moments du jour.

Paul II Clark TEGUE, sdb

La vie “en image” de J.-B. Beraud (qui a fait l´objet d´une exposition), n´a laissé personne indifférent.

Salésien et Journaliste, l´“Abbé” Beraud a fon-dé, avec de jeunes journalistes camerounais, l´Association des amis de Saint François de Sales. Sur la photo, l´ancien et la nouvelle responsable de cette association. Cette derniè-re, Laurentine Eyebe Assiga, lui remettra pour l´occasion un tableau dont l´image dit tout.

Deux jeunes étudiants que le père Beraud
a tiré des chaînes d´une “justice”
oppressive.

19

Evènements

Juillet - août 2012

Paul II Clark TEGUE, sdb

20

Directeur de publication : P. Manolo Jiménez * Administration : P. José María Sabe
Délégué à la communication : P. Privat Ignace Fouda
Rédacteur en chef : Paul II Clark Tegue * Maquette - Mise en page : Rigobert Fumtchum
Rédaction : P. Jean Baptiste Beraud, P. Vincent Munshya, S. Gildas Sant’Anna, Mogeste Gaglo et John Valentin Mbaegbu

@temedia Salésiens de Don Bosco * Maison Provinciale B.P. 1607,
Email : communication.sdbate@yahoo.fr *Yaoundé - Cameroun


Programme - JUILLET
 3 au 9 Retraite spirituelle en espagnol (Bata)
 16 au 21 Rencontre form. Professeurs (Ydé - MDB)

AOÛT
 13 Rencontre formateurs (Lomé)
 16 au 18 Economes locaux (Yaoundé)
 20 Session avec le P. Fabio Attard (Yaoundé)
 24 Assemblée des confrères (Yaoundé)
 24 au 30 Retraite spirituelle (Yaoundé)
 30 au 31 Conseil provincial (Yaoundé)

 

Joyeux Anniversaires

JUILLET
04 P. BANO Pietro
04 P. de VERCHERE Xavier
05 D. LOUZOLO Jérémie
06 P. PRAVDA Josef Daniel
07 S. ATANGANA Engelbert
13 S. MBENG Alphonse
13 P. NGUEMA Miguel Angel
15 S. POLA Jean Matthieu
18 S. ONDOUA Serge
18 D. NEBIGWE Nichodemus
19 S. HONFO Casimir
22 P. ZILLY Xavier
24 P. BOUETOUTAMIO Davy
25 S. BIYOGHO Sylvère
25 S. MVONDO Francis G.

26 P. MACHIA Alain
26 S. TEGUE Paul II Clark
AOÛT
01 S. ONDOUA François
03 P. BARTOL Artur
03 S. NVE SANTIAGO Ela
04 P. KOLPURATH Dominic
07 P. SABE José Maria
08 S. EDOU Alphonse
08 P. MUSAAS Léon
24 L. MARGUERGUE Eynem
27 S. FOTSO Brice
28 P. CANIOU Henri
29 L. MONTERO Léoncio
31 P. BAGGIO Alcide
31 S. MIAFOUNA Alain Florian
31 S. PELAYO GERONA Justo

LES DATES
IMPORTANTES
 04 juil. : Bx Pier Giorgio Frassati (ADB)
 07 juil. : Bse Marie

Romero Moneses, FMA
 02 août : Bx Auguste Czartoryski
 15 août : Assomption de la Vierge Marie
 26 août : Bx Zéphyrin Namuncurá

 

SEPTEMBRE
01 P. BRIONES Armando
06 S. MATSOUMBOU Jerry
07 L. DUTEL Jean-Pierre
10 D. KOUHALAMA Kévin
12 P. VOMI Kévin
15 P. ELA ENAM André
16 P. JIODIO Marius
20 P. SANCHEZ Luis Javier
23 L. RAMADAN Sébastien
27 S. BADIATA Narcisse
29 S. MODEPKO Paterne

P. Éric Yawo ALAKOU, P. Gerald Nicholas UMOH et P. Raphaël Fonidjan COULIBALY,
pour tout le bien partagé, MERCI ; pour tous les manques d´amour, PARDON.

Vous avez achevé votre formation initiale. Soyez, pour vos confrères et pour les nom-breux destinataires qui vous attendent, des prêtres pasteurs et éducateurs selon la pers-pective salésienne pour le salut des âmes et la gloire de Dieu. Joyeuse et fructueuse mission